septembre   


Le P'tit CityClub

Le Rêve de Sam et autres contes

Dès 4 ans

courts-métrages, 40 minutes, en français, 0/0 ans

Un renard curieux qui part à la recherche d’une baleine insaisissable, un petit garçon qui a toujours voulu vivre comme un poisson dans la mer, une maison qui se lance dans un voyage épique, une petite souris qui décide de voler avec les hirondelles… Chacun, à sa façon, cherche un moyen de s’accomplir : poursuivre son rêve et tenter de le réaliser. Quatre jolis contes qui nous invitent rêver, à nous laisser surprendre et à tenter l’impossible!

Dossier pédagogique
> Télécharger

Le P'tit CityClub
> Télécharger le programme jusqu'à décembre

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarif 1er septembre: 5.- la place
Tarifs 22 et 29 septembre: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.
À savoir, les enfants plus jeunes de deux ans de l'âge légal indiqué peuvent assister aux séances s'ils sont accompagnés d'un représentant légal.

Le P'tit CityClub

La Fameuse invasion des Ours en Sicile

Dès 8 ans

De Lorenzo Mattotti
Animation, Italie, France, 2019, 1h22, en français, 8/8 ANS

Tout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile… Profitant de la rigueur d'un hiver qui menace son peuple de famine, le roi Léonce décide d'envahir la plaine où habitent les hommes. Mais il comprend vite que le peuple des ours n'est pas fait pour vivre au pays des hommes... Des dessins sublimes, mystérieux, qui poussent l’imaginaire des spectateurs et une magnifique adaptation du conte de Buzzati paru en 1945!
Le P'tit CityClub
> Télécharger le programme jusqu'à décembre

INFOS PRATIQUES
Portes: 10h30
Tarif Journée du cinéma: 5.- la place
À savoir, les enfants plus jeunes de deux ans de l'âge légal indiqué peuvent assister aux séances s'ils sont accompagnés d'un représentant légal.

Le P'tit CityClub

Monsieur Link

Dès 6 ans

DE CHRIS BUTLER
États-Unis, 1h35, en français, 6/8 ans

Monsieur Link est une créature surprenante, étonnamment intelligente et surtout incroyablement attachante. Dernier vestige de l’évolution humaine et unique représentant de son espèce, Monsieur Link se sent seul... Aidé par un explorateur et une aventurière, il se lance alors dans une odyssée à travers le monde. La nouvelle réalisation des studios Laïka (Coraline, L’Etrange pouvoir de Norman): une animation en stop-motion sublime et une aventure drôle et pleine d’inventivité!
Le P'tit CityClub
> Télécharger le programme jusqu'à décembre

INFOS PRATIQUES
Portes: 10h30
Tarifs Journée du cinéma: 5.- la place
À savoir, les enfants plus jeunes de deux ans de l'âge légal indiqué peuvent assister aux séances s'ils sont accompagnés d'un représentant légal.

films du mois

Give me Liberty

De Kirill Mikhanovsky
Fiction, États-Unis , 2019, 1h51, v.o. s-t fr., 16/16

Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes en situation de handicap à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig. C’est alors que la journée de Vic devient joyeusement incontrôlable...
Le cinéaste s’inspire de sa propre jeunesse pour ce film au rythme effréné. Beau et touchant! «Et l'on est emporté par l'énergie qui s'y déploie, par la puissance des émotions qu'il suscite, du rire franc aux larmes plus ou moins contenues, par la rapidité et l'efficacité des changements de registres et par l'audace des ellipses» (Positif). «Un film bordélique à l'électricité joyeuse» (Le Nouvel Observateur).
Festivals: Cannes 2019, Quinzaine des Réalisateurs / Sundance 2019, Sélection / Jerusalem 2019, Prix du meilleur film «In the Spirit of Freedom»

Avec
Chris Galust, Lauren «Lolo» Spencer, Maxim Stoyanov

Bio réalisateur
Né à Moscou, Kirill Mikhanovsky s’installe aux États-Unis et travaille en tant qu’ambulancier tout en étudiant les langues.
Diplômé en cinéma de l’université de New York, il réalise son premier long-métrage au Brésil, Sonhos de Peixe sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes. Give Me Liberty est le premier film d’une série de projets qu’il développe et produit au sein de Give Me Liberty Productions avec la scénariste et productrice Alice Austen. Il est également le coscénariste et producteur de Gabriel et la montagne (projeté au City en 2017) et Coming to You.

Journée du cinéma
Dimanche 1er septembre à 16h30: 5.- la place


films du mois

Jeanne

De Bruno Dumont
Musique originale: Christophe
Fiction, France, 2h17, 2019, en français, 16/16

Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite. Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais. S’ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité. Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie.
Deux ans après Jeannette, le réalisateur de Ptit Quinquin et de Ma Loute poursuit son exploration de la figure de Jeanne d’Arc, à nouveau interprétée par la jeune actrice Lise Leplat-Prudhomme, et toujours en chanson, avec l’énigmatique Christophe qui prête sa voix… à Dieu!
«Le cinéaste questionne notre rapport à la spiritualité. Se mêlent le profane et le sacré, à l’image du chanteur Christophe, invité improbable du cinéma de Dumont, qui est d’abord une voix (parlée et chantée), avant d’être un visage. Son chant élégiaque incarne l’alliance du trivial et du lyrique. A nous spectateurs de nous laisser embarquer dans ce récit choral qui peut confiner au grotesque si nous refusons d’y croire» (Bande à Part).
Festival: Cannes 2019, Un Certain Regard - Mention spéciale

AVEC
Lise Leplat Prudhomme, Fabrice Luchini, Annick Lavieville

bIO réALISATEUR
Bruno Dumont enseigne la philosophie au lycée dès 1982, après des études à Lille. Il se tourne ensuite vers l’audiovisuel et réalise une quarantaine de films courts, documentaires, publicitaires et institutionnels.
Après un premier court-métrage et deux projets pour la télévision, il écrit et réalise son premier long-métrage, La Vie de Jésus, en 1996, récompensé par une Mention Spéciale Caméra d'or au Festival de Cannes et par le prix Jean-Vigo en 1997. Deux ans plus tard, il réalise L’Humanité, Grand prix du Jury au Festival de Cannes et un double prix d’interprétation pour ses acteurs non professionnels. Il quitte pour la première fois le Nord pour tourner en Californie Twentynine Palms avant d'y revenir pour réaliser Flandres sélectionné à Cannes en 2006 qui lui attribue, pour la seconde fois, son Grand prix. En 2012, il tourne Camille Claudel 1915, sélectionné à la Berlinale, avec Juliette Binoche. En 2013, il réalise P'tit Quinquin, mini-série de 4 fois 52 minutes pour Arte, puis Ma Loute en 2016, une comédie policière en compétition internationale à Cannes. Il tourne la suite de P'tit Quinquin, Coincoin et les Z'inhumains, série en 4 épisodes, puis adapte Charles Péguy pour Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc en 2017 et Jeanne en 2019.

RENCONTRE CINéMA
Samedi 7 septembre à 20h en présence du cinéaste et de l'actrice Lise Leplat Prudhomme

Journée du cinéma
Dimanche 1er septembre à 18h30: 5.- la place

films du mois

Monos

D'Alejandro Landes
Fiction, Colombie, Argentine, Pays-Bas, Allemagne, Suède, Uruguay, Suisse, 2019, 1h42, v.o. s-t fr., 16/16

Dans ce qui ressemble à un camp de vacances isolé au sommet des montagnes colombiennes, des adolescents, tous armés, sont chargés de veiller à ce que Doctora, une otage américaine, reste en vie. Mais quand ils tuent accidentellement la vache prêtée par les paysans du coin, et que l'armée régulière se rapproche, l'heure n'est plus au jeu mais à la fuite dans la jungle...
Quelque part entre Apocalypse Now de Francis Ford Coppola et Sa majesté des mouches de William Golding, Monos transcende les époques et les conflits. Une expérience sensorielle intense habité d’une étonnante et paradoxale beauté. «Un film captivant, parfois hypnotisant, dans lequel les notions de bien et de mal sont moins évidentes que le désir urgent de rester en vie» (Screen International).
Festivals: Sundance 2019, Prix spécial du Jury / Berlinale 2019, Sélection / Transilvania 2019, Prix du meilleur film / NIFFF 2019, Sélection

AVEC
Julianne Nicholson, Moises Arias, Julián Giraldo

Bio Réalisateur
Alejandro Landes est un réalisateur, producteur et scénariste Colombiano-Équatorien.
Son premier documentaire, Cocalero, consacré à la campagne électorale d’Evo Morales, est projeté au Festival de Sundance en 2007 et sort dans plus de vingt pays. En 2010, il écrit, réalise et produit son premier film, Porfirio, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2011 et lauréat de nombreux prix dans plusieurs festivals. Pour Monos, son second film, il réunit un casting allant de Julianne Nicholson à Moises Arias et s’est entouré de Mica Levi pour la musique. Il remporte le prix spécial du Jury à Sundance.

Journée du cinéma
Dimanche 1er septembre à 21h: 5.- la place


Rencontre cinéma

Loulou, en présence du cinéaste

Le cinéaste suisse Nathan Hofstetter vient présenter son premier long-métrage, Loulou. Réalisé avec des images tournées en 2011 et 2018, Loulou dresse un tableau intimiste du cinéaste, diagnostiqué schizophrène paranoïde, et de ses proches autour du milieu psychiatrique.
Loulou De Nathan Hofstetter
(Documentaire, Suisse, 2019, 1h10, en français, âge à venir) – Nathan est diagnostiqué schizophrène paranoïde. Maintenant il va mieux, avant il allait beaucoup moins bien. Il se filme, il filme ses proches de l’hôpital, son meilleur ami bipolaire, son père, sa mère et son amour. Grâce à eux, il commence à devenir un homme au lieu d’un fou. Pour Nathan, tout le monde est un “loulou”, à sa manière.
«Pendant 8 ans, j’ai filmé quand je sentais une énergie naitre en moi ou chez l’autre. Les moments que je capte sont intimement liés à la force de l’instant, que ce soit avec une personne, un évènement ou la simple présence de la beauté. Le fruit de ces échanges est devenu ce film, qui parle non seulement de la maladie, mais aussi de la notion d’amour, de liant» (Nathan Hofstetter).

Bio réalisateur
Nathan Hofstetter est né en 1989 à Neuchâtel. Diplômé de l’Ecole cantonale d’Art de Lausanne (ECAL),
il remporte le Pardino d’Oro en 2012 avec son film de diplôme, Radio-Actif, un autoportrait du cinéaste lors d’une crise aiguë, celui-ci étant diagnostiqué schizophrène paranoïde depuis 2013. Son deuxième court-métrage, Lui, Hitler et moi, sur un ami souffrant du même diagnostique que lui, est aussi sélectionné à Locarno l’année suivante. Loulou est son premier long-métrage. Fonctionnant en triptyque avec les deux courts, Loulou « clôt le chapitre de la maladie pour ouvrir celui de l’amour » (Nathan Hofstetter).

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)


Ciné-seniors

Perdrix

D'Erwan Le Duc
Fiction, France, 2019, 1h39, en français, 10/14

Juliette Webb se fait voler sa voiture et ses carnets intimes par des nudistes révolutionnaires dans un paisible et inoffensif village des Vosges. Hors d’elle, elle se rend à la somnolente gendarmerie locale dirigée par le non moins ronronnant Pierre Perdrix, qui sera obligé – malgré lui - de mener l’enquête. Mais il poursuivra rapidement une toute autre piste: celle de l’amour avec un grand A.
«Un savoureux mélange de douceur et d’ironie» (Cahiers du Cinéma).

Avec
Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant

Ciné-seniors
Un vendredi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.
INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif: 10.- (collation comprise)

Rencontre cinéma

Jeanne, en prés. de Bruno Dumont et Lise Leplat Prudhomme

Bruno Dumont au CityClub! Le brillant cinéaste français, auteur de P’tit Quinquin ou de Ma Loute, sera sur scène pour présenter son second volet consacré à Jeanne d’Arc: Jeanne, à l’affiche tout le mois de septembre. La jeune actrice Lise Leplat Prudhomme, qui incarne avec brio une Jeanne adolescente deux ans après l’avoir déjà interprétée enfant, sera également présente.

BRUNO Dumont à propos de Lise Leplat Prudhomme
«Lise s’est imposée comme une révélation. Quand on a vu aux essais ce qu’elle rendait en armure, on a compris qu’elle avait mystérieusement quelque chose d’extraordinaire, une expression très unique de l’enfance et de l’innocence, comme le trait de ce qui en chacun de nous est intangible et permanent... Le choix de Lise, donc d’une enfant, se révèle vite comme le véritable moyen d’expression à rendre aussi visible, fragile et naissant, tout ce qui se joue en Jeanne d’Arc et soit, par cette petite fille, à ce point incarné: sa jeunesse, sa fougue, son espérance, son ardeur face aux adultes et à leurs arguties, sa candeur face aux obstacles, sa détermination dans sa mission. Du haut de ses dix ans, Lise incarne et accentue, d’autant et naturellement, la frêle naissance d’une femme et d’une âme fulgurante, aussi universelle et tant élevée. L’héroïne est à ce point incarnée sous les traits de Lise que la représentation est à son comble. Aussi sa jeune présence nous trouble et retentit en nous comme jamais et comme il se doit au cinéma.»

À l'affiche tout septembre
> Voir les projections du mois

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, projection suivie d’une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

Soirée spéciale

Le Comptoir suisse: un siècle d'histoire en images

Organisée autour d’une série de projections d’archives, cette soirée nous invite sur les pas de la célèbre manifestation. L’occasion de revenir sur l’histoire de la foire de Lausanne et sur plusieurs décennies de présence de la télévision suisse romande à Beaulieu. Des interventions de spécialistes viendront ponctuer la soirée, afin d’apporter des éclairages historiques sur ces capsules audiovisuelles, trésors enfouis des collections des archives de la Radio Télévision Suisse.

Soirée organisée dans le cadre du projet d’histoire publique «Le Syndic, la vache et le verre de blanc. Un siècle de Comptoir suisse à Lausanne», une collaboration des archives de la RTS et de l’Université de Lausanne.
(Crédit photo: Groupement officiel des photographes du Comptoir suisse (Droits réservés), Archives cantonales vaudoises, 1955.)

Résérvations
Via la billetterie en ligne

LIENS
www.rts.ch/archives
www.unsiecledecomptoir.ch

INFOS PRATIQUES
Infos pratiques
Ouverture des portes : 18h, Début: 19h
Entrée gratuite / Apéritif offert après l’événement
Réservation obligatoire via la billetterie en ligne.
Merci de vous présenter 15 minutes avant le début de la séance muni.e de la confirmation de réservation. Les places non-retirées seront redistribuées.

films du mois

Varda par Agnès

D’Agnès Varda
Documentaire, France, 2019, 1h55, en français, 16/16

Le dernier documentaire d’Agnès Varda se concentre sur son parcours de réalisatrice, offrant un éclairage personnel sur sa démarche de création qu’elle appelle la «cinécriture». À travers ses «Leçons de cinéma» et conférences entre Paris, Pékin et Los Angeles, cette fascinante conteuse nous propose une incursion dans son univers, l’opportunité pour elle de continuer à semer des désirs de cinéma.
«Tandis que premier volet est dédié au XXe siècle et à la période "analogue" de son cinéma, le second se concentre davantage sur les arts visuels et le documentaire, en partant des années 2000. Partageant ce périple biographique et historique avec des interlocuteurs privilégiés, la réalisatrice livre un film-somme; une plongée inspirante et touchante dans un univers peu conventionnel, où le recyclage et la créativité sont rois» (Visions du Réel).
Festivals: Berlinale 2019, Sélection / Visions du Réel 2019, Sélection

Bio Réalisatrice
Née en Belgique en 1928, Agnès Varda déménage avec sa famille dans le Sud de la France en 1940 pour échapper à la guerre.
Après l’adolescence à Sète, elle monte à Paris où elle étudie à l’École du Louvre et la photographie à l’École de Vaugirard. Elle devient photographe pour Jean Vilar, puis pour le Théâtre National Populaire. Elle organise sa première exposition en 1954 dans la cour de son domicile. La même année, elle fonde Ciné Tamaris pour produire et réaliser son premier film, La Pointe courte. Considérée comme la marraine de la Nouvelle vague française, elle a réalisé de nombreux courts, films de fiction et documentaires. En 2003, elle commence sa troisième carrière en tant qu’artiste plasticienne lors de la Biennale de Venise.

septembre 2019      
LMMJVSD
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier