16 mai


Le P'tit CityClub

11h

L’Odyssée de Choum

Dès 3 ans

courts-métrages, 38’, en français, 0/0

Choum, la petite chouette vient juste d’éclore lorsque la tempête la pousse hors du nid. Faisant rouler le second œuf de la nichée, la voilà qui s’élance contre vents et marées, bien décidée à trouver une maman... Une histoire douce et tendre, précédée de deux courtes histoires avec d’autres oiseaux: Le Nid, l’histoire d’un drôle d’oiseau à la recherche d’une âme sœur, et L’oiseau et la baleine qui raconte l’improbable rencontre entre un baleineau et un oiseau en cage rescapé d’un naufrage.
DOSSIER PÉDAGOGIQUE
> Télécharger le dossier pédagogique de L'Odyssée de Choum
INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.


films du mois

16h

Petite Fille

De Sébastien Lifshitz
Doc., France, 2020, 1h25, en français, 12/12

Sasha, né garçon, se vit comme une petite fille depuis l’âge de 3 ans. Petite fille suit sa vie au quotidien, le questionnement de ses parents, de ses frères et sœur, tout comme le combat incessant que sa famille doit mener pour faire comprendre sa différence. Courageuse et intraitable, Karine, la mère de Sasha, mène une lutte sans relâche portée par un amour inconditionnel pour son enfant.
«C’est avec infiniment de délicatesse et d’empathie que Sébastien Lifshitz place sa caméra à la hauteur de cette vraie héroïne d’aujourd’hui, dont les regards, les espoirs, les doutes et les découragements sont accompagnés par une caméra à la fois discrète et immersive» (Positif).
Magistral, passionnant, bouleversant, les adjectifs en viendraient à manquer pour qualifier la réussite de Petite Fille. À partir d'un portrait sur la différence, Sébastien Lifshitz a l'intelligence de toucher à une humanité dans ce qu'elle a de plus universelle, et s'affirme définitivement comme l'un des meilleurs documentaristes en activité» (Ecran Large).
FIFDH 2021, Prix du Jury HUG - Artopie

Bio cinéaste
Après des études d’histoire de l’Art à l’École du Louvre, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma.
Il réalise en 2000 son premier long-métrage, Presque Rien, plébiscité par la critique et distribué dans le monde entier. Suivront le documentaire La Traversée (2001), sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Wild Side (2004) et Bambi (2016), tous deux primés au festival de Berlin. Après Les Invisibles (2012) en sélection au festival de Cannes et Les Vies de Thérèse (2017) à la Quinzaine des Réalisateurs, deux films projetés au CityClub, Sébastien Lifshitz réalise Adolescentes en 2019, primé au Festival de Locarno, et Petite Fille en 2020. Il prépare actuellement son nouveau documentaire.

LES FESTIVALS SUISSES AU CINÉMA CITYCLUB
Sortie en collaboration avec le Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH)
«Le Jury Artopie du FIFDH, composé de jeunes du Service de psychiatrie de l'enfance et l'adolescence des HUG, a primé ce film avec beaucoup de ferveur, d'enthousiasme et d'émotions. Petite fille est une histoire de famille, une histoire d'amour et de liens, une histoire qui nous rassemble. Pour les jeunes issus de cet atelier, qui sont dans une phase délicate de leur vie, primer ce film leur a sans doute permis d'affirmer quelque chose en eux. Un film qui montre à quel point mettre autour de soi des valeurs comme l'engagement permet de se révéler.» (Claudia Dessolis, responsable des actions culturelles du FIFDH).


films du mois

18h

Adolescentes

De Sébastien Lifshitz
Doc., France, 2019, 2h15, en français, 10/14

Emma et Anaïs sont inséparables et, pourtant, tout les oppose. Sébastien Lifshitz suit leur parcours depuis leurs 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. À leurs 18 ans, quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié? À travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.
Sélectionné à Locarno en 2019 et acclamé par la critique française, Adolescentes est le nouveau film de Sébastien Lifshitz, dont le CityClub avait montré Les Vies de Thérèse en 2017 et Les Invisibles en 2014.
«Chef-d’œuvre au long cours, Adolescentes capture la lente fanaison de l’adolescence de deux amies, Emma et Anaïs, dont la complicité, sublimement labile, n’a vocation qu’à être une parenthèse de clarté vers le monde adulte et sa matité monstrueuse» (Les Fiches du Cinéma).
«Adolescentes est de ces films qui cueillent le spectateur en suscitant une émotion qu’il ne voit pas venir, charmé par la légèreté apparente d’une chronique dans laquelle les moments de grâce ne manquent pas. Une œuvre aérienne, peu à peu rattrapée par la dureté du monde et, finalement, plus politique qu’on ne l’imaginait» (Télérama).
Locarno 2019, Semaine de la Critique, Prix Zonta / Belgique 2020, Compétition / Doclisboa 2019, Sélection

Bio cinéaste
Après des études d’histoire de l’Art à l’École du Louvre, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma.
Il réalise en 2000 son premier long-métrage, Presque Rien, plébiscité par la critique et distribué dans le monde entier. Suivront le documentaire La Traversée (2001), sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Wild Side (2004) et Bambi (2016), tous deux primés au festival de Berlin. Après Les Invisibles (2012) en sélection au festival de Cannes et Les Vies de Thérèse (2017) à la Quinzaine des Réalisateurs, deux films projetés au CityClub, Sébastien Lifshitz réalise Adolescentes en 2019, primé au Festival de Locarno. Il prépare actuellement son nouveau documentaire.


films du mois

20h30

Josep

De Aurel
Animation, France, Espagne, Belgique, 2020, 1h11, en français et espagnol s-t fr., 16/16

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.
«Le sujet du film est le dessin. Bartolí son incarnation». Le dessinateur de presse Aurel et Jean-Louis Milesi, scénariste et dialoguiste attitré de Robert Guédiguian, retracent avec brio le destin de Josep Bartolí. Avec notamment les voix de Sergi López, Gérard Hernandez, Silvia Pérez Cruz, Bruno Solo, François Morel, David Marsais ou Valérie Lemercier.
«Une œuvre dessinée poignante par son sujet fort et sa forme audacieuse, où la poésie visuelle renforce la dureté du réel» (Bande à Part).
«De ce Josep recommandé à tous les publics, beaucoup d’images resteront gravées, mais on en retient une en particulier: deux amis à la vie à la mort repeignant, en compagnie de Frida Kahlo, la façade d’une hacienda avec des couleurs éclatantes. Insolentes comme l’espoir» (Télérama).
Cannes 2020, Sélection officielle / César 2021, Meilleur film d'animation / Lumières 2020, Meilleur film d'animation et Meilleure musique / European Film Awards 2020, Meilleur film d'animation / Prix Louis-Delluc du Premier Film

BIO CINéASTE
Aurel est dessinateur de presse. Il travaille pour Le Monde et Le Canard Enchaîné.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont deux BD documentaires, Clandestino et La Menuiserie, et réalisé de nombreux reportages graphiques pour divers titres de la presse française. En 2011, il coréalise avec Florence Corre Octobre Noir, son premier court-métrage. Josep est son premier long-métrage.

rencontre cinéma
En présence du cinéaste le jeudi 29 avril à 18h30 et 20h30.
LES FESTIVALS SUISSES AU CINÉMA CITYCLUB
Sortie en collaboration avec le Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH)
mai 2021      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier