5 mai


Rencontre cinéma

20h

Rencontre: À mort la sorcière

Présenté aux Journées de Soleure en début d'année, À mort la sorcière de la cinéaste Maria Nicollier et du journaliste Cyril Dépraz nous plonge dans l’univers des crimes de sorcellerie, dont la Suisse a tristement tenu l'un des premiers rôles en Europe. Un documentaire historique passionnant, à découvrir en présence des cinéastes.

À mort la sorcière de Maria Nicollier et Cyril Dépraz
(Doc., Suisse, 2022, 1h01, en français et en allemand avec s-t fr., 16/16) – La chasse aux sorcières a fait plus de 100'000 morts en Europe. La Suisse détient le record européen du nombre de bûchers. Pour la première fois, un film documentaire, qui a nécessité trois ans de recherche et de tournage, révèle les rouages d'une machine judiciaire implacable qui, souvent avec l’aide de la population, a mené au bûcher des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants.

Raconter une histoire suisse, par Cyril Dépraz et Maria Nicollier
La Suisse, et en particulier la Suisse romande, a connu l'une des plus féroces chasses aux sorcières d’Europe. Le film essaye de répondre à cette question fondamentale: pourquoi la Suisse a-t-elle allumé tant de bûchers?
Cette région a brûlé dix fois plus de sorcières que la France et cent fois plus que l'Italie, le plus souvent au travers d'une justice séculière et sous régime protestant. Les raisons de cette persécution à large échelle en Suisse sont multiples. La Suisse se trouve au cœur des conflits politico-religieux qui déchirent l’Europe et traumatisent ses populations. Elle-même est morcelée en de multiples petits territoires concurrents. Menés principalement par des autorités laïques, les procès de sorcellerie servent donc souvent à asseoir le pouvoir de potentats locaux. D’autres raisons expliquent sans doute ce triste record suisse, notamment le paysage effrayant des montagnes perçu comme hanté par les démons.
La chasse aux sorcières revêt dès le début un caractère collectif, celui d’une société hantée par la présence d’une conspiration de grande ampleur, se répandant rapidement et menaçant l’intégrité voire la survie de société: la secte diabolique. La chasse aux sorcières est donc considérée par les spécialistes comme l'une des plus grandes théories du complot de l’histoire européenne.
Notre documentaire explore et raconte cet univers fantasmé du féminin qui, paradoxalement d’ailleurs, imprègne aujourd’hui encore certaines lectures féministes de la chasse aux sorcières, les présentant souvent comme des héroïnes affranchies de toutes dominations alors qu’elles n’étaient que des victimes, sans tares mais sans mérites particuliers.


BIO CINÉASTES
Maria Nicollier est une scénariste et réalisatrice genevoise.
Ses films (fictions comme documentaires) ont été tourné principalement en Asie, son terrain de prédilection. Maria Nicollier fait aussi partie du monde de la production. Elle a en effet produit et réalisé plus de cinquante reportages TV et a également produit des documentaires d’auteurs et cinq courts-métrages de fiction, dont celui de Bartek Sozanski, Forget me not avec Marthe Keller.
Né en 1966, Cyril Dépraz est un journaliste suisse.
Reporter dans de nombreux pays, passionné d’histoire, spécialiste du fait religieux, il a eu à de nombreuses reprises l’occasion de réaliser des reportages et des interviews sur le statut des minorités (religieuses, ethniques, sexuelles, etc.) et l’ostracisation dont elles ont souvent été victimes.


LIEN
> La page Facebook du film
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

mai 2022      
LMMJVSD
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier