11 juin

Pause estivale du Cinéma CityClub du 18 juin au 1er septembre

films du mois

16h30

Women talking

De Sarah Polley
Fiction, États-Unis, 2022, 1h44, v.o. s-t fr., 16/16

Dans une colonie religieuse isolée, un groupe de femmes se rassemble en secret pour parler des agressions sexuelles systémiques commises par les hommes de leur communauté. Comment y mettre fin sans trahir leur foi ? Elles conviennent ensemble de trois options possibles : ne rien faire, rester et se battre, ou partir.

Rooney Mara, Jessie Buckley et Frances McDormand sont époustouflantes dans cette adaptation, nommée aux Oscars, du célèbre roman de Miriam Toews. Sarah Polley y affirme tout son talent de scénariste et de réalisatrice et nous plonge avec force dans un univers cloîtré, tout en élargissant habilement sa critique de l’oppression patriarcale à l’ensemble de la société. La merveilleuse bande-son de la violoncelliste et compositrice Hildur Guðnadóttir (Tár, Sicario) accompagne ce voyage cathartique de rage, de chagrin et d’espoir.
«C’est un film de dialogue philosophique comme il y en a peu, c’est-à-dire une œuvre dialectique, théâtralisée, où se pose collectivement un dilemme de tragédie, qu’une parole intelligente et intelligible seule peut résoudre.» (Libération)
«La force de l’argumentation, la dialectique et l’expérience démocratique radicale se nichent au cœur de Women Talking.» (Le Figaro)
«Tourné vers la toute-puissance de la parole qui s’exprime au sein de plusieurs générations et agit comme une réflexion collective cathartique, Women Talking impose au travers de ce chœur de voix féminines tragiques sa vertu de grand film manifeste pour un autre monde, de liberté et d’égalité pour les femmes.» (Dernières Nouvelles d’Alsace)


films du mois

18h30

We are coming – Chronique d'une révolution féministe

De Nina Faure
Documentaire, France, 2022, 1h27, en français, 16/16

Une nouvelle génération politise les enjeux autour du corps, de la sexualité et des rapports de genre. Pour deux amies, Nina, la cinéaste, et Yéléna, cela commence par une prise de conscience. Avec quelques autres, elles se demandent pourquoi, dans une société qui prétend que l’égalité des sexes est déjà là, l’accès au plaisir est si difficile. Elles organisent des groupes de parole, découvrent Notre corps, nous-mêmes, un manuel féministe historique qui leur ouvre de nouvelles portes d’analyse. Elles vont à la rencontre d’enseignantes, d'éducatrices et de sociologues pour tracer pas à pas ce qui finira par être un vrai plan d’attaque. De plus en plus impliquées dans les luttes qui se soulèvent partout, au cœur de ce mouvement féministe qui déferle, elles découvrent un plaisir jusqu’ici insoupçonné, celui de poursuivre une émancipation collective. Le plaisir d’abolir le patriarcat, tout simplement.

Sur près d'une décennie, la cinéaste et son amie Yéléna Perret ont vécu la montée du mouvement féministe de l'intérieur. À travers le prisme de leur amitié, We are coming, filmé en cinéma direct, chronique cette aventure intime et politique, et devient un témoin d’une époque.
«Sorte d’abrégé de certaines des plus récentes prises de conscience liées aux inégalités de genre, cette Chronique d’une révolution féministe est une démonstration réussie sur la manière dont l’intime peut et doit faire collectif pour sortir du patriarcat.» (Les Fiches du Cinéma)
«Une conversation enthousiasmante et libératrice.» (Libération)

Pour aller plus loin
> Interview de Nina Faure et Yéléna Perret et autres ressources


films du mois

20h30

Fire of Love

De Sara Dosa
Documentaire, États-Unis, Canada, 2022, 1h37, v.o. s-t fr., 12/12

Katia et Maurice Krafft, intrépides scientifiques, s’aimaient autant qu’ils aimaient les volcans. Pendant deux décennies, ce couple de Français a parcouru la planète, traquant les éruptions et documentant leurs découvertes pour la télévision. Emporté par une explosion volcanique en 1991, le couple laisse derrière lui un héritage qui a enrichi à jamais notre connaissance du monde naturel. À partir de leurs spectaculaires images d’archives et sur une narration en off de la cinéaste et artiste américaine Miranda July, la réalisatrice Sara Dosa nous embarque dans leurs périples aux quatre coins du monde.

Primé à Visions du Réel et nommé aux Oscars, Fire of Love est un film d’aventure autant qu’une expérience de cinéma hypnotique sur le couple, l’amour, le temps et l’ambition des hommes et des femmes à tenter de percer les mystères de la nature.
«À partir d'archives stupéfiantes, la documentariste Sara Dosa retrace le destin de Katia et Maurice Krafft, couple de volcanologues star des années 1980. Fire of Love est un film tendre mais brutal qui nous renvoie aux origines de la terre et nous invite à réinterpréter le mythe d'Icare.» (Les Échos)
«Quelle flamme animait Katia et Maurice Krafft, intrépides vulcanologues? Réponse dans une enquête captivante, menée à partir de leurs archives.» (Télérama)
«Les images, d’une beauté foudroyante, sont accompagnées par la voix veloutée de la cinéaste indé Miranda July (Moi, toi et tous les autres, Kajillionaire), qui murmure un texte à la poésie feutrée, alternant entre précisions biographiques et méditations philosophiques sur l’amour, le temps, et les mystères insondables qui bouillonnent sous l’écorce du monde.» (Les Inrockuptibles)
«Figures incontournables du petit écran français jusqu’à leur mort au début des années 1990, Katia et Maurice Krafft étaient des scientifiques intrépides – lui géologue, elle chimiste et physicienne – passionnés de volcans. Fondateurs du Centre de Volcanologie Vulcain, ils ont laissé derrière eux un extraordinaire fonds iconographique, empli de centaines d’heures d’images spectaculaires enregistrées par le couple pour tenter de comprendre le mystère des volcans. À partir de ces séquences tournées en 16mm, mais aussi de photographies, d’illustrations, de livres et d’apparitions dans les médias, Sara Dosa, elle-même anthropologue, crée un collage, avec un questionnement finalement apparenté à celui d’un géologue: comment combler les interstices, là où souvent naît le mythe? Narré par la cinéaste, artiste et américaine Miranda July, Fire of Love est un film épique d’aventure sur l'amour, le temps, l’inconnu, et le sens même de l’existence humaine, venant confirmer de façon définitive la faculté de la caméra à passer des instants à la postérité.» (Visions du Réel)

juillet 2024      
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier