1 avril

Le CityClub est fermé jusqu'à nouvel avis, mais ne s'arrête pas!
Découvrez notre sélection de films à voir en ligne (depuis le calendrier ou la page "Événements").


Avant-première

20h

Avant-première: Martin Eden de Pietro Marcello

ANNULÉ
> Découvrez notre offre en ligne
À l’affiche tout le mois d’avril, Martin Eden, le nouveau film du cinéaste italien Pietro Marcello, est à découvrir en avant-première, en collaboration avec la Cinémathèque suisse. Un conte onirique et philosophique, librement adapté du roman de Jack London que le CityClub est ravi de montrer, quatre ans après avoir projeté Bella e perduta, précédent et très beau film du cinéaste.

Note de Pietro Marcello à propos du film
Dès mon premier film, Il passaggio della linea (2007), j’ai toujours cherché à focaliser ma recherche créative sur la vie des plus humbles et des opprimés.
Avec Martin Eden, j’ai eu l’ambition de franchir une frontière nouvelle et dépasser mes frontières créatives par la fiction. À la base du roman Martin Eden, il y a un thème central: le conflit de classes à travers la culture, un phénomène rendu possible, dans la seconde moitié du 19e siècle, par la diffusion de l’instruction de masse au sein du prolétariat. Le personnage et le parcours de Martin Eden sont devenus la métaphore de ces artistes qui, issus des classes les plus modestes de la société, ont fini par trahir les principes de leur classe pour épouser le style et la cause de la bourgeoisie. Ou alors ont au contraire décidé d’être fidèles à leurs idéaux, mais en se retrouvant confrontés à des conséquences les conduisant souvent à l’isolement, à la folie ou à la mort. J’ai choisi d’adapter cette histoire dans une ville imaginaire dont Naples est la référence la plus proche par ses couleurs, le rapport à la mer et les dynamiques sociales et politiques. Le ressort dramatique, tout autant que le ressort esthétique, sont le fruit de l’intention de se mettre à l’écoute de la mémoire, de l’histoire et des territoires, de l’Italie et de l’Europe d’hier et d’aujourd’hui.

À l'affiche tout avril
> Les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection: 20h
Tarifs: 15.- / 12.- (réduit) / 10.- (membres)


films du mois

20h

Martin Eden

ANNULÉ
> Découvrez notre offre en ligne

De Pietro Marcello
Avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cecchi
Fiction, Italie, France, Allemagne, 2019, 2h08, v.o. s-t fr., âge à venir

À Naples, au cours du 20e siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, autodidacte et individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert, grâce à la philosophie, la littérature et la culture, le cœur d’une jeune et belle bourgeoise et s’introduit parmi les siens, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines...
Après La bocca del lupo et Bella e perduta, projeté au CityClub, le cinéaste italien s’inspire librement du roman de Jack London paru en 1909 et transpose l’intrigue à Naples dans l’effervescence sociale du 20e siècle. Un film onirique et philosophique, tourné en 16mm, aux mille idées de cinéma.
«Avec des musiques et des images d’archives surprenantes, Pietro Marcello construit un film d’époque à la fois original et moderne qui gagne en majesté et en intensité au fil des étonnements» (Le Journal du Dimanche).
«Le charme ne se rompt jamais, entraînant le spectateur dans une danse poétique qui ne trahit rien du message politique de Jack London. Luca Marinelli, belle présence virile, est absolument parfait dans le rôle de Martin» (Les Inrockuptibles).
Venise 2019, Prix de la meilleure interprétation pour Luca Marinelli / Séville 2019, Meilleur film / Toronto 2019, Meilleur réalisateur

Bio cinéaste
Né en 1976 à Caserte en Campanie, Pietro Marcello étudie la peinture à l’Académie des beaux-arts de Naples.
Il s’essaie ensuite à plusieurs activités: professeur dans des prisons, fondateur d’un festival de films ou programmateur à la radio. Il réalise ses premiers courts-métrages en 2003, Carta et Scampia, puis travaille comme bénévole dans une ONG en Côte d’Ivoire. Depuis, il réalise plusieurs documentaires dont Il passaggio della linea (2007), sélectionné dans la section Orizzonti de la Mostra de Venise. Son premier long-métrage, La bocca del lupo (2010), remporte le Teddy Award du meilleur documentaire au festival de Berlin. Il revient à Venise en 2012 avec Il silenzio di Pelešjan. En 2015, Bella e perduta, projeté au CityClub, est présenté au Festival de Locarno et de nombreux autres festivals internationaux.

juin 2020      
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier