JE 17 mai

20H
RENCONTRE CINÉMA
Milla en présence de la cinéaste Valérie Massadian


La cinéaste française fait le voyage à Pully pour présenter son deuxième long-métrage, Milla, à l'affiche tout le mois de mai au CityClub. Doublement primé au dernier Festival de Locarno, Milla est un film délicat, qui narre le quotidien difficile d'un couple qui se démène pour survivre.

Valérie Massadian
Valérie Massadian a eu plusieurs vies avant d'aborder, en autodidacte, le cinéma: elle travaille notamment à Radio Nova, a été mannequin à Tokyo, photographe et garagiste de vieilles motos à New York, organisatrice de concerts rap en France ou encore éditrice auprès de la photographe Nan Goldin. Le cinéma prend ensuite de plus en plus de place: travaillant d'abord sur des tournages, elle écrit, met en scène et monte son premier long-métrage, Nana, en 2011, un conte dont le rôle-titre est tenu par une fille de 4 ans, Kélyna Lecomte. Pour le produire, elle fonde la société de production Gaïjin, et réalisera ensuite plusieurs courts-métrages. Milla est son deuxième long-métrage, présenté dans de nombreux festivals. Son travail se concentre sur des personnages féminins. Nourris des relations construites dans le temps avec chaque protagoniste, ses films se jouent des frontières de la fiction, pour en redessiner d'autres qui leur sont propres.

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30
Projection, suivie d'une discussion avec la cinéaste: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

SA 19 mai

19H
SOIRÉE FILM ET CONCERT «TOUAREG»
Concert du groupe Les Filles de Illighadad (NER), précédé du film Timbuktu d'Abderrahmane Sissako


Le CityClub est ravi d'accueillir le folklore électrique des Filles de Illighadad, venues du Niger, et leurs perles musicales tout récemment parvenues jusqu'à nous. Un concert précédé du splendide Timbuktu d'Abderrahmane Sissako, une fable cinématographique contre l'extrémisme religieux, qui raconte une tranche de vie d'une famille saharienne.

21H: LES FILLES DE ILLIGHADAD (NER) EN CONCERT
Depuis un peu plus d'une année, Les Filles de Illighadad qui n'avaient préalablement jamais quitté leur désert du Niger, tournent en Europe et voient leur succès grandir. Fatou, guitariste et figure centrale du groupe, est une exception dans son genre. Toutes mêlent avec sensibilité percussions traditionnelles et guitares électriques, font embrasser la modernité au folklore ancestral de leur village, en s'appuyant sur les bases musicales traditionnelles du tendé et du takamba. Hypnotiques, entraînant, authentique, ce trio polyphonique dont les voix résonnent et s'entremêlent est d'un charme époustouflant. Elles viennent au CityClub présenter leur premier album lumineux.

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM TIMBUKTU D'ABDERRAHMANE SISSAKO
(Fiction, France, Mauritanie, 2014, 97') - Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa famille. En ville, les habitants subissent le nouveau régime de terreur des djihadistes. Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement un pêcheur qui s'en est pris à sa vache préférée. Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d'ailleurs...

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 18h30
Film: 19h
Concert: 21h
Tarifs: 28.- / 23.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place.

MA 29 mai

20H
RENCONTRE CINÉMA / AVANT-PREMIÈRE
Projection du film Quand j'étais Cloclo de Stefano Knuchel en sa présence


Le cinéaste tessinois Stefano Knuchel vient présenter en avant-première son nouveau film, Quand j'étais Cloclo, un documentaire qui revient sur son histoire familiale des plus atypiques. Sortie dans les salles romandes le mercredi 30 mai.

QUAND J'ÉTAIS CLOCLO DE STEFANO KNUCHEL
(Documentaire, Suisse, 2017, 1h32, v.o. s-t fr., 16/16) - Road movie d'une famille en perpétuel déplacement? Home movie d'une famille fantasque? Film d'action sur une famille qui fuit la police? Dans tous les cas un documentaire, car tout ceci est vrai... Stefano Knuchel partage avec nous les souvenirs d'une enfance passée en famille sur les routes de Suisse et d'Europe. Avec ses trois frères et sa soeur, plutôt que d'aller à l'école, il a passé de nombreuses heures sur la banquette arrière de la voiture familiale à fuir huissiers et policiers ou dans les cuisines des night clubs et des bars que son père, arnaqueur sympathique, mais sans scrupules, et sa mère, fan de Claude François et experte en cocktails, ont tenus au Tessin ou ailleurs. Quand j'étais Cloclo est un hymne à la famille et à la liberté...

Stefano Knuchel
Né à Locarno en 1966, Stefano Knuchel parcourt l'Europe avec sa famille durant son enfance. Il étudie la musique, le théâtre et la danse, sans jamais fréquenter l'école obligatoire. Un diplôme au Conservatoire de Fribourg en poche, il travaille à la radio tessinoise Rete 3 en tant que DJ, où il devient aussi responsable des interviews au département culturel. Il travaille dès 1998 à la RSI, où il est auteur et animateur de programmes expérimentaux. En 2004, il fonde la société de production Venus and beyond et réalise son premier documentaire, Nocaut, présenté à la Semaine de la Critique au Festival de Locarno, suivi en 2009 par Hugo en Afrique, sélectionné à la Mostra de Venise. Depuis 2012, il dirige la Filmmakers Academy du Festival de Locarno, une initiative qui vise à découvrir et soutenir de jeunes réalisateurs talentueux. Stefano Knuchel n'a jamais arrêté de composer de la musique pour le théâtre ou la télévision.

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30
Projection suivie d'une discussion avec le cinéaste: 20h
Tarifs: 15.- / 12.- (réduit) / 10.- (membres CityClub)

VE 1ER juin

19H
RENCONTRE CINÉMA
Projection du film Les Bienheureux de Sofia Djama, suivie d'une discussion avec la cinéaste et la Tribune psychanalytique


La Tribune psychanalytique, revue annuelle romande qui lie soin psychothérapeutique et culture, a organisé au printemps dernier un colloque autour du thème de l'espoir. En écho à ce colloque, elle s'associe avec le Cinéma CityClub le temps d'une soirée de projection et de discussion. Au programme, Les Bienheureux, projeté en présence de la cinéaste algérienne Sofia Djama. Un premier long-métrage, lauréat du Prix du Public au festival Black Movie à Genève en janvier dernier, qui aborde la ville d'Alger et les cicatrices de son passé.

LES BIENHEUREUX DE SOFIA DJAMA
(Fiction, France, 2017, 1h42, en français et arabe s-t fr., 16/16) - Alger, quelques années après la guerre civile qui a tué près de 100'000 personnes entre 1991 et 2002, un couple creuse son désaccord: elle veut quitter la ville pour la France où elle accompagnerait son fils pour ses études; lui veut ouvrir une clinique et garder son fils au pays. Au même moment, Fahim, leur fils, et ses amis errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même. A travers ses vues d'Alger inoubliables et ses personnages centraux - entre ceux qui ont vécu la guerre et la jeunesse qui se cherche -, Les Bienheureux apporte de l'espoir au sein même d'une situation qu'on pourrait pensée désespérée.

Sofia Djama
Sofia Djama nait à Oran et grandit à Béjaïa. En 1999, elle se rend à Alger pour mener des études de lettres et de langues étrangères. Elle travaille ensuite dans le domaine de la publicité et écrit parallèlement des nouvelles, dont une dont elle tirera quelques années plus tard son court-métrage, Mollement, un samedi matin, primé notamment au Festival de Clermont-Ferrand. En 2017 sort son premier long-métrage, Les Bienheureux, retenu en compétition officielle à la Mostra de Venise et qui se voit recevoir le Prix de la meilleure actrice à son interprète Lyna Khoudri. Un film également remarqué pour son engagement en faveur du respect des droits humains et des droits des femmes. Présenté au Festival Black Movie, Les Bienheureux reçoit le Prix du Public.

INFOS PRATIQUES
Portes: 18h30
Projection suivie d'une discussion avec la cinéaste: 19h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres CityClub)
A l'issue de la discussion, un apéritif offert par la Tribune psychanalytique sera servi dans le foyer du cinéma.

ME 6 juin

20H
Soirée spéciale et discussion avec l'association Ratatam-Plus
Projection du film Le Cerveau des Enfants de Stéphanie Brillant


L'association Ratatam-Plus et le Cinéma CityClub proposent une soirée de projection et discussion autour du développement de l'enfant. Ratatam-Plus, active dans le domaine de l'éducation, propose aux parents et à toutes les personnes en contact avec des enfants de développer leurs compétences éducatives grâce à des ateliers, des formations et des conférences dans toute la Suisse Romande. Lors de cette soirée spéciale à Pully, le documentaire Le Cerveau des Enfants de Stéphanie Brillant, qui aborde le développement des enfants à travers les neurosciences, sera projeté suivi d'une discussion.

LE CERVEAU DES ENFANTS DE STÉPHANIE BRILLANT
(Documentaire, France, Etats-Unis, 2017, 1h30, v.o. s-t fr., 8/12) - Le Cerveau des Enfants est une plongée dans les neurosciences et explique comment nos expériences dans l'enfance façonnent notre cerveau. Comment aider les enfants à mieux gérer leurs colères, à se relever des échecs, à apprendre efficacement, etc.: de l'émotion à l'apprentissage, Le Cerveau des Enfants présente tout ce qu'il est nécessaire de savoir, en tant que parent ou éducateur, pour accompagner les enfants dans la réalisation de leur plein potentiel, et leur permettre de s'épanouir.

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 19h30
Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

SA 9 juin

19H
SOIRÉE FILM ET CONCERT «MAGHREB RÉTRO FUTUR»
Concert de Mazalda & Sofiane Saidi,
en collaboration avec le Festival Cinémas d'Afrique - Lausanne


Le CityClub et le Festival cinémas d'Afrique - Lausanne se lient une nouvelle fois et proposent une soirée «Film et concert» autour du Maghreb d'hier et d'aujourd'hui avec l'étincelant collectif franco-algérien Mazalda & Sofiane Saidi.
Une belle façon pour le City de clôre sa saison de concerts, et pour le Festival d'annoncer sa prochaine édition (du 23 au 26 août)!

21H: MAZALDA & SOFIANE SAIDI (ALG/FR)
Cet orchestre puise dans le raï, la musique traditionnelle berbère, mais également dans les sonorités pop et psychédéliques. Férus de vieilles K7 des années 1980 et de synthés vintage qui donnent à leur son une belle patine, leur musique fait aussi de joyeux allers-retours avec le Mbalax sénégalais et des notes venant du Sahel. Toujours prêts à expérimenter et à rendre leur musique libre et dynamique, les six musiciens font appel au crooner algérien Sofiane Saidi, dont la voix embrase ce voyage auditif et dansant.

PRÉCÉDÉ À 19H D'UNE PROJECTION
(détails à venir)

INFOS PRATIQUES
Portes: 18h30
Film: 19h, Concert: 21h
Tarifs: 25.- / 20.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place.

JE 14 juin

20H
RENCONTRE CINÉMA
Objectif sauvage de Joshua Preiswerk, Cedrik Strahm et Martin Ureta, en leur présence


Le Cinéma CityClub se joint à la tournée du film Objectif sauvage de Joshua Preiswerk, Cedrik Strahm et Martin Ureta, un documentaire immersif qui retrace la folle aventure de trois aventuriers décidés à atteindre une lagune considérée comme inaccessible en Amazonie bolivienne. Une aventure humaine à découvrir dans ce documentaire immersif, entièrement réalisé et produit par ses trois protagonistes, présents pour l'occasion.

OBJECTIF SAUVAGE DE JOSHUA PRESIWERK, CEDRIK STRAHM ET MARTIN URETA
(Documentaire, Suisse, 2018, en français, 1h22, 6/10) - En 2015, une équipe de trois aventuriers suisse romands se rend dans le Parc Noel Kempff Mercado, en Amazonie bolivienne, afin d'atteindre une lagune considérée comme inaccessible par les autochtones. Dans l'un des environnements les plus hostiles de la planète, la survie du groupe ne tient parfois qu'à un fil. Vont-ils réussir à trouver cette fameuse lagune? Et jusqu'où sont-ils prêts à aller? Lauréat du Prix Ushuaïa TV 2018, Objectif Sauvage, documentaire immersif, retrace leur tentative d'expédition vers ce lieu oublié.

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 19h30
Projection, suivie d'une discussion avec les protagonistes: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres CityClub)

SA 16 juin

20H
Soirée de soutien à l'association Alma
Lecture musicale de poèmes de Pablo Neruda par la comédienne Marthe Keller


Conjointement organisée par l'Association Alma, la Compagnie des Songes et le Cinéma CityClub, cette soirée a pour but de réunir des fonds pour aider l'Association Alma à poursuivre son action d'aide aux jeunes migrants et mineurs non accompagnés dans ses activités sportives et culturelles.
Au programme, une lecture poétique et musicale de poèmes de Pablo Neruda, extraits du spectacle «Je demande la permission de naître», avec la participation exceptionnelle de Marthe Keller, la marraine de l'association.

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
1re partie: Brève introduction sur le contexte migratoire actuel donnée par Stéfanie Prezioso, Professeure d'histoire contemporaine à la Faculté des sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne et membre de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale à Paris.
2e partie: Lecture musicale de poèmes de Pablo Neruda par Marthe Keller et Claudia Gallo, accompagnées par les musiciens Vincent Prezioso (piano) et Francisco Gonzalez (guitare et chant).

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h
Lecture et musique: 20h
Prix d'entrée : 40.- / Prix de soutien : 100.-
Petite restauration sur place.






réalisation: atelierk &
réseau de compétences