18 janvier


films du mois

20h30

Serre Moi Fort

De Mathieu Amalric
Fiction, France, 2021, 1h37, en français, 16/16

Ça semble être l'histoire d'une femme qui s'en va.
À l’aube, elle jette un dernier œil sur son mari et ses deux enfants endormis, hésite à laisser un message sur la table de la cuisine, puis se ravise et met plutôt en évidence un paquet de céréales avant de sortir prendre sa voiture et la route. Serre Moi Fort est un bouleversant patchwork temporel pour raconter une femme qui fuit, avance, recule.
Sélectionné au Festival de Cannes, Serre Moi Fort est librement adapté de la pièce de Claudine Galea, Je reviens de loin. Pour son huitième long-métrage en tant que réalisateur, Mathieu Amalric trouve en la fascinante Vicky Krieps son plus beau double et crée un mélodrame virtuose captant les sentiments impérissables.
«Personne ne tient longtemps debout: tout tourne, se détruit, se reconstruit, rien n'est stable ni solide dans ce film qui affirme radicalement son homogénéité dans sa fragilité même» (Cahiers du Cinéma).
«Mêlant plusieurs voix, entre souvenirs d'une vie de famille et fantasmes d'une réalité parallèle, cette œuvre intime et délicate, signée Mathieu Amalric, se révèle d'une beauté et d'une précision folles» (Télé Loisirs).
«On se souvient de tout, ou presque, de ce film qui ne se raconte pas, mais qui se meurt et qui se vit. Du soulagement de savoir que face à la douleur la plus impossible, il reste toujours la folie. Au moins pour un temps» (La Septième Obsession).

RENCONTRE
Mardi 18 janvier à 20h30 en présence de Mathieu Amalric
COMPLET

SÉANCE RELAX
Dimanche 23 janvier à 16h30
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux personnes en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité à toutes et tous de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.


Rencontre cinéma

20h30

Serre Moi Fort, en présence de Mathieu Amalric

COMPLET

Après un premier passage en 2017 aux côtés de Marthe Keller, Mathieu Amalric est de retour au CityClub pour la présentation de son nouveau film, Serre Moi Fort, à l’affiche tout janvier. Pour son huitième long-métrage en tant que réalisateur, sélectionné notamment au dernier Festival de Cannes, il raconte l’histoire d’une femme qui s’en va, magnifiquement interprétée par l’actrice luxembourgeoise Vicky Krieps.

SERRE MOI FORT de MATHIEU AMALRIC
(Fiction, France, 2021, 1h37, en français, 16/16) – Ça semble être l'histoire d'une femme qui s'en va. À l’aube, elle jette un dernier œil sur son mari et ses deux enfants endormis, hésite à laisser un message sur la table de la cuisine, puis se ravise et met plutôt en évidence un paquet de céréales avant de sortir prendre sa voiture et la route. Serre Moi Fort est un bouleversant patchwork temporel pour raconter une femme qui fuit, avance, recule.

MATHIEU AMALRIC À PROPOS DU FILM
«J'ai lu Je reviens de loin, une pièce de théâtre de Claudine Galea, dans un train et je me suis mis à chialer, hoqueter comme un bébé. Ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, je devais me cacher sous ma veste.
Après Barbara, j’étais obsédé par le premier degré, comme un endroit que je ne saurais jamais atteindre et j’ai senti, dans ce que Galea avait inventé, une brèche, un accès possible. C’est le mélo qui a agi comme un déclencheur. Pour adapter ce texte, il ne fallait jamais oublier ce nerf qui avait été touché à la lecture. Donc plonger dans chaque scène et écrire jusqu’aux larmes. C’est toujours bien de prendre une matière qui n’est pas faite pour un film, car vous devez en extirper ce qui justement, ne pourrait pas être autre chose qu’un film! Un jeu d’archéologue, avec un pinceau de lumière.
En me gavant des films des autres – des mélos de Paul Vecchiali, de Douglas Sirk ou de Nicholas Ray, des films plus mentaux de Buñuel, de Resnais, de Hitchcock, ou encore des Pixar –, je vérifiais, je solidifiais qu’une seule chose: l’intuition immédiate qui m’était venue de traiter le faux/vrai, le délire/réel sur le même plan, sans les séparer esthétiquement, sans coutures. Ce qu’elle vivrait et ce qu’elle projetterait seraient pareil.»

BIO CINÉASTE
Né à Neuilly-sur-Seine en 1965, Mathieu Amalric exerce tour à tour comme acteur et comme réalisateur.
Depuis son premier rôle au cinéma (Les Favoris de la lune d'Otar Iosseliani), il suit une trajectoire rapide et très variée, jouant régulièrement sous la direction de Bertrand Bonello, Alain Resnais, Arnaud et Jean-Marie Larrieu et Arnaud Desplechin, dont il est un des acteurs emblématiques. Figure du cinéma d'auteur français, Mathieu Amalric promène aussi son visage de caméléon et sa diction très personnelle dans de grandes productions internationales (Munich de Steven Spielberg, James Bond – Quantum of Solace de Marc Forster, Cosmopolis de David Cronenberg, The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson). Il est récompensé par deux César du meilleur acteur en 2005 et 2008 (Rois et Reine d'Arnaud Desplechin, Le Scaphandre et le papillon de Julian Schnabel). En tant que réalisateur, il se fait remarquer notamment grâce à Tournée (2010), La Chambre bleue (2014) et Barbara (2017). Serre Moi Fort (2021) est son huitième long-métrage.

À L'AFFICHE EN janvier
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 20h, Projection suivie d'une discussion: 20h30
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)
Complet.

mai 2022      
LMMJVSD
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier