8 janvier


films du mois

20h

Sans frapper

D’Alexe Poukine
Doc., Belgique, France, 2019, 1h25, en FRANçAIS, 16/16

Ada a dix-neuf ans. Elle accepte d'aller dîner chez un garçon qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. Son corps est meurtri, son esprit diffracté. Le récit d’Ada se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables. La même sale histoire, insensée et banale, vue sous différents angles…
La cinéaste Alexe Poukine met en scène avec beaucoup d’intelligence la libération de la parole et raconte l’histoire d’Ada à travers plusieurs visages, plusieurs interprètes. Une approche récompensée par le Jury de Visions du Réel, considérant Sans frapper comme le film le plus innovant de la compétition.
«Si le film mélange jeu et témoignage en une mise en abyme du récit à travers ses protagonistes, il s’agit bel et bien d’un documentaire: il documente non seulement l’histoire d’Ada, mais aussi celles des personnes qui l’incarnent et font liens avec elle» (Alexe Poukine).
«Entrelaçant les êtres et les mots, les expériences et la douleur, Sans frapper bouleverse par la sincérité qu’il parvient à manifester, avec grande force et sensibilité» (Visions du Réel).
Visions du Réel 2019, Prix du Jury / Festival dei popoli 2019, Prix du meilleur documentaire

RENCONTRE CINéMA
En présence de la cinéaste le mercredi 8 janvier à 20h. Avec Visions du Réel On Tour.

Rencontre cinéma

20h

Sans frapper, en présence d'Alexe Poukine

La même histoire, insensée et banale... La cinéaste et scénariste Alexe Poukine raconte dans Sans frapper le récit d’Ada, 19 ans. Un documentaire sur la libération de la parole, récompensé par le Prix du film le plus innovant de la compétition à Visions du Réel. À découvrir en présence de la cinéaste lors d’une soirée spéciale organisée en collaboration avec le festival nyonnais.

À PROPOS DU FILM
C’est en 2013, à la fin d'une projection de son premier film qu’Alexe Poukine rencontre Ada: une femme de son âge qui lui relate une histoire advenue neuf ans auparavant, dont elle ne sait que faire. Habitée désormais par ce récit et ses implications, la cinéaste se confronte à la discrépance entre ses a priori sur le viol et le constat que nombre de ses proches ont subi une expérience similaire. Il s’agit dès lors de trouver une forme pouvant incarner et faire émerger la parole, ainsi que questionner et investiguer la nature humaine dans ses sombres recoins, de part et d’autre. Le récit d’Ada se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables. La même histoire vue sous différents angles.
texte en plus

À L'AFFICHE TOUT JANVIER
> Toutes les séances

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

janvier 2020      
LMMJVSD
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier