8 juin


films du mois

20h

Tom Medina

De Tony Gatlif
Fiction, France, Suisse, 2021, 1h40, en français, 16/16

Tom Medina, envoyé par un juge pour enfants dans la mystique Camargue, débarque en liberté surveillée chez Ulysse, homme au grand cœur en phase avec la nature. Habité par des visions, fasciné par les taureaux et les chevaux, Tom apprend le métier de gardien aux côtés d’Ulysse. Tom aspire à devenir quelqu’un de bien, il ne vole plus et a soif de savoir. Mais il se heurte à une hostilité ambiante qui ne change pas à son égard. Quand il croise la route de Suzanne, qui a été séparée de sa fille, Tom est prêt à créer sa propre justice pour prendre sa revanche sur le monde…
Tourné dans la région de la Camargue, Tom Medina est "un western sans armes", selon les mots mêmes du cinéaste Tony Gatlif qui s'inspire ici de sa jeunesse, avant qu'il émigre en France et devienne cinéaste. Un film au souffle épique et poétique, porté par une bande-son imposante, pour une réflexion sur l'identité et la liberté.
«En s’inspirant de son adolescence, Tony Gatlif signe un film sincère et vivant, où la quête d’identité est indissociable de celle - plus urgente encore - de liberté.» (Les Fiches du Cinéma)
«À l’image de Tom, son héros trompe-la-mort dans cette saisissante scène d’ouverture, le nouveau film de Tony Gatlif — et peut-être son plus beau, plus de quarante ans après ses débuts — est d’une audace folle.» (Télérama)

Rencontre
Mercredi 8 juin à 20h: projection spéciale en présence de l'actrice et chanteuse Karoline Rose Sun
> Toutes les infos

BIO CINéASTE
Tony Gatlif est né en 1948 en Algérie. Son père était Kabyle et sa mère Romni. Ces deux cultures l’ont fortement influencé et inspiré une grande partie de ses films.
Au début des années 1960, Gatlif quitte l’Algérie et s'installe en France. Il signe son premier scénario avec La Rage au poing. En 1975, il tourne son premier film, La tête en ruine, et dans la foulée son deuxième long-métrage, La terre au ventre, qui traite de la guerre d’Algérie. À partir de 1981, il entame une série de films rendant hommage au peuple rom, marginalisé et déraciné, en commençant par Corre Gitano, suivi d’une trilogie avec Les Princes, Latcho Drom et Gadjo Dilo, avec Romain Duris et Rona Hartner dans les rôles principaux. Ce fut le début d’une longue collaboration entre Tony Gatlif et Romain Duris, qui joua à nouveau dans Je suis né d’une cigogne et Exils, un film pour lequel Tony Gatlif reçut le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 2004. Tony Gatlif a ensuite poursuivi son chemin en explorant de nouveaux territoires avec Transylvania, Liberté, Indignados et enfin Geronimo et revient aujourd’hui davantage à ses racines avec Tom Medina.


Rencontre cinéma

20h

Tom Medina: rencontre avec Karoline Rose Sun

Tom Medina, sélectionné à Cannes en 2021, est un "un western sans armes", selon les mots mêmes du cinéaste Tony Gatlif, qui s'inspire ici de sa propre jeunesse. À l'affiche tout le mois de juin, Tom Medina est projeté en présence de l'actrice et chanteuse Karoline Rose Sun, qui a composé cinq titres de la bande originale du film en plus de jouer l'un des rôles principaux. Elle donnera un showcase sur la scène à l'issue de la projection et de la discussion.

Tom Medina de Tony Gatlif
(Fiction, France, Suisse, 2021, 1h40, en français, 16/16) – Tom Medina, envoyé par un juge pour enfants dans la mystique Camargue, débarque en liberté surveillée chez Ulysse, homme au grand cœur en phase avec la nature. Habité par des visions, fasciné par les taureaux et les chevaux, Tom apprend le métier de gardien aux côtés d’Ulysse. Tom aspire à devenir quelqu’un de bien, il ne vole plus et a soif de savoir. Mais il se heurte à une hostilité ambiante qui ne change pas à son égard. Quand il croise la route de Suzanne, qui a été séparée de sa fille, Tom est prêt à créer sa propre justice pour prendre sa revanche sur le monde…

TonY Gatlif à propos de Karoline Rose Sun
«Le processus de création de la musique s’est fait en amont du tournage avec notamment la chanteuse et actrice Karoline Rose Sun qui joue le rôle de Stella dans le film.
J’avais besoin d’une chanteuse pour ce rôle. Stella travaille avec son père Ulysse dans un mas qui subsiste grâce aux jeunes qu’il reçoit, envoyés par leurs juges en séjour de rupture. J'ai eu un choc lorsque j'ai vu et entendu pour la première fois Karoline Rose dans une salle de concert, l'Espace B, spécialisée dans la musique métal-rock. Elle était époustouflante. Novice à cette musique, je suis entré dans la salle noire et vide. Des jeunes entrent dans la salle. Karoline Rose Sun commence à jouer. J’étais ému par sa musique. J’en avais la chair de poule. Le flamenco, c’est sauvage mais là je venais de découvrir une musique fauve. Le son de Karoline Rose me faisait rêver car je percevais la peine et la plainte. Elle tordait le son comme un forgeron. Elle le chauffait à blanc et tapait sur ses cordes de guitare de la même manière que sur les fers à cheval. J’avais besoin de cette force pour le personnage de Stella qui gagne sa vie en tant que maréchale-ferrante itinérante. C’était la chanteuse qu’il me fallait pour ce film qui voyage dans la Camargue profonde, mystérieuse et son delta chargé d’énergies telluriques...»

À L'AFFICHE EN JUIN
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion et d'un concert de Karoline Rose Sun: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

juin 2022      
LMMJVSD
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier