21 mars


Ciné-concert

20h30

Eric Chenaux joue Le Petit fugitif

On le dit parfois «néo-Chet Baker», avec un petit quelque chose de Thelonious Monk dans l’attitude… Eric Chenaux est sans conteste l’un des musiciens les plus intéressants de sa génération. Figure de proue de la scène musicale expérimentale «DIY» de Toronto, il vient présenter son ciné-concert en solo au CityClub.

LE CINÉ-CONCERT
Le Petit fugitif de Ray Ashley et Morris Engel (États-Unis, 1953, 1h17, 8/10) suit l’errance en solitaire durant une journée et une nuit d’un garçonnet des rues de Brooklyn au milieu de la foule et des attractions de Coney Island… Fiction ténue contaminée par le documentaire, Le Petit fugitif est un film doucement expérimental, d’une audace et d’une liberté qui surprennent toujours (on sait qu’il inspirera les jeunes turcs de la Nouvelle Vague, notamment le Truffaut des 400 coups). Le musicien Eric Chenaux a décidé de réenregistrer intégralement la bande-son du film, délaissant absolument la partition initiale (une longue et omniprésente pièce pour harmonica) au profit de longs silences spectraux et remplaçant tous les sons d’extérieur d’époque (la mer, la plage, le parc d’attraction, les badauds américains) par ses propres field-recordings incongrus (piscine évidemment réverbérée, puces de St-Ouen, badaud français). Les dialogues originaux, seuls rescapés de cette entreprise de refonte absolue, sont diffusés à travers un minuscule micro placé directement dans la bouche de Chenaux, amplifiés et mêlés à une guitare atonale et abstraite de toute beauté. On perçoit ses dialogues, rendus caverneux et troubles, de façon diffuse, lointains et altérés comme l’idée qu’on se fait de la parole humaine entendue dans les rêves ou la tête sous l’eau.
Durant toute la performance, nous sommes immergés dans une espèce d’opéra synthétique lacunaire, rempli de béances, de pièges et d’hallucinations auditives. Plutôt que d’assister à un simple ciné-concert, nous participons à une expérience sensorielle collective, déroutante et fascinante. Chenaux redonne l’œuvre à voir dans une fraîcheur toute paradoxale, la double d’une réflexion sur la mémoire, sur le son comme partie intégrante de l’objet filmique et, peut-être, sur le cinéma considéré comme un très pertinent lieu des passages pour les fantômes.

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30
Ciné-concert: 20h30
Tarifs: 23.- (plein) / 18.- (membres, étudiants, avs, ai, ac, ri, carteculture)
Petite restauration sur place
août 2020      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier