3 avril

Le CityClub est fermé jusqu'à nouvel avis, mais ne s'arrête pas!
Découvrez notre sélection de films à voir en ligne (depuis le calendrier ou la page "Événements").


Ciné-seniors

14h30

La Bonne épouse

ANNULÉ

DE MARTIN PROVOST
Avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky
Fiction, France, 2019, 1h49, en français, 8/14

Fin des années 1960. Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter: c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Bien sûr, Paulette ne s’occupe pas de questions financières; ce sont bien évidemment des affaires d’hommes. Mais cette ignorance risque de lui coûter cher le jour où elle découvre que son institut est au bord de la faillite. Ses ennuis ne s’arrêtent pas là, car en ce mois de mai 68, un vent de révolte féministe souffle depuis Paris sur l’école de Paulette…
Le nouveau film de Martin Provost, après Séraphine et Sage Femme: une comédie sur l’émancipation des femmes, portée par un brillant trio d’actrices - Juliette Binoche, Yolande Moreau et Noémie Lvovsky.


Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.
INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.- (collation comprise)

films du mois

19h

Tu mourras à 20 ans

À VOIR DANS NOTRE SéLECTION SUR FILMINGO.CH
> Lien de visionnement
> Toutes les infos

De Amjad Abu Alala
Avec Mustafa Shehata, Islam Mubarak, Mahmoud Elsaraj
Fiction, Soundan, France, Égypte, Allemagne, Norvège, Qatar, 2019, 1h45, v.o . s-t fr., 16/16

Soudan, province d’Aljazira, de nos jours. Peu après la naissance de Muzamil, le chef religieux du village prédit qu’il mourra à 20 ans. Le père de l'enfant ne peut pas supporter le poids de cette malédiction et s'enfuit. Sakina élève alors seule son fils, le couvant de toutes ses attentions. Un jour, Muzamil a 19 ans…
«Le film montre comment une forte croyance peut affecter la vie des gens - et la façon dont cette foi peut être instrumentalisée politiquement. Mon film est une invitation à être libre» (Amjad Abu Alala). Pour son premier long-métrage, Amjad Abu Alala s’inspire de son adolescence au Soudan et de l'écrivain et militant soudanais Hammour Ziada pour imaginer une fable sur le passage à l’âge adulte et les carcans de la tradition. Tu mourras à 20 ans, huitième film réalisé au Soudan, a reçu le Lion d’or du Meilleur premier film à Venise.
«Travaillant avec une rigueur remarquable sur l’intensité des visages et les couleurs des costumes, Amjad Abu Alala délivre souterrainement un contenu politique sous une narration qui tient délicatement le fil du suspense, mêle le mythique au réalisme et décortique en finesse les rapports filiaux. Autant de qualités qui font du cinéaste un réalisateur à suivre de très près» (Cineuropa).
Venise 2019, Lion du futur du meilleur premier film / Journées de Carthage 2019, Prix du Meilleur scénario et Prix du meilleur premier film

Bio cinéaste
Amjad Abu Alala est un réalisateur soudanais résidant aux Émirats Arabes Unis.
Il a réalisé des documentaires pour plusieurs chaines de télévision arabes et occidentales et quatre courts-métrages présentés dans des festivals internationaux: Tina, Café et oranges, Plumes d’oiseaux et Studio (ce dernier en 2012, sous la supervision d’Abbas Kiarostami). Il est également un auteur primé pour le théâtre, producteur (fondateur d’un laboratoire de création avec l’Institut du film de Doha) et programmateur du Festival du film indépendant du Soudan. Tu mourras à 20 ans est son premier long-métrage, lauréat du Lion du futur du meilleur premier film au festival de Venise.


films du mois

21h

Tlamess

ANNULÉ
> Découvrez notre offre en ligne

D’Ala Eddine Slim
Avec Abdullah Miniawy, Souhir Ben Amara, Khaled Ben Aissa
Fiction, Tunisie, France, 2019, 2h, v.o. s-t fr., 16/16

Suite au décès de sa mère, un jeune soldat dépêché dans le désert tunisien se voit octroyer une permission d’une semaine. Il abandonne alors l’armée et est recherché par les autorités. Après plusieurs altercations avec la police, il est grièvement blessé et se réfugie dans une forêt proche. Parallèlement, une jeune femme enceinte vit dans une luxueuse villa dans cette même forêt et fait la connaissance du soldat. Des événements étranges surviennent alors…
Après le remarqué The Last of Us (2016), le cinéaste tunisien Ala Eddine Slim suit à nouveau un homme à la dérive s’enfonçant dans la nature. Une proposition esthétique forte, avec des plans séquences éblouissants, et un univers fantasque.
«Le cinéma d’Ala Eddine Slim consiste à déjouer les pronostics, à enchaîner les séquences selon une logique qui est moins commune que poétique» (Le Monde).
«Il ne faut pas attendre d’Ala Eddine Slim qu’il inscrive son scénario dans une chaîne de causalité dès lors que tout conspire ici à un irrationnel des sentiments et des perceptions. D’abord nomade, dispersé horizontalement en multiples cours d’eau, le film change de nature et prend racine, son imaginaire de plus en plus fantasque se nourrit de feuilles mortes et de rêves stagnants. Le cinéaste, qu’on pourrait dire héritier de Sharunas Bartas et Apichatpong Weerasethakul, témoigne par sa liberté et sa confiance dans la puissance expérimentale du cinéma de l’effervescence artistique en Tunisie» (Libération).
Cannes 2019, Quinzaine des Réalisateurs

Bio cinéaste
Ala Eddine Slim est un cinéaste tunisien. Il a réalisé plusieurs courts, installations vidéo, documentaires, films de fiction sélectionnés dans de nombreux festivals. Il reçoit le Lion du Futur à Venise et plusieurs prix avec son très remarqué The Last of Us, en 2016. Tlamess est son troisième long-métrage.
juin 2020      
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier