novembre    


Rocks

De Sarah Gavron
Fiction, Royaume-Uni, 2019, 1h33, v.o. s-t fr., 16/16

Rocks, 15 ans, vit à Londres avec sa mère et son petit frère. Quand du jour au lendemain leur mère disparait, une nouvelle vie s’organise avec l’aide de ses meilleures amies. Rocks va devoir tout mettre en oeuvre pour échapper aux services sociaux.
La réalisatrice de Suffragette et Rendez-vous à Brick Lane revient avec un nouveau drame s’inscrivant dans la tradition des films sociaux britanniques. Efficace, subtil et émouvant et avec une troupe d’actrices (non professionnelles) forte et épatante.
«Ce dur et doux voyage néoréaliste des deux enfants abandonnés est illuminé par la jeune Bukky Bakray et le petit D’Angelou Osei Kissiedu» (Le Dauphiné Libéré).
«Ce qui est beau, aussi, dans le film de Sarah Gavron, c'est qu'il est une ode à une Angleterre multi-raciale et culturelle, qui doit se serrer les coudes dans l'adversité, un message très politique en plein Brexit» (Paris Match).
«Un réalisme âpre et lumineux, pas si loin de Ken Loach» (Télérama).
Bruxelles 2020, Prix du Jury / Dublin 2020, Prix de la Critique / Les Arcs 2019, Prix du Jury / Zurich 2019, Compétition


Adolescentes

De Sébastien Lifshitz
Doc., France, 2019, 2h15, en français, âge à venir

Emma et Anaïs sont inséparables et, pourtant, tout les oppose. Sébastien Lifshitz suit leur parcours depuis leurs 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. À leurs 18 ans, quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié? À travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.
Sélectionné à Locarno en 2019 et acclamé par la critique française, Adolescentes est le nouveau film de Sébastien Lifshitz, dont le CityClub avait montré Les Vies de Thérèse en 2017 et Les Invisibles en 2014.
«Chef-d’œuvre au long cours, Adolescentes capture la lente fanaison de l’adolescence de deux amies, Emma et Anaïs, dont la complicité, sublimement labile, n’a vocation qu’à être une parenthèse de clarté vers le monde adulte et sa matité monstrueuse» (Les Fiches du Cinéma).
«Adolescentes est de ces films qui cueillent le spectateur en suscitant une émotion qu’il ne voit pas venir, charmé par la légèreté apparente d’une chronique dans laquelle les moments de grâce ne manquent pas. Une œuvre aérienne, peu à peu rattrapée par la dureté du monde et, finalement, plus politique qu’on ne l’imaginait» (Télérama).
Locarno 2019, Semaine de la Critique, Prix Zonta / Belgique 2020, Compétition / Doclisboa 2019, Sélection

Bio cinéaste
Après des études d’histoire de l’Art à l’École du Louvre, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma.
Il réalise en 2000 son premier long-métrage, Presque Rien, plébiscité par la critique et distribué dans le monde entier. Suivront le documentaire La Traversée (2001), sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Wild Side (2004) et Bambi (2016), tous deux primés au festival de Berlin. Après Les Invisibles (2012) en sélection au festival de Cannes et Les Vies de Thérèse (2017) à la Quinzaine des Réalisateurs, deux films projetés au CityClub, Sébastien Lifshitz réalise Adolescentes en 2019, primé au Festival de Locarno. Il prépare actuellement son nouveau documentaire.

RENCONTRE CINéMA
En présence du cinéaste le lundi 2 novembre à 20h. Avant-première en collaboration avec la Cinémathèque suisse.

Il Mio Corpo

De Michele Pennetta
Documentaire, Suisse, Italie, 2020, 1h20, v.o. s-t fr., 16/16

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. À l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse. Tous deux ont le même désir, celui d’une vie meilleure…
Deuxième long-métrage du cinéaste italien, Il Mio Corpo s’inscrit dans sa trilogie consacrée à la Sicile et ses faces cachées. Un documentaire tout en contraste, remarqué à Visions du Réel et à la sélection ACID de Cannes.
«Le réalisateur parvient à saisir une beauté très particulière d'une réalité sicilienne cruelle, décadente. Les deux personnages du film n'auraient jamais dû se rencontrer, se croiser, mais ils sont les deux réalités d'un même abandon. Le cinéaste assume sa subjectivité en déportant son documentaire à la limite de la fiction, et brisant cette frontière livre un essai d'une grande puissance poétique. Il réussit à métaboliser les émotions de ces deux êtres que rien ne relie sauf ce qu'ils racontent de notre société. Celle d'une Europe qui installe ses réfugiés là où il ne reste plus rien» (ACID, Cannes).
ACID 2020, Séléction / Visions du Réel 2020, Sélection

BIO CINéASTE
Né à Varese en 1984, Michele Pennetta suit les cours de l’ECAL et à la HEAD et obtient un Master en réalisation.
Son film de diplôme, I cani abbaiano (2010), est sélectionné dans plusieurs festivals internationaux dont le Cinéma du Réel à Paris et le Torino Film Festival alors que 'A iucata (2013) est présenté à Locarno dans la section Pardi di domani. Son lien avec le festival de Locarno se poursuit avec Pescatori di corpi (2016), premier long-métrage en compétition internationale à Cineasti del Presente.

rencontre cinéma
En présence du cinéaste le mardi 17 novembre à 20h

Énorme

De Sophie Letourneur
Avec Marina Foïs, Jonathan Cohen
Fiction, France, 2020, 1h41, en français, 16/16

Une pianiste prodige, son mari qui est aussi son coach, son agent, son homme à tout faire… Et ça lui prend d’un coup à 40 ans: Frédéric veut un bébé, Claire elle n’en a jamais voulu et ils étaient bien d’accord là-dessus. Il commet l’impardonnable et lui fait un enfant dans le dos. Claire se transforme en baleine et Frédéric devient gnangnan…
Fantaisiste, à la fois léger et grave, sans cesse surprenant et porté par l’excellent duo Marina Foïs et Jonathan Cohen, Énorme est une comédie pleine de justesse et souvent déroutante sur la grossesse, le couple et la parole.
«Énorme marque une nette accélération dans la filmographie de Letourneur, de par le terrain qu’il se propose d’occuper: celui d’une comédie populaire qui ne renoncerait pas pour autant à être un laboratoire des formes, à même d’élaborer un dispositif comique inédit» (Les Cahiers du Cinéma).
«Letourneur trouve du plaisir dans la gêne, de l’humour dans la noirceur, et continue avec ce nouveau film de creuser un des sillons les plus originaux et précieux du cinéma français» (Les Inrockuptibles).
«En jouant à fond sur la caricature, parfois de manière très osée, Énorme est une farce aussi improbable qu'hilarante» (Le Parisien).
GIFF 2020, Sélection / Rotterdam 2020, Compétition

Bio cinéaste
Sophie Letourneur est une cinéaste et scénariste française.
Après des études à l’École supérieure des arts appliqués Duperré puis à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs où elle signe trois films, Sophie Letourneur réalise des vidéos expérimentales, installations, et documentaires. En 2011, elle réalise un court-métrage, Le Marin masqué, qu’elle présente au Festival de Locarno; elle en profite pour tourner Les Coquillettes, acclamé par la critique. Elle signe ensuite La Vie au ranch, pour lequel elle reçoit les Prix du Public et Prix du Film Français au Festival de Belfort, et Gaby Baby Doll, mettant en scène Lolitah Chammah et Benjamin Biolay. Énorme est son quatrième long-métrage.

octobre 2020      
LMMJVSD
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





les films du mois