4 juin

Pause estivale du Cinéma CityClub du 18 juin au 1er septembre

Rencontre cinéma

14h

L'Amour du monde de Jenna Hasse, en sa présence

La cinéaste et comédienne suisse Jenna Hasse vient présenter son premier long-métrage, L'Amour du monde, notamment sélectionné au festival de Berlin. Un film estival tendre et mélancolique, tourné dans la région de la Côte et librement inspiré du roman de Ramuz, qui narre la rencontre de trois âmes solitaires en quête de repères et d'évasions.

L'Amour du monde de Jenna Hasse
(Fiction, Suisse, 2023, 1h16, en français, 8/12 ans) – Sur les rives du lac Léman, la douce Margaux, 14 ans, rencontre Juliette, une enfant rebelle de 7 ans placée dans un foyer, et Joël, un pêcheur récemment rentré d’Indonésie à la suite du décès de sa mère. Trois âmes solitaires qui cherchent leur place dans la vie et qui, dans la moiteur fiévreuse de l’été, se soutiennent mutuellement pendant un bref moment. Un port de pêche idyllique devient leur lieu de retraite, le lac et la nature leurs alliés, jusqu’à ce que la réalité fasse à nouveau éclater ce trio.
«Une petite musique de l’in­time qui a le charme mélan­co­lique d’une douce soirée esti­vale. Clarisse Moussa est une actrice singu­lière capable d’une belle inté­rio­rité et captant magni­fique­ment la lumière.» (Le Temps)
«Jenna Hasse montre avec une infinie tendresse d’autres possi­bi­lités à la famille tradi­tion­nelle telle qu’on la connaît.» (Le Matin Dimanche)
«C’est dans son langage visuel, à l’orée du silence et bercé par le doux clapotis de l’eau, que L'Amour du monde trouve une voix singu­lière. Une œuvre tendre et contem­pla­tive.» (Cineman)

La cinéaste à propos du film
J’ai eu envie de faire ce film en relisant le livre L'Amour du monde de Ramuz. Je l’ai découvert à 16 ans, et je l’ai relu depuis une vingtaine de fois. Ma première envie a été d’adapter le livre: une histoire chorale, qui raconte l’arrivée du cinéma dans le Lavaux. Puis, j’ai décidé de m’en écarter, de garder certaines thématiques, certains traits des personnages, mais de raconter une histoire contemporaine.
Dans son roman, Ramuz aborde la fascination pour l’ailleurs et pour l’exotisme que provoquent les images de cinéma. Il raconte la concurrence des imaginaires: c’est-à-dire la confrontation entre le récit des voyageurs, qui partagent leurs aventures, et le récit de ceux qui restent chez eux et découvrent les images du monde à travers le cinéma, leur seule possibilité à l’époque. Aujourd’hui, voir des images du monde ne nous bouleverse plus de la même manière. Dans mon film, je voulais alors montrer autre chose, proposer un chemin différent à mes personnages et imaginer une quête plus personnelle et plus intérieure.
Dans mes films, l’ailleurs est perçu comme une échappatoire. L’ailleurs, ou le voyage, est utilisé à la fois dans sa dimension symbolique et comme "forme de récit". Il me permet d’emmener les personnages dans une quête plus existentielle. Mes personnages ont envie de l’ailleurs, ils en rêvent, ils ont en besoin, voire ils le vivent, mais ils doivent avant tout se confronter à eux-mêmes.
Ce que je voulais aussi explorer dans L’Amour du monde, c’est la force de l’imaginaire et de la fiction: l’ailleurs, c’est aussi et surtout ça; l’imaginaire et le besoin de fiction.

Partenariats
Projection organisée en partenariat avec l’association Jardin des Parents, la fondation As’trame et la Fondation Jeunesse & Familles.
INFOS PRATIQUES
Portes: 13h30, Projection suivie d'une discussion: 14h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)


films du mois

17h

Sois belle et tais-toi!

De Delphine Seyrig, filmé par Carole Roussopoulos
Documentaire, France, 1977, 1h50, en français et avec s-t fr., 10/14

En 1976, Delphine Seyrig s'entretient avec vingt-trois actrices françaises, anglaises et américaines sur leurs conditions de femmes dans l'industrie cinématographique, leurs rapports avec les producteurs, les réalisateurs et les équipes techniques, les rôles qu'on leur confie et les liens qu'elles entretiennent avec d'autres comédiennes. Un documentaire qui permet de réaliser ce qui a changé… ou pas.

La comédienne française Delphine Seyrig passe derrière la caméra et réalise un documentaire, aujourd'hui culte, qui bénéficie d'une ressortie en salles en 2023 dans une version restaurée. À la caméra et au montage, la cinéaste suisse Carole Roussopoulos, pionnière de la vidéo et complice dans les années 1970 de Delphine Seyrig dans la lutte pour les droits des femmes. Une relation immortalisée par le film Delphine et Carole, Insoumuses de Callisto McNulty, projeté au CityClub en 2019. Sois belle et tais-toi! est un film majeur, témoin des années 1970, et qui, vu aujourd'hui, nous éclaire sur les combats actuels.
«Un très grand film» (Libération)
«Le film se gorge virtuellement de toutes celles qui n’ont pas encore témoigné, de celles qui pourraient le faire aujourd’hui – les grands films politiques ne se terminent jamais» (Le Monde)
«Seyrig brise sa propre statue de muse, en quête d’un cinéma qui réconcilierait la camaraderie et la féminité, la sensibilité et la masculinité, la politique et l’imaginaire» (Les Cahiers du Cinéma)
«C’est au métier d’actrice que s’attaque Sois belle et tais-toi! et à la manière dont il les lie les actrices à la question de la séduction comme seul levier de réussite.» (Les Inrockuptibles)


films du mois

19h

Fire of Love

De Sara Dosa
Documentaire, États-Unis, Canada, 2022, 1h37, v.o. s-t fr., 12/12

Katia et Maurice Krafft, intrépides scientifiques, s’aimaient autant qu’ils aimaient les volcans. Pendant deux décennies, ce couple de Français a parcouru la planète, traquant les éruptions et documentant leurs découvertes pour la télévision. Emporté par une explosion volcanique en 1991, le couple laisse derrière lui un héritage qui a enrichi à jamais notre connaissance du monde naturel. À partir de leurs spectaculaires images d’archives et sur une narration en off de la cinéaste et artiste américaine Miranda July, la réalisatrice Sara Dosa nous embarque dans leurs périples aux quatre coins du monde.

Primé à Visions du Réel et nommé aux Oscars, Fire of Love est un film d’aventure autant qu’une expérience de cinéma hypnotique sur le couple, l’amour, le temps et l’ambition des hommes et des femmes à tenter de percer les mystères de la nature.
«À partir d'archives stupéfiantes, la documentariste Sara Dosa retrace le destin de Katia et Maurice Krafft, couple de volcanologues star des années 1980. Fire of Love est un film tendre mais brutal qui nous renvoie aux origines de la terre et nous invite à réinterpréter le mythe d'Icare.» (Les Échos)
«Quelle flamme animait Katia et Maurice Krafft, intrépides vulcanologues? Réponse dans une enquête captivante, menée à partir de leurs archives.» (Télérama)
«Les images, d’une beauté foudroyante, sont accompagnées par la voix veloutée de la cinéaste indé Miranda July (Moi, toi et tous les autres, Kajillionaire), qui murmure un texte à la poésie feutrée, alternant entre précisions biographiques et méditations philosophiques sur l’amour, le temps, et les mystères insondables qui bouillonnent sous l’écorce du monde.» (Les Inrockuptibles)
«Figures incontournables du petit écran français jusqu’à leur mort au début des années 1990, Katia et Maurice Krafft étaient des scientifiques intrépides – lui géologue, elle chimiste et physicienne – passionnés de volcans. Fondateurs du Centre de Volcanologie Vulcain, ils ont laissé derrière eux un extraordinaire fonds iconographique, empli de centaines d’heures d’images spectaculaires enregistrées par le couple pour tenter de comprendre le mystère des volcans. À partir de ces séquences tournées en 16mm, mais aussi de photographies, d’illustrations, de livres et d’apparitions dans les médias, Sara Dosa, elle-même anthropologue, crée un collage, avec un questionnement finalement apparenté à celui d’un géologue: comment combler les interstices, là où souvent naît le mythe? Narré par la cinéaste, artiste et américaine Miranda July, Fire of Love est un film épique d’aventure sur l'amour, le temps, l’inconnu, et le sens même de l’existence humaine, venant confirmer de façon définitive la faculté de la caméra à passer des instants à la postérité.» (Visions du Réel)


films du mois

21h

We are coming – Chronique d'une révolution féministe

De Nina Faure
Documentaire, France, 2022, 1h27, en français, 16/16

Une nouvelle génération politise les enjeux autour du corps, de la sexualité et des rapports de genre. Pour deux amies, Nina, la cinéaste, et Yéléna, cela commence par une prise de conscience. Avec quelques autres, elles se demandent pourquoi, dans une société qui prétend que l’égalité des sexes est déjà là, l’accès au plaisir est si difficile. Elles organisent des groupes de parole, découvrent Notre corps, nous-mêmes, un manuel féministe historique qui leur ouvre de nouvelles portes d’analyse. Elles vont à la rencontre d’enseignantes, d'éducatrices et de sociologues pour tracer pas à pas ce qui finira par être un vrai plan d’attaque. De plus en plus impliquées dans les luttes qui se soulèvent partout, au cœur de ce mouvement féministe qui déferle, elles découvrent un plaisir jusqu’ici insoupçonné, celui de poursuivre une émancipation collective. Le plaisir d’abolir le patriarcat, tout simplement.

Sur près d'une décennie, la cinéaste et son amie Yéléna Perret ont vécu la montée du mouvement féministe de l'intérieur. À travers le prisme de leur amitié, We are coming, filmé en cinéma direct, chronique cette aventure intime et politique, et devient un témoin d’une époque.
«Sorte d’abrégé de certaines des plus récentes prises de conscience liées aux inégalités de genre, cette Chronique d’une révolution féministe est une démonstration réussie sur la manière dont l’intime peut et doit faire collectif pour sortir du patriarcat.» (Les Fiches du Cinéma)
«Une conversation enthousiasmante et libératrice.» (Libération)

Pour aller plus loin
> Interview de Nina Faure et Yéléna Perret et autres ressources

juin 2024      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier