mai   


Rencontre cinéma

mercredi 1 mai
20h

Rencontre: The Land Within de Fisnik Maxville

Après plusieurs documentaires (Nostromo, Zvicra, Fin de partie), Fisnik Maxville réalise avec The Land within – La terre intérieure son premier long-métrage de fiction dans lequel il nous plonge au cœur des traumatismes du Kosovo, meurtri par la guerre. Lui-même d'origine kosovare et réfugié en Suisse durant son enfance, le cinéaste réalise un drame envoûtant, oscillant entre réel et fantastique et jouant habilement avec les codes du cinéma de genre. Lauréat du Prix du meilleur film aux festivals de Tallin et de Prishtina, sélectionné au FIFDH et à Locarno, The Land Within est projeté lors d'une avant-première en présence du cinéaste et d'une partie de l'équipe du film.

The Land Within – La terre intérieure de Fisnik Maxville
(Fiction, Suisse, Kosovo, 2022, 1h58, v.o. s-t fr., 16/16) – Après des années d'exil en Suisse, Remo retourne dans le village de son enfance, au Kosovo. Il doit aider sa cousine adoptive, Una, à exhumer un charnier qui contient la plupart des membres de leur famille enterrés là pendant la guerre. Les corps révèlent des secrets de famille qui forcent Remo et Una à remettre en question leur avenir… Un film sur la possibilité de la vérité dans un endroit qui ne connaît que la survie.

Fisnik Maxville à propos de son film
J'ai grandi avec des films venus des Balkans qui racontent un drame social souvent narré de façon très terre à terre. Dans mon film, j'ai voulu insérer des éléments qui touchent au cinéma de genre, presque horrifiques, comme la présence de loups ou une paranoïa commune qui se développe dans le village pendant que la fosse commune est déterrée.
The Land Within (film suisse tourné au Kosovo) raconte une histoire de là-bas, mais se rapporte à notre histoire à nous, ici. Pour moi, c'était important d'amener au public suisse un film qui lui est finalement très proche.

Bio cinéaste
Fisnik Maxville est né au Kosovo, en ex-Yougoslavie, en 1992.
Exilé en Suisse, il a vécu avec le statut de réfugié pendant plus de dix ans. Il est titulaire d'un Bachelor en relations internationales de l'Université de Genève, d'un Master en géopolitique du King's College de Londres et d'un master en réalisation cinématographique de l'ECAL/HEAD. Avant de poursuivre sa passion et sa vocation dans le cinéma, il a eu une brève carrière dans la diplomatie, travaillant pour le Département suisse des affaires étrangères au Japon.
Depuis 2016, il a écrit et réalisé quatre courts-métrages, trois longs-métrages documentaires et un long-métrage de fiction, et a travaillé sur une émission de télévision suisse-française-belge. Son travail a été présenté (entre autres) à Locarno, Tallinn, Clermont-Ferrand, Visions du Réel, São Paolo, Los Angeles, Guanajuato, Montréal, lui valant des dizaines de récompenses.
Après The Land Within, son premier long-métrage de fiction, lauréat du prix du meilleur film au festival Black Nights 2022 de Tallinn, Fisnik Maxville travaille actuellement sur deux longs-métrages et développe également une série télévisée pour l'Europe et l'Amérique du Nord.

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

Achetez vos places
    me 1.5  /  20h


Rencontre cinéma

mardi 7 mai
20h

Rencontre: Augure de Baloji

Premier long-métrage impressionnant et bouillonnant de Baloji, musicien et artiste belgo-congolais, Augure narre l'histoire entrelacée de quatre personnages soupçonnés de sorcellerie et luttant pour se libérer des injonctions. Se réclamant du surréalisme, le rappeur et désormais cinéaste réalise un conte choral féministe, empreint de réalisme magique et d'une inventivité formelle des plus stimulantes. À l’affiche tout le mois de mai et à découvrir lors d’une séance spéciale en présence du cinéaste.

Augure de Baloji
(Fiction, Belgique, Pays-Bas, République du Congo, Belgique, Pays-Bas, 2023, 1h30, en français, 16/16) – Après 15 ans d’absence, Koffi retourne au Congo pour présenter sa femme, enceinte, à sa famille. Considéré comme un sorcier par les siens, il rencontre trois autres personnages qui, comme lui, veulent s’affranchir du poids des croyances et de leur assignation. Seule l’entraide et la réconciliation leur permettront de se détacher de la malédiction qui les touche…
«Le délitement du récit fabuleux et le glissement de sa matière vers le féminin sont ce qui passionne en premier lieu dans Augure, œuvre foisonnante, insaisissable, sur le mystique comme mode de vie et de contrôle – du corps des femmes notamment.» (Les Inrockuptibles)

«La force visuelle de ce premier film et les sensations prodiguées font d'Augure une expérience inédite. Unique.» (Bande à part)

«Une plongée hallucinatoire, politique autant que furieusement féministe dans les contradictions culturelles et la beauté rageuse d’un pays si proche et cependant si loin de son auteur.» (La Septième Obsession)

«Les personnages semblent hantés par des deuils impossibles, des doubles virtuels, ce qu’on attend d’eux et qu’ils ne seront jamais, le cinéaste aussi peut-être, parvenant à transmettre ces obsessions, laissant l’espace à chacun d’y projeter ses propres doutes. La troublante beauté visuelle de l’univers déployé par le cinéaste, servie par une direction artistique aussi singulière que spectaculaire entre en dialogue avec la trajectoire des quatre héros, remarquablement interprétés par Marc Zinga (vu dans Tori et Lokita), Eliane Umuhire (Neptune Frost), l’incroyable Yves-Marina Gnahoua (comédienne de théâtre vue dans le très percutant documentaire Sans frapper) et le jeune Marcel Otete Kabeya dans son premier rôle.» (Cineuropa)

«Baroque et bouillonnant.» (Le Monde)

Bio cinéaste
Né en 1978 à Lubumbashi, arrivé à l'âge de trois ans en Belgique, Baloji  est un musicien, cinéaste, designer et artiste plusieurs fois primé.
Le nom "Baloji" fait référence aux forces occultes et maléfiques. En swahili, il signifiait initialement "homme de science", mais à l'époque coloniale, il s'est transformé en "homme des sciences occultes/sorcier". Cette assignation a influencé l'ensemble de son œuvre comme un lourd fardeau à porter et, en même temps, comme un moteur pour une approche ludique et empirique, façonnant sa vision avec un imaginaire suspendu entre onirisme et réalisme magique, notamment à travers un travail sur le masque et les symboliques ainsi que son rapport d'association de couleurs et de son causé par sa synesthésie.
En tant que cinéaste, Baloji a sorti son premier long-métrage Augure, accompagné d'une bande originale en quatre parties où chaque disque est écrit du point de vue des principaux personnages. Le projet est également accompagné d'un projet d'exposition itinérante présentant les designs de costumes et les photos du projet.
En tant que musicien, Baloji a sorti deux albums acclamés par la critique et deux EP.
> Site de Baloji

Bande originale d'Augure
La bande originale du film est composée de quatre albums, résonnant avec le point de vue des quatre personnages principaux. C'est un complément, une back-story des personnages et une pièce musicale à part entière.
> Écouter

À l'affiche en mai
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein) / 12.- (réduit) / 10.- (membres)

Achetez vos places
    ma 7.5  /  20h


Film et concert

vendredi 17 mai
19h

Film et concert: Aux confins du monde

Une soirée comme aux confins du monde qui nous élève jusqu’aux bergers de montagne, avec le concert du magnifique quatuor basque Haratago, précédé du documentaire Un pasteur de Louis Blanquet tourné dans les Hautes-Alpes.

21h: HARATAGO en concert
Haratago veut dire «au-delà» en basque… Un nom admirablement bien choisi pour ce quatuor qui révèle toute la puissance du Basa Ahaide, soit l’expression vocale des bergers montagnards du Pays basque. Ces chants sont traditionnellement chantés en solo et a cappella. Julen Achiary, enfant d’Itxassou à la voix tout bonnement inouïe et expert des plus belles polyphonies, a longtemps cherché un moyen de les transmettre et de les sublimer. Avec trois autres musiciens, se laissant inspirer par des rencontres musicales de Turquie et d’Azerbaïdjan, il forme un quatuor qui livre ces chants, sublimés par une orchestration composée de clarinette, de duduk, de vieille à roue, de banjo et de violone (la contrebasse de viole de gambe). Haratago nous offre ainsi des trésors de mélodies modales portées par un souffle nouveau. Entre recherches, expérimentations et inventions, le quatuor revisite ce splendide répertoire ancestral et crée, en somme, une tradition vivante, perpétuellement en mouvement, qui nous emmène bien haut, avec le cœur et l’esprit. Sublime.
Avec: Julen Achiary (voix et percussion), Nicolas Nageotte (clarinette, duduk), Jordi Cassagne (violone – contrebasse de viole de gambe), Bastien Fontanille (vielle à roue, banjo)

PRÉCÉDÉ à 19h DU film Un pasteur DE Louis Hanquet
(Documentaire, France, 2023, 1h11, en français, 16/16) – Dans les Hautes-Alpes, loin de tout, Félix a choisi un métier à l’écart du monde. Jeune berger mélancolique et secret, il arpente les crêtes veillant sur son troupeau. Seul, en pleine nature, en proie aux aléas climatiques, il vit pendant des mois dans un monde austère et inaccessible. Ici, l’environnement est rude et le sauvage doit être tenu à distance, et pourtant le loup, invisible, rôde…
«Louis Hanquet, pour ce premier film, a rejoint Félix dans les alpages, sa caméra dans son sac à dos. Son approche discrète, sa manière de filmer à la fois proche et jamais invasive, semble avoir permis au jeune berger d'avoir accepté sa présence en toute simplicité. Il essaie de comprendre de quoi est faite cette solitude et, en captant l’invisible, il nous raconte que la montagne est habitée. Louis Hanquet, pour ce premier film, a rejoint Félix dans les alpages, sa caméra dans son sac à dos.La vie quotidienne de Félix devient l’emblème du dernier espace d’une possible rencontre entre l’homme et l’animal, le domestique et le sauvage.» (Visions du Réel)

LIEN
> Site de Haratago
INFOS PRATIQUES
Portes: 18h30, Film: 19h, Concert: 21h
Tarifs: 25.- (plein) / 20.- (membres, étudiant·e·s, avs, ai, ac, ri, carteculture)
Petite restauration sur place
Achetez vos places
    ve 17.5  /  19h


Projection spéciale

jeudi 30 mai
19h

Projection et discussion: Crip Camp

Le 15 mai 2014, la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées est entrée en vigueur en Suisse. À l'occasion des dix ans de cette ratification, plusieurs actions ont lieu en Suisse, du 15 mai au 15 juin 2024, dans le cadre des Journées nationales d’action pour les droits des personnes handicapées. En collaboration avec PotenCiel Inclusif et le réseau romand de WINKlusion, deux associations qui accompagnent des personnes porteuses de handicap vers leur autodétermination et travaillent en faveur de l'inclusion, le Cinéma CityClub se joint aux événements et propose une projection spéciale du film Crip Camp: la révolution des éclopés de Nicole Newnham et James Lebrecht. Ce documentaire, lauréat du Prix du public à Sundance en 2020 et nommé à l'Oscar du Meilleur documentaire en 2021, retrace l’histoire d’une colonie de vacances utopiste, où les campeurs en situation de handicap pouvaient expérimenter une vie de libertés. Projection suivie d'une discussion.

Crip Camp: La révolution des éclopés de Nicole Newnham et James Lebrecht
(Doc., États-Unis, 2020, 1h42, v.o. s-t fr., 16/16) – Au début des années 1970, les adolescents en situation de handicap étaient confrontés à un avenir marqué par l'isolement, la discrimination et le placement en institution. Non loin de Woodstock, le Camp Jened, une colonie de vacances destiné aux jeunes en situation de handicap, a fait exploser ces limites en proposant un lieu où les campeurs pouvaient faire l'expérience de la libération et de l'inclusion totale en tant qu'êtres humains. De ce camp est né un mouvement civique pour plus d’égalité. Crip Camp: la révolution des éclopés raconte l'histoire de ce camp et de ces activistes qui ont compris que la perturbation, la désobéissance civile et la participation politique pouvaient changer l'avenir de millions de personnes…
«Enrichi par des images d'archives et des témoins retrouvés plus de 35 ans après cette parenthèse enchantée, Crip Camp se révèle une petite merveille aux accents militants. Un documentaire aussi ambitieux qu'euphorisant.» (Le Parisien)


TABLE RONDE
La projection du film sera suivie d'une discussion avec des représentant·e·s du réseau romand de WINKlusion et de l'association Potenciel Inclusif.
WINKlusion
L’association WINklusion est l'antenne suisse du réseau européen "Plan de l’Avenir Personnalisé" (PAP), une approche centrée sur la personne et dont le but est d’accompagner les individus vers leur autodétermination. Les personnes porteuses de handicap ne choisissent souvent pas là où elles vivent, ni leurs activités (travail, loisirs, etc.), en raison des freins et des obstacles qu’elles rencontrent. Avec le PAP, WINklusion cherche à développer des outils pour les écouter, mettre en lumière leur capacité et donner corps à leurs aspirations en dehors d’une approche administrative et normative.
> Site de WINKlusion

PotenCiel Inclusif
PotenCiel Inclusif est une association fondée en 2021 qui accompagne des projets pérennes visant l’inclusion de personnes en situation de handicap et apporte un soutien et des conseils aux personnes en situation de handicap, aux proches-aidants, aux organisations et à toute personne concernée par l’inclusion. PotenCiel Inclusif fait également partie du réseau européen "Plan de l’Avenir Personnalisé" (PAP) et accompagne les personnes concernées à travers cette approche.
> Site de PotenCiel Inclusif


Journées nationales d’action pour les droits des personnes handicapées
Du 15 mai au 15 juin 2024, des actions et événements sont proposés dans tout le pays pour marquer les dix ans de l'entrée en vigueur de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées en Suisse. Un projet soutenu par le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées et la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales.

séance relax
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.
> Toutes les informations sur l'association Relax

INFOS PRATIQUES
Portes: 18h30, Projection: 19h
Entrée gratuite (réservations)
Projection suivie d’une discussion et d’un apéritif

Achetez vos places
    je 30.5  /  19h

avril 2024      
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





événements