29 septembre


Le P'tit CityClub

15h

Le Rêve de Sam et autres contes

Dès 4 ans

courts-métrages, 40 minutes, en français, 0/0 ans

Un renard curieux qui part à la recherche d’une baleine insaisissable, un petit garçon qui a toujours voulu vivre comme un poisson dans la mer, une maison qui se lance dans un voyage épique, une petite souris qui décide de voler avec les hirondelles… Chacun, à sa façon, cherche un moyen de s’accomplir : poursuivre son rêve et tenter de le réaliser. Quatre jolis contes qui nous invitent rêver, à nous laisser surprendre et à tenter l’impossible!

Dossier pédagogique
> Télécharger

Le P'tit CityClub
> Télécharger le programme jusqu'à décembre

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarif 1er septembre: 5.- la place
Tarifs 22 et 29 septembre: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.
À savoir, les enfants plus jeunes de deux ans de l'âge légal indiqué peuvent assister aux séances s'ils sont accompagnés d'un représentant légal.

films du mois

16h

Jeanne

De Bruno Dumont
Musique originale: Christophe
Fiction, France, 2h17, 2019, en français, 16/16

Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite. Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais. S’ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité. Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie.
Deux ans après Jeannette, le réalisateur de Ptit Quinquin et de Ma Loute poursuit son exploration de la figure de Jeanne d’Arc, à nouveau interprétée par la jeune actrice Lise Leplat-Prudhomme, et toujours en chanson, avec l’énigmatique Christophe qui prête sa voix… à Dieu!
«Le cinéaste questionne notre rapport à la spiritualité. Se mêlent le profane et le sacré, à l’image du chanteur Christophe, invité improbable du cinéma de Dumont, qui est d’abord une voix (parlée et chantée), avant d’être un visage. Son chant élégiaque incarne l’alliance du trivial et du lyrique. A nous spectateurs de nous laisser embarquer dans ce récit choral qui peut confiner au grotesque si nous refusons d’y croire» (Bande à Part).
Festival: Cannes 2019, Un Certain Regard - Mention spéciale

AVEC
Lise Leplat Prudhomme, Fabrice Luchini, Annick Lavieville

bIO réALISATEUR
Bruno Dumont enseigne la philosophie au lycée dès 1982, après des études à Lille. Il se tourne ensuite vers l’audiovisuel et réalise une quarantaine de films courts, documentaires, publicitaires et institutionnels.
Après un premier court-métrage et deux projets pour la télévision, il écrit et réalise son premier long-métrage, La Vie de Jésus, en 1996, récompensé par une Mention Spéciale Caméra d'or au Festival de Cannes et par le prix Jean-Vigo en 1997. Deux ans plus tard, il réalise L’Humanité, Grand prix du Jury au Festival de Cannes et un double prix d’interprétation pour ses acteurs non professionnels. Il quitte pour la première fois le Nord pour tourner en Californie Twentynine Palms avant d'y revenir pour réaliser Flandres sélectionné à Cannes en 2006 qui lui attribue, pour la seconde fois, son Grand prix. En 2012, il tourne Camille Claudel 1915, sélectionné à la Berlinale, avec Juliette Binoche. En 2013, il réalise P'tit Quinquin, mini-série de 4 fois 52 minutes pour Arte, puis Ma Loute en 2016, une comédie policière en compétition internationale à Cannes. Il tourne la suite de P'tit Quinquin, Coincoin et les Z'inhumains, série en 4 épisodes, puis adapte Charles Péguy pour Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc en 2017 et Jeanne en 2019.

RENCONTRE CINéMA
Samedi 7 septembre à 20h en présence du cinéaste et de l'actrice Lise Leplat Prudhomme

Journée du cinéma
Dimanche 1er septembre à 18h30: 5.- la place

films du mois

18h30

Varda par Agnès

D’Agnès Varda
Documentaire, France, 2019, 1h55, en français, 16/16

Le dernier documentaire d’Agnès Varda se concentre sur son parcours de réalisatrice, offrant un éclairage personnel sur sa démarche de création qu’elle appelle la «cinécriture». À travers ses «Leçons de cinéma» et conférences entre Paris, Pékin et Los Angeles, cette fascinante conteuse nous propose une incursion dans son univers, l’opportunité pour elle de continuer à semer des désirs de cinéma.
«Tandis que premier volet est dédié au XXe siècle et à la période "analogue" de son cinéma, le second se concentre davantage sur les arts visuels et le documentaire, en partant des années 2000. Partageant ce périple biographique et historique avec des interlocuteurs privilégiés, la réalisatrice livre un film-somme; une plongée inspirante et touchante dans un univers peu conventionnel, où le recyclage et la créativité sont rois» (Visions du Réel).
Festivals: Berlinale 2019, Sélection / Visions du Réel 2019, Sélection

Bio Réalisatrice
Née en Belgique en 1928, Agnès Varda déménage avec sa famille dans le Sud de la France en 1940 pour échapper à la guerre.
Après l’adolescence à Sète, elle monte à Paris où elle étudie à l’École du Louvre et la photographie à l’École de Vaugirard. Elle devient photographe pour Jean Vilar, puis pour le Théâtre National Populaire. Elle organise sa première exposition en 1954 dans la cour de son domicile. La même année, elle fonde Ciné Tamaris pour produire et réaliser son premier film, La Pointe courte. Considérée comme la marraine de la Nouvelle vague française, elle a réalisé de nombreux courts, films de fiction et documentaires. En 2003, elle commence sa troisième carrière en tant qu’artiste plasticienne lors de la Biennale de Venise.


films du mois

21h

Give me Liberty

De Kirill Mikhanovsky
Fiction, États-Unis , 2019, 1h51, v.o. s-t fr., 16/16

Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes en situation de handicap à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig. C’est alors que la journée de Vic devient joyeusement incontrôlable...
Le cinéaste s’inspire de sa propre jeunesse pour ce film au rythme effréné. Beau et touchant! «Et l'on est emporté par l'énergie qui s'y déploie, par la puissance des émotions qu'il suscite, du rire franc aux larmes plus ou moins contenues, par la rapidité et l'efficacité des changements de registres et par l'audace des ellipses» (Positif). «Un film bordélique à l'électricité joyeuse» (Le Nouvel Observateur).
Festivals: Cannes 2019, Quinzaine des Réalisateurs / Sundance 2019, Sélection / Jerusalem 2019, Prix du meilleur film «In the Spirit of Freedom»

Avec
Chris Galust, Lauren «Lolo» Spencer, Maxim Stoyanov

Bio réalisateur
Né à Moscou, Kirill Mikhanovsky s’installe aux États-Unis et travaille en tant qu’ambulancier tout en étudiant les langues.
Diplômé en cinéma de l’université de New York, il réalise son premier long-métrage au Brésil, Sonhos de Peixe sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes. Give Me Liberty est le premier film d’une série de projets qu’il développe et produit au sein de Give Me Liberty Productions avec la scénariste et productrice Alice Austen. Il est également le coscénariste et producteur de Gabriel et la montagne (projeté au City en 2017) et Coming to You.

Journée du cinéma
Dimanche 1er septembre à 16h30: 5.- la place

novembre 2019      
LMMJVSD
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier