24 mai


Le P'tit CityClub

15h

Bonjour le monde!

DÉS 3 ANS

De Anne-Lise Koehler et Eric SerrE, FRANCE, 1h01, en français, 0/6 ans

Comment naît-on oiseau, pourquoi naît-on insecte, mammifère ou poisson? Dix espèces d’animaux parmi tant d’autres naissent, vivent et s’apprivoisent les unes les autres le long d’une rivière… Et tous s’exclamant: «Bonjour le monde!».
Conçu avec des naturalistes et des experts, ce film retrace les étapes de la vie de dix espèces du règne animal. Réalisées en papier mâché, les délicates marionnettes prennent vie dans de superbes décors colorés, pour raconter aux petits et aux grands la vie de la faune et de la flore de nos campagnes et les sensibiliser à la préservation de la nature et à l’équilibre des écosystèmes. Un petit bijou tendre, poétique et délicat.

DOSSIER Pédagogique
> Télécharger le dossier pédagogique

LE P'tit CityClub
Chaque mois, des séances spéciales pour les enfants!

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.
Séance du 2 mai à 11h: COMPLET


films du mois

16h30

Énorme

De Sophie Letourneur
Avec Marina Foïs, Jonathan Cohen
Fiction, France, 2020, 1h41, en français, 16/16

Une pianiste prodige, son mari qui est aussi son coach, son agent, son homme à tout faire… Et ça lui prend d’un coup à 40 ans: Frédéric veut un bébé, Claire elle n’en a jamais voulu et ils étaient bien d’accord là-dessus. Il commet l’impardonnable et lui fait un enfant dans le dos. Claire se transforme en baleine et Frédéric devient gnangnan…
Fantaisiste, à la fois léger et grave, sans cesse surprenant et porté par l’excellent duo Marina Foïs et Jonathan Cohen, Énorme est une comédie pleine de justesse et souvent déroutante sur la grossesse, le couple et la parole.
«Énorme marque une nette accélération dans la filmographie de Letourneur, de par le terrain qu’il se propose d’occuper: celui d’une comédie populaire qui ne renoncerait pas pour autant à être un laboratoire des formes, à même d’élaborer un dispositif comique inédit» (Les Cahiers du Cinéma).
«Letourneur trouve du plaisir dans la gêne, de l’humour dans la noirceur, et continue avec ce nouveau film de creuser un des sillons les plus originaux et précieux du cinéma français» (Les Inrockuptibles).
«En jouant à fond sur la caricature, parfois de manière très osée, Énorme est une farce aussi improbable qu'hilarante» (Le Parisien).
GIFF 2020, Sélection / Rotterdam 2020, Compétition

Bio cinéaste
Sophie Letourneur est une cinéaste et scénariste française.
Après des études à l’École supérieure des arts appliqués Duperré puis à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs où elle signe trois films, Sophie Letourneur réalise des vidéos expérimentales, installations, et documentaires. En 2011, elle réalise un court-métrage, Le Marin masqué, qu’elle présente au Festival de Locarno; elle en profite pour tourner Les Coquillettes, acclamé par la critique. Elle signe ensuite La Vie au ranch, pour lequel elle reçoit les Prix du Public et Prix du Film Français au Festival de Belfort, et Gaby Baby Doll, mettant en scène Lolitah Chammah et Benjamin Biolay. Énorme est son quatrième long-métrage.

LES FESTIVALS SUISSES AU CINÉMA CITYCLUB
Sortie en collaboration avec le Geneva International Film Festival (GIFF)
L’équipe du GIFF est ravie de fêter la réouverture des cinémas et plus particulièrement celle du CityClub avec Énorme de Sophie Letourneur! Un film très attendu... et pourtant imprévisible. À sa découverte, cette comédie nous a surpris, séduit, emballé!
Tandis que le duo détonnant de comédien-ne-s se révèle à la hauteur de ses promesses, Sophie Letourneur s’amuse à tromper nos attentes. Du film à sketches, induit par les précédents rôles des brillants humoristes Marina Foïs et Jonathan Cohen, on passe très vite à une comédie de mœurs particulièrement émouvante, qui risque à tout moment de tourner au vinaigre pour ses notes douces-amères.
Si les premières images promotionnelles du film remémorent des comédies "parentales" populaires qui ont fait le buzz dès la fin des années 1980, les interprètes non professionnels – et autres incursions du réel – viennent bousculer cet opus aux airs romantiques. Entre dramedy et burlesque, Énorme – qui n'est rien de tout ça ou bien tout ça à la fois –, grossit le trait, ose la caricature jusqu’à bousculer son audience. Si ce film émeut autant qu’il dérange, c’est peut-être parce qu’il met à nu les désirs enfouis d’un couple, ses angoisses, ses passions sans limite, comme pour mieux décrypter et questionner l’imaginaire collectif des spectateur-trice-s. Un film qui renverse les codes, inverse les rôles et éprouve les clichés. Sophie Letourneur qui interroge la "norme" où qu’elle soit, dans nos quotidiens comme au cinéma, s’est vue récompensée du Prix Jean Vigo 2020. Elle est, pour nous, l'une de ces cinéastes jubilatoires, tant pour son talent que pour sa vertu de changer le cours d’une histoire, l’Histoire du cinéma et de nos mœurs.


films du mois

18h30

Josep

De Aurel
Animation, France, Espagne, Belgique, 2020, 1h11, en français et espagnol s-t fr., 16/16

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.
«Le sujet du film est le dessin. Bartolí son incarnation». Le dessinateur de presse Aurel et Jean-Louis Milesi, scénariste et dialoguiste attitré de Robert Guédiguian, retracent avec brio le destin de Josep Bartolí. Avec notamment les voix de Sergi López, Gérard Hernandez, Silvia Pérez Cruz, Bruno Solo, François Morel, David Marsais ou Valérie Lemercier.
«Une œuvre dessinée poignante par son sujet fort et sa forme audacieuse, où la poésie visuelle renforce la dureté du réel» (Bande à Part).
«De ce Josep recommandé à tous les publics, beaucoup d’images resteront gravées, mais on en retient une en particulier: deux amis à la vie à la mort repeignant, en compagnie de Frida Kahlo, la façade d’une hacienda avec des couleurs éclatantes. Insolentes comme l’espoir» (Télérama).
Cannes 2020, Sélection officielle / César 2021, Meilleur film d'animation / Lumières 2020, Meilleur film d'animation et Meilleure musique / European Film Awards 2020, Meilleur film d'animation / Prix Louis-Delluc du Premier Film

BIO CINéASTE
Aurel est dessinateur de presse. Il travaille pour Le Monde et Le Canard Enchaîné.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont deux BD documentaires, Clandestino et La Menuiserie, et réalisé de nombreux reportages graphiques pour divers titres de la presse française. En 2011, il coréalise avec Florence Corre Octobre Noir, son premier court-métrage. Josep est son premier long-métrage.

rencontre cinéma
En présence du cinéaste le jeudi 29 avril à 18h30 et 20h30.
LES FESTIVALS SUISSES AU CINÉMA CITYCLUB
Sortie en collaboration avec le Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH)

films du mois

20h

Adolescentes

De Sébastien Lifshitz
Doc., France, 2019, 2h15, en français, 10/14

Emma et Anaïs sont inséparables et, pourtant, tout les oppose. Sébastien Lifshitz suit leur parcours depuis leurs 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. À leurs 18 ans, quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié? À travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.
Sélectionné à Locarno en 2019 et acclamé par la critique française, Adolescentes est le nouveau film de Sébastien Lifshitz, dont le CityClub avait montré Les Vies de Thérèse en 2017 et Les Invisibles en 2014.
«Chef-d’œuvre au long cours, Adolescentes capture la lente fanaison de l’adolescence de deux amies, Emma et Anaïs, dont la complicité, sublimement labile, n’a vocation qu’à être une parenthèse de clarté vers le monde adulte et sa matité monstrueuse» (Les Fiches du Cinéma).
«Adolescentes est de ces films qui cueillent le spectateur en suscitant une émotion qu’il ne voit pas venir, charmé par la légèreté apparente d’une chronique dans laquelle les moments de grâce ne manquent pas. Une œuvre aérienne, peu à peu rattrapée par la dureté du monde et, finalement, plus politique qu’on ne l’imaginait» (Télérama).
Locarno 2019, Semaine de la Critique, Prix Zonta / Belgique 2020, Compétition / Doclisboa 2019, Sélection

Bio cinéaste
Après des études d’histoire de l’Art à l’École du Louvre, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma.
Il réalise en 2000 son premier long-métrage, Presque Rien, plébiscité par la critique et distribué dans le monde entier. Suivront le documentaire La Traversée (2001), sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Wild Side (2004) et Bambi (2016), tous deux primés au festival de Berlin. Après Les Invisibles (2012) en sélection au festival de Cannes et Les Vies de Thérèse (2017) à la Quinzaine des Réalisateurs, deux films projetés au CityClub, Sébastien Lifshitz réalise Adolescentes en 2019, primé au Festival de Locarno. Il prépare actuellement son nouveau documentaire.

mai 2021      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier