7 juin


Ciné-seniors

14h30

La Nouvelle Femme

De Léa Todorov
Fiction, France, Italie, 2023, 1h40, version française, 10/14

Années 1900. Lili d’Alengy, célèbre courtisane parisienne, a un secret "honteux" – sa fille Tina, née avec un handicap. Peu disposée à s’occuper d’une enfant qui menace sa carrière, elle décide de quitter Paris pour Rome. Elle y fait la connaissance de Maria Montessori, une femme médecin qui développe une méthode d’apprentissage révolutionnaire pour les enfants qu’on appelle alors "déficients". Mais Maria cache elle aussi un secret: un enfant né hors mariage. Ensemble, les deux femmes vont s’entraider pour gagner leur place dans ce monde d’hommes et écrire l’Histoire…

«Un drame poignant et dense sur l’acceptation de la différence, réalisé avec une infinie délicatesse.» (Télé 7 Jours)

«Biopic en costumes, La Nouvelle Femme est aussi un film de son temps, qui pose sans anachronisme la question du féminisme et celle de l’inclusion.» (La Voix du Nord)



Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.

INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.-
Séance ouverte à toutes et à tous

films du mois

18h

L'Homme aux mille visages

De Sonia Kronlund
Doc., France, 2023, 1h30, en français, 16/16

Marianne découvre un jour que l’homme qu’elle aime et dont elle attend un enfant est un imposteur, affabulateur et mythomane, qui n’est pas plus chirurgien qu’il ne s’appelle Alexandre comme il le prétend. Il vit en même temps, sous différentes identités, quatre autres histoires d’amour avec des femmes du monde entier. Enquête et portrait, à la recherche de cet homme aux mille vies et aux mille visages...

Après Nothingwood (projeté en 2017 au CityClub), la documentariste et journaliste Sonia Kronlund, productrice des Pieds sur terre sur France Culture, réalise son deuxième long-métrage, adapté d'un épisode de son émission. En se lançant sur les traces d’un arnaqueur, elle expose avec force l’ampleur de l’imposture et des répercussions que ses mensonges ont eu sur la vie de plusieurs femmes.

«Ni flic, ni juge, ni psy, Sonia Kronlund ne cherche pas à dompter un secret. À sa fenêtre de conteuse, elle en augmente la saveur romanesque.» (Les Inrockuptibles)

«À la fois drôle et sidérant, ce documentaire se regarde comme un thriller haletant et une aventure de solidarité féminine.» (Elle)

«Loin de se laisser seulement magnétiser par la personnalité trouble de Ricardo, le documentaire a le souci de créer des personnages, un flamboyant collectif de femmes lésées mais ironisant sur leur sort.» (Le Monde)

rencontre
Jeudi 6 juin à 20h, projection en présence de la cinéaste
> Toutes les informations


films du mois

20h

Goodbye Julia

De Mohamed Kordofani
Fiction, Soudan, 2023, 2h, v.o. s-t fr., 16/16

Au milieu des années 2000, le Soudan est toujours en proie au conflit divisant le Nord et le Sud. Le pays s’apprête à se déchirer définitivement en deux. Alors que les émeutes se multiplient dans la capitale Khartoum, deux femmes se rencontrent: Mouna, ancienne chanteuse nord-soudanaise, et Julia, jeune mère originaire du Sud. Devenue femme au foyer aisée, la première réside dans un lotissement confortable avec son mari qui dirige une menuiserie. La seconde vit dans un quartier bien plus modeste, avec son fils de cinq ans et son époux. Pour lui venir en aide à la suite d’un drame, Mouna engage Julia comme domestique. Une amitié se tisse entre elles, mais un secret plane sur leur relation…

Pour son premier long-métrage, le cinéaste soudanais Mohamed Kordofani narre l’amitié de deux femmes que les inégalités de classes et les origines opposent, révélant l’ostracisme et les discriminations qui persistent dans son pays. Un film sensible, mêlant drame intime et récit politique, lauréat du Prix de la Liberté de la section Un Certain Regard au Festival de Cannes en 2023.

«Avec le suspense d’un thriller, Goodbye Julia raconte l’histoire bouleversante d’un mensonge sur fond de racisme et d’oppression des femmes.» (Le Parisien)

«Ce jeu d’ombres entre deux femmes est fascinant, et saisi avec une grande maîtrise. Mohamed Kordofani a été, pendant seize ans, ingénieur aéronautique. Il était, en fait, cinéaste. La preuve éclatante en est faite.» (L'Obs)

«Une forme délicate pour inverser la fatalité du racisme endémique, du patriarcat religieux et de la pauvreté, à travers l'interprétation sensible de deux magnifiques comédiennes, Siran Riak et Eiman Yousif.» (Marie Claire)


juin 2024      
LMMJVSD
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier