6 mars


Ciné-seniors

14h30

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

D'Arnaud Viard
Avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe
Fiction, France, 2019, 1h29, en français, 12/16

Dans la maison familiale, à la fin de l’été, Aurore fête ses 70 ans, entourée de ses quatre enfants, tous venus pour l’occasion. Il y a là Jean-Pierre, l’aîné, qui a endossé le rôle de chef de famille après la mort de son père; Juliette, enceinte de son premier enfant à 40 ans et qui rêve encore de devenir écrivaine; Margaux, l’artiste radicale de la famille; et Mathieu, 30 ans, angoissé de séduire la jolie Sarah. Plus tard, un jour, l’un d’eux va prendre une décision qui changera leur vie… Adapté du livre d’Anna Gavalda.

Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.
INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.- (collation comprise)

films du mois

19h

L'Angle mort

ANNULÉ

De Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic
Avec Jean-Christophe Folly, Isabelle Carré, Golshifteh Farahani
Fiction, France, 2019, 1h44, en français, 16/16

Dominick Brassan a le pouvoir de se rendre invisible. Il ne s’en sert pas beaucoup. À quoi bon, d’ailleurs? Il a fait de son pouvoir un secret vaguement honteux, qu’il dissimule même à sa fiancée, Viveka. Et puis vient un jour où le pouvoir se détraque et échappe à son contrôle en bouleversant sa vie, ses amitiés et ses amours…
Le duo de réalisateurs Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic, auteurs de Dancing en 2001 et L’Autre en 2008, s’inspirent librement du mythe de l’homme invisible et proposent un conte fantastique et social, sélectionné à l’Acid à Cannes.
«Avec sa mélancolie poignante et décalée, L’Angle mort évoquerait plutôt certains films d’Alain Resnais, un mélange de funeste et de drôlerie cruelle sur un fond d’inquiétante étrangeté et d’implacable précision psychique» (Les Cahiers du cinéma).
«Jamais dans les rails du convenu, Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic dynamitent un mythe, en le débarrassant de ses bandelettes et savants fous. En surgit une œuvre innovante. Simple aussi, comme un témoignage éclairé sur notre existence» (Bande à Part).
Cannes 2019, Sélection Acid

Bio cinéastes
La collaboration entre Patrick Mario Bernard, plasticien et compositeur, et Pierre Trividic commence en 1996 avec Le Cas Lovecraft (Fipa d’Or) sur une commande de France 3 pour la collection Un Siècle d’Écrivains.
Pour la télévision encore, ils réalisent Ceci est une Pipe pour Canal+ en 2000 et Une Famille parfaite pour Arte en 2005. Pour le cinéma, ils écrivent et réalisent deux longs-métrages, Dancing en 2001 et L’Autre en 2008 (Prix de la meilleure interprétation féminine pour Dominique Blanc à Venise). À côté de leurs travaux communs, Pierre Trividic poursuit une activité de scénariste pour le cinéma (de Petits arrangements avec les morts, de Pascale Ferran, à Marvin ou La belle éducation d’Anne Fontaine, en passant par Ceux qui m’aiment prendront le train de Patrice Chéreau). Patrick Mario Bernard poursuit lui son activité de plasticien et, en 2018, a réalisé Good, long-métrage consacré au musicien Rodolphe Burger.


Rencontre cinéma

20h

Je prends ta peine, en présence d'Anne Consigny

ANNULATION

Les Rencontres 7e Art Lausanne n'ont malheureusement pas pu maintenir leur troisième édition, qui devait se tenir du 4 au 8 mars. La projection de Je prends ta peine, organisée dans le cadre du festival, est dès lors également annulée.

À l’occasion des Rencontres 7e Art Lausanne, dont la troisième édition a lieu du 4 au 8 mars, le Cinéma CityClub reçoit la comédienne Anne Consigny qui vient présenter son documentaire Je prends ta peine où elle raconte sa rencontre bouleversante avec deux femmes arméniennes, Susanna et sa fille Narine venue à Paris se faire soigner d’un cancer. Entre Paris et Erevan, Je prends ta peine est un journal intime et un film sur l’engagement, la solidarité, l’amitié et les liens du cœur. Projection en présence d’Anne Consigny et de Susanna Martirosyan, mère de Narine et principale protagoniste du film.

Je prends ta peine d’Anne Consigny
(Documentaire, France, 2019, 1h05, en français et v.o. s-t fr., 16/16) – Susanna, mère de famille de la banlieue pauvre d’Erevan en Arménie, et sa fille Narine, 26 ans, arrivent à Paris. Elles sont ici pour un traitement médical: Narine a été́ diagnostiquée d’un cancer foudroyant. C’est chez Anne Consigny, comédienne, que le hasard les amène. Les trois femmes vont devenir amies dès le premier regard. Narine ne survivra que cinq mois à Paris. Sa famille choisit de la rapatrier pour l’inhumer auprès d’eux. Susanna emmènera Anne à Erevan retrouver son mari, ses enfants, sa famille, ses amis, son pays. Elles ne partagent ni la langue, ni les codes sociaux, ni les traditions, ni la culture mais elles deviennent comme deux sœurs. En arménien, «Ça va» se dit «Tsavet tanem», littéralement «Je prends ta peine»…
«Anne Consigny nous propose une sorte de journal filmé de cette aventure intime, commenté par sa voix douce et mélancolique» (Positif).
«Ce n’est pas seulement le sujet qui fait la force de Je prends ta peine, mais aussi le regard d’Anne Consigny, tout de suite juste et à bonne distance. En cela, si le titre du film est la traduction d’une expression arménienne, il est aussi la parfaite expression de ce que la comédienne parvient à montrer» (Le Monde).

LIEN
> Les Rencontres 7e Art Lausanne, du 4 au 8 mars

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d’une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres).
Les détenteurs du pass 5 entrées des Rencontres 7e Art bénéficie du tarif à 10.- sur présentation de leur pass à la caisse.

films du mois

21h

La vie invisible d'Eurídice Gusmão

ANNULÉ

De Karim Aïnouz
Fiction, Brésil, 2019, 2h20, v.o. s-t fr., 16/16

Rio de Janeiro, 1951. Eurídice et Guida sont deux sœurs inséparables de 18 et 20 ans. Elles vivent chez leurs parents et poursuivent chacune un rêve: Eurídice veut devenir pianiste, Guida cherche le grand amour. À cause de leur père, les deux sœurs vont devoir construire leurs vies l’une sans l’autre. Séparées, elles prendront en main leur destin, sans jamais renoncer à se retrouver…
Librement adapté du succès littéraire éponyme de Martha Batalha, La vie invisible d’Eurídice Gusmão prouve l’immense talent de Karim Aïnouz à mettre en scène les mélodrames en costume. Une œuvre profondément contemporaine, émouvante et aux couleurs saturées, avec des héroïnes libres, dignes et courageuses.
«Bouleversant, ce récit s'étend sur plus de cinquante ans et voit alterner les moments sombres, joyeux, violents ou déchirants. Il rend un hommage vibrant et coloré à toutes les femmes aux vies invisibles» (Le Parisien).
«Le mélodrame acquiert ici une dimension puissamment féministe en s’ancrant dans un quotidien scruté à la loupe» (Critikat).
«Une fresque intime et ambitieuse qui dit le lien indestructible entre sœurs, incarnées par deux comédiennes charismatiques. On pleure de bonheur» (RTS).
«D’une injustice si révoltante qu’il fait mal au ventre, ce film dépeint aussi l’une des plus belles histoires d’amour du cinéma» (20 Minutes).
Cannes 2019, Grand Prix Un Certain Regard

BIO CINéASTE
Né en 1966 au Brésil, Karim Aïnouz a étudié l’architecture à Brasilia puis suivi une formation en théorie du cinéma à l’Université de New York.
Son premier long-métrage, Madame Satã, a été présenté en 2002 à Un Certain Regard à Cannes. Puis il réalise deux films présentés à Venise: Love for Sale en 2006 et I Travel Because I Have to, I Come Back Because I Love You en 2009. Deux ans plus tard, il présente The Silver Cliff à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, alors que Futuro Beach est en Compétition à Berlin en 2014. Après un passage par le documentaire, il présente son septième long-métrage, La vie invisible d'Eurídice Gusmão, à Cannes, où il reçoit le Grand Prix Un Certain Regard. Il réalise en outre la série Alice sur HBO Latin et crée des installations artistiques présentées lors de plusieurs Biennales d’art.

août 2020      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier