décembre   


Rencontre cinéma

mercredi 4 décembre
20h

Avant-première: Je ne te voyais pas

Le cinéaste suisse François Kohler se penche dans son nouveau documentaire, Je ne te voyais pas, sur la question de la justice restaurative qui se fonde sur les personnes plutôt que les actes commis. Entre observation et intériorité, le film suit le difficile rapprochement entre victimes et auteurs d’infractions. À découvrir en présence du cinéaste, de participants au film et de l’équipe.

À L'AFFICHE EN décembre
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d’une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)
Achetez vos places
    me 4.12  /  20h


Rencontre cinéma

mardi 10 décembre
20h

Lea Tsemel, avocate, en présence de l’équipe du film

Qualifiée d’«avocate du diable» et d’«ennemie interne» par ses confrères, l’avocate israélienne Lea Tsemel défend avec détermination la cause des Palestiniens, sans distinction. Les cinéastes Rachel Leah Jones et Philippe Bellaïche l’ont suivie au quotidien pour leur documentaire Lea Tsemel, avocate, présenté à Sundance et au FIFDH. À découvrir au CityClub mardi 10 décembre à 20h lors d’une séance exceptionnelle en présence de la coréalisatrice, de Lea Tsemel elle-même et de son mari, lui aussi protagoniste du film.

À l'affiche en décembre
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d’une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)
Achetez vos places
    ma 10.12  /  20h


Soirée spéciale

jeudi 12 décembre
20h

Autour de la justice restaurative

À l’occasion de la sortie du documentaire Je ne te voyais pas de François Kohler, le Cinéma CityClub accueille une soirée de projection et discussions autour du thème de la justice restaurative, organisée par le groupe Infoprisons et l’Ajures et en présence du cinéaste, de plusieurs invités et de spécialistes.

Remettre l’humain au centre de la Justice
Le Canton de Vaud vient d’introduire un programme pilote de dialogues restauratifs entre de jeunes auteurs d’infraction et des victimes. Après la projection du film, le groupe Infoprisons et l’Ajures proposent une table ronde autour de la justice restaurative à laquelle participeront Lisa Mazzone, conseillère nationale, Dick Marty, ex-conseiller aux États, Gérard Demierre, membre du comité de l’Ajures et du Bureau de la médiation pénale pour mineurs du canton de Fribourg, Anne-Catherine Menétrey-Savary, ancienne conseillère nationale et animatrice d’Infoprisons, ainsi qu’un ex-détenu et une victime d’infraction.

LIENS
> Infoprisons
> Ajures

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection: 20h, Table ronde: 21h30-22h30
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)
Achetez vos places
    je 12.12  /  20h


Film et concert «Les héritiers de Jean Rouch»

samedi 14 décembre
18h30

Ciné-concert Rouch 100, précédé de films mozambicains

Le CityClub est heureux d’accueillir le sublime ciné-concert «Rouch 100» de Tiago Correia Paulo et Pedro da Silva Pinto, précédé de courts-métrages mozambicains contemporains, dignes successeurs du maître cinéaste Jean Rouch choisis par les artistes, et le film Le train du sel et du sucre de Licinio Azevedo.

21h: Ciné-concert «Rouch 100»
Tiago Correia Paulo et Pedro da Silva Pinto sont issus de la jeune garde musicale hyper-dynamique et talentueuse du Mozambique (340 ML, Continuadores). Ils rendent ici un hommage audiovisuel à l’ethnologue français Jean Rouch et imaginent une réinterprétation de son travail cinématographique en Afrique et au Mozambique, où il avait été invité quelques années avant la proclamation de l’indépendance. À l’époque, Samora Machel, premier président du Mozambique, considérait le cinéma comme un puissant outil de propagande dans la construction d’une nouvelle conscience mozambicaine. Ainsi, présent au cours des premières années de l’édification de la nation, Jean Rouch a capturé ces moments dans un documentaire précieux, essentiellement mozambicain, qui est la trame de fond de ce ciné-concert tout simplement époustouflant.

18h30: Le train du sel et du sucre de Licinio Azevedo
(Fiction, Mozambique, Portugal, France, Brésil, Afrique du Sud, 2017, 1h33, v.o. s-t fr, 16/16) – En 1989, le Mozambique est un pays ravagé par la guerre civile. Le train qui relie Nampula à Malawi est le seul espoir des plus téméraires d'échanger quelques sacs de sel contre du sucre, au péril de leur vie, celui-ci entrant en zone rebelle. C’est ce convoi que prend Rosa pour rejoindre son hôpital, accompagnée de son amie Mariamu. Elles rencontreront le lieutenant Taia, chargé de l’escorte militaire, et Salomão, un autre soldat… Au milieu des balles et des rires, se déroulent des histoires d'amour et de guerre, tandis que le train roule jusqu'au prochain arrêt… « Licinio Azevedo signe là un film d’aventures ferroviaires qui emprunte au western, parsemé de réflexions sur la guerre et le prix de l’indépendance postcoloniale » (Le Courrier).
En avant-programme du film, discussion et projection d’une sélection de courts-métrages mozambicains choisis par les artistes.
INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes : 18h
Projection et discussion : 18h30, Ciné-concert : 21h
Tarifs: 25.- (plein) / 20.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place

Achetez vos places
    sa 14.12  /  18h30

novembre 2019      
LMMJVSD
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





événements