20 janvier


Rencontre cinéma

20h

Rencontre: Love of Fate

Producteur et réalisateur majeur du cinéma suisse, Pierre-Alain Meier vient présenter son nouveau documentaire, Love of Fate, en avant-première. Une plongée terrible dans le réel, laissant le public sans voix, qui raconte le destin brisé d'une famille syrienne.

Love of Fate de Pierre-Alain Meier
(Documentaire, Suisse, 2021, 1h28, v.o. s-t fr., 16/16) – Un  million et demi de Syriens ont fui au Liban et se trouvent dans une situation sans issue, avec, comme seul espoir, les programmes de réinstallation vers une vingtaine de pays occidentaux. Parties de leur pays en 2011, deux familles syriennes ont accompli un parcours du combattant et sont, cinq ans plus tard, à la veille de leur départ pour l’Allemagne. Mais au moment d’effectuer le dernier pas, le destin s’en mêle. L’une des deux familles ne partira pas.
Lorsqu’il s’empare des êtres humains, le destin ne permet aucun pas de côté. Il y a des remèdes pour la maladie, il n’y en a aucun pour la destinée. Quand cette dernière s’accomplit, l’œil de la sagesse s’obscurcit…

AUTOUR DU FILM
Entre 2015 et 2017, Pierre-Alain Meier produit le film Eldorado de Markus Imhoof, qui accompagne des migrants arrivant par leurs propres moyens à travers la Méditerranée jusqu'à leur arrivée en Suisse. Une autre partie du film, tournée au Liban puis en Allemagne, devait montrer la réinstallation de réfugiés syriens en Allemagne sous l’égide du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Mais toutes ces images ont finalement été écartées du film. La raison: un drame qui a brisé net et de manière totalement inattendue le rêve de Mohsen Jarad, le principal protagoniste du film, à quelques heures de son départ pour Hanovre en compagnie de sa femme Huriya et de leurs neuf enfants. Ce coup du destin remettait entièrement en cause cette partie du projet de Markus Imhoof. Avec Love of Fate, Pierre-Alain Meier reprend ce matériel et restitue cet évènement obscur et incompréhensible.
«J’ai avant tout cherché à réaliser un film aimant, proche de tous les protagonistes, essayé de faire percevoir au-delà de leurs mots ce qu’ils ressentent profondément, et finalement qui ils sont. Pendant le montage, une évidence m’est apparue: si j’avais été présent au tournage de cette éprouvante journée, jamais je n’aurais pu monter ce film. Je suis avant tout un passeur dans cette histoire. Les images m’ont entraîné loin. Pourquoi ai-je éprouvé le besoin de raconter le destin d’autres brisé à ce point, montrer la vive douleur de toute une famille frappée de plein fouet, soudainement sans plus aucune perspective, aucun avenir? C’est alors devenu de plus en plus important pour moi d’essayer de rendre leur âme et leurs images à cette famille qui a accepté d’être filmée de manière si intime pendant plusieurs jours. Ces images devaient, doivent être montrées, j’ai décidé de m’en porter garant, c’est ma dette immuable à la famille Jarad. Je partage leur drame à chaque visionnement du film et il est devenu salutaire pour moi aujourd’hui que d’autres, le plus possible, le partagent» (Pierre-Alain Meier).


BIO CINÉASTE
Pierre-Alain Meier est né à Delémont.
Après des études de sciences et de Lettres à l'Université de Neuchâtel, puis de cinéma à l'INSAS à Bruxelles, il fonde la société Thelma Film à Zurich en 1988 et la société Prince Film à Genève en 2005. Il produit une quarantaine de films, dont Yaaba d'Idrissa Ouedraogo, Hyènes de Djibril Diop Mambéty, Les gens de la rizière de Rithy Panh, Bab el Oued City de Merzak Allouache, Les hommes du port d'Alain Tanner, Memoria del Saqueo, La dignidad de los nadies de Fernando E. Solanas ou Un été brûlant de Philippe Garrel. Plus récemment, en Suisse, il a produit Pas douce de Jeanne Waltz, Au loin des villages d'Olivier Zuchuat ou More than Honey de Markus Imhoof. Il a également réalisé plusieurs films documentaires, dont Adieu à l'Afrique, présenté en sa présence au CityClub en 2018, ainsi qu'un court-métrage et un long-métrage de fiction, Thelma, en 2001.

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)

janvier 2022      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier