7 septembre


films du mois

20h

Ibrahim

De Samir Guesmi
Avec Abdel Bendaher, Samir Guesmi, Rabah Nait Oufella, Philippe Rebbot
Fiction, France, 2021, 1h19, en français, 16/16

La vie du jeune Ibrahim se partage entre son père, Ahmed, écailler à la brasserie du Royal Opéra, sérieux et réservé, et son ami du lycée technique, Achille, plus âgé que lui et spécialiste des mauvais coups. C’est précisément à cause de l’un d’eux que le rêve d’Ahmed de retrouver une dignité se brise lorsqu’il doit régler la note d’un vol commis par son fils et qui a mal tourné. Les rapports se tendent mais Ibrahim décide alors de prendre tous les risques pour réparer sa faute...
Le premier long-métrage du prolifique comédien français Samir Guesmi: une histoire émouvante, à la narration elliptique et construite de petits détails de la vie quotidienne, sur les rapports compliqués entre un père et son fils.
«Tout en pudeur, servi par un merveilleux duo d’acteurs, un premier film bouleversant» (Télérama).
«Samir Guesmi passe à la mise en scène de long-métrage, et signe un portrait délicat et profond, au pays de la débrouille et de la résilience» (Bande à Part).
«Ibrahim n’est pas seulement une œuvre esthétiquement pensée dans le seul but de révéler des émotions camouflées, empêchées, différées. C’est aussi un film profondément social, qui donne à voir les petites gens et le Paris populaire comme rarement dans le cinéma français» (Positif).
«Semée de défiance et d’affection, dessinée et rythmée avec tact au fil de regards et de silences, cette intrigue tout en délicatesse nous plonge dans le Paris quotidien d’une famille ordinaire dont la retenue, les rêves voilés et les regrets enfouis émeuvent et finissent par bouleverser» (Le Journal du Dimanche).

BIO CINÉASTE
Après s’être formé dans plusieurs écoles de théâtre, Samir Guesmi débute au cinéma en 1987 dans Jaune Revolver d’Olivier Langlois.
Après quelques petits rôles, il se fait remarquer pour sa prestation dans Malik le maudit de Youcef Hamidi, qui lui vaut le prix Michel Simon et le prix d’interprétation au Festival d’Amiens de 1994. En parallèle à son parcours au cinéma, il s’illustre au théâtre, notamment dans les mises en scène de Frédéric Bélier-Garcia ou encore dans la mise en scène d’Othello de Shakespeare par Éric Vigner au Théâtre de l’Odéon. Sans jamais quitter la scène, il multiplie les apparitions marquantes dans des films grand public tels que Banlieue 13 de Pierre Morel ou Ne le dis à personne de Guillaume Canet, ainsi que dans le cinéma d’auteur (L’Afrance d’Alain Gomis, Selon Charlie de Nicole Garcia, etc.). En 2007, Alain Gomis lui confie son premier grand rôle dans Andalucia. Nommé au César du Meilleur acteur dans un second rôle en 2013 avec Camille Redouble de Noémie Lvovsky, il poursuit les collaborations avec des grands auteurs (Nicole Garcia, Claude Miller, Julie Bertuccelli, Rachid Bouchareb, Bruno Podalydès, Solveig Anspach, Arnaud Desplechin, Alain Gomis, Claire Simon, Michel Leclerc, etc.). Ces dernières années, il s’est aussi fait remarquer à la télévision pour ses rôles dans les séries Engrenages et Les Revenants. En 2007, Samir Guesmi se lance dans la réalisation avec C'est Dimanche!, premier court-métrage de fiction qui rencontre un joli succès en festivals. En 2020, il réalise son premier long-métrage, Ibrahim.

JOURNéE du cinéma
Dimanche 5 septembre à 16h30: CHF 5.- l'entrée.
septembre 2021      
LMMJVSD
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier