Film et concert «Vive la fée électricité!»

dimanche 2 février
15h

100 ans du thérémine

Un après-midi «film et concert», en collaboration avec le N/O/D/E, le rendez-vous des curiosités sonores, autour des 100 ans du thérémine, le tout premier instrument électronique de l’histoire.

17h: L’Ensemble Contrechamps invite Carolina Eyck
L’instrument éponyme de Léon Theremin a contribué à transformer notre conception du monde, sonore et matériel. Il n’est rien de moins que le premier instrument à fonctionner avec l’électricité, le grand-père des synthétiseurs et tout ce qui a suivi. Une révolution! Ni frappé, ni incliné, ni soufflé, il se jouait simplement par des gestes de la main dans les airs, avec une sonorité se rapprochant parfois du violoncelle, voire de la voix humaine. Longtemps associé au kitsch de la science-fiction des années 1960, puis un peu oublié, le thérémine est aujourd’hui en plein essor. Il ne cesse de fasciner musiciens et chercheurs, pour qui il apparaît comme un outil  sonore hors du commun. Nous sommes ravis d’accueillir le concert de l’une de ses plus grandes solistes mondiales, Carolina Eyck, qui est invitée par le célèbre et résolument créatif ensemble genevois de musique contemporaine Contrechamps. Surprises garanties!
Avec : Carolina Eyck (thérémine) / Maximilian Haft (violon) / Akiko Ahrendt (violon) / Tomoko Akasaka (alto) / Martina Brodbeck (violoncelle) / Christophe Egea (ingénieur du son) / Daniel Zea (réalisateur en informatique musicale
Programme:
Carolina Eyck new album, voice and theremin
Daniel Zea The Fuck Facebook Face Orchestra pour quatre performeurs, quatre ordinateurs, quatre Kinects et quatre projecteurs vidéo (2015)
Carolina Eyck Fantasias pour thérémine et quatuor à cordes (2016)

Précédé à 15h du film Theremin, An Electronic Odyssey
(De Steven M. Martin, Doc., 1995, 1h23, v.o. s-t fr., 16/16) – Ce documentaire retrace la vie extraordinaire de Leon Theremin. Il sera enlevé aux USA par le KBG dans les années 1930 afin de travailler en URSS sur divers inventions et dispositifs de surveillance. Pendant son absence, le thérémine devient peu à peu un instrument incontournable de l’industrie du cinéma dans les années 1960 et se voit popularisé par sa très élégante égérie Clara Rockmore. En 1991, après sa libération, Leon Theremin revient aux États-Unis. Un documentaire où la réalité dépasse la fiction et qui nous enchante d’une atmosphère rétro-futuriste passionnante.

LIENS
> Le site de Carolina Eyck
> Le site de l'Ensemble Contrechamps

INFOS PRATIQUES
Portes: 14h30, Film: 15h, Concert: 17h
Tarifs: 25.- (plein) / 20.- (membres, étudiants, avs, ai, ac, ri, carteculture)
Petite restauration sur place.
février 2020      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters