octobre   


Projection spéciale

Colloque: Le Traducteur

À l'occasion du 17e colloque de la Tribune psychanalytique (le 1er et le 2 octobre à Lausanne) consacré au conflit et à la notion du refus, le Cinéma CityClub projette le film Le Traducteur de Rana Kazkaz et Anas Khalaf. Présenté en compétition au dernier FIFDH, le festival et forum international sur les droits humains à Genève, Le Traducteur retrace les premiers mois de la révolution syrienne, 10 ans après le soulèvement contre le régime d’Assad.
Film introduit par Roland Cosandey, historien du cinéma, et Olivier Bonard, psychiatre et membre de la Tribune psychanalytique, et suivi d'une discussion avec Mazen Almesber, psychiatre et psychothérapeute d'origine syrienne.


Le Traducteur de Rana Kazkaz ET Anas Khalaf
(Fiction, Syrie, France, Suisse, Belgique, Qatar, 2021, 1h45, en français et en arabe s-t fr., 14/16) – En 2000, Sami est le traducteur de l’équipe olympique syrienne à Sydney mais un lapsus lors d’une traduction le contraint à rester en Australie, où il obtient le statut de réfugié politique. En 2011, la révolution syrienne éclate. Sami voit un reportage télévisé dans lequel son frère est arrêté au cours d’une manifestation pacifique. Malgré les dangers et pour retrouver sa fierté, Sami décide de retourner en Syrie pour le faire libérer. Sur place, et avec l’aide précieuse de sa sœur et de sa belle-sœur, Sami va, comme son père et son frère avant lui, se lancer dans le combat contre le régime en place pour la liberté et la dignité de son peuple.

BIO CINéASTES
Rana Kazkaz et Anas Khalaf sont des Syriens ayant la double nationalité française et américaine.
Mariés, ils ont deux enfants et vivent actuellement à Doha après avoir quitté Damas en raison du conflit syrien. Ils ont écrit et réalisé cinq courts-métrages et développent actuellement plusieurs longs-métrages. Leur dernier court-métrage, Mare Nostrum, a commencé sa carrière dans les festivals avec des sélections à Sundance et à Dubaï, et a depuis reçu plus de 110 sélections internationales et 36 prix. Le Traducteur est leur premier long-métrage.

COLLOQUE "NON" DE LA TRIBUNE PSYCHANALYTIQUE
> Informations et programme
INFOS PRATIQUES
Portes à 18h. Projection suivie d'une discussion: 19h.
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)

films du mois

Kajillionaire

de Miranda July
Avec Evan Rachel Wood, Gina Rodriguez, Richard Jenkins
Fiction, États-Unis, 2020, 1h44, v.o. s-t fr., 16/16

Theresa et Robert ont passé 26 ans à former leur fille unique, Old Dolio, à escroquer, arnaquer et voler à chaque occasion. Au cours d'un cambriolage conçu à la hâte, ils proposent à une inconnue, Mélanie, de les rejoindre, bouleversant complètement la routine d'Old Dolio.
Artiste polyvalente (arts plastiques, musique, littérature) Miranda July revient au cinéma après presque dix ans d’absence. Dans ce troisième long-métrage, sélectionné à Sundance, elle confirme son sens de l’absurde et du rocambolesque et s’impose comme une figure centrale du cinéma indépendant américain.
«Tour à tour fou, tordu, tordant, bouleversant, Kajillionaire délaisse la comédie sociale sarcastique pour finir par un romantisme incongru qui tient du coup de théâtre et de la résolution magnifique d’une histoire jamais attendue» (Le Dauphiné Libéré).
«L’humour décalé côtoie avec tendresse la mélancolie d’un enfermement familial et l’amertume d’une incommunicabilité» (La Croix).
«La cinéaste déploie ainsi son art où la drôlerie côtoie sans cesse la tragédie, où le burlesque fricote avec l’absurde. Mais c’est surtout Evan Rachel Wood qui impressionne tant elle porte magnifiquement le poids du monde sur ses épaules, tout en affirmant, par sa seule présence, qu’un autre est possible» (Les Inrockuptibles).

Bio cinéaste
Miranda July, est une musicienne, actrice, scénariste, écrivaine et cinéaste américaine.
Elle est notamment la réalisatrice du film Moi, toi et tous les autres, son premier long-métrage sorti en 2005, qui a reçu lors du festival de Cannes 2005 le Prix de la Semaine internationale de la critique et le Prix de la Caméra d'Or, et du film The Future sorti en 2011. Elle écrit pour plusieurs journaux, et l'on peut régulièrement entendre ses performances à la radio dans l’émission The Next Big Thing. Miranda July a également sorti son premier livre, No one belongs here more than you, traduit en français et publié par Flammarion.


films du mois

Mon légionnaire

De Rachel Lang
Avec Louis Garrel, Camille Cottin, Ina Marija Bartaité
Fiction, France, Belgique, 2021, 1h46, 107′

Ils viennent de partout, ils ont désormais une chose en commun: la Légion Étrangère, leur nouvelle famille. Mon Légionnaire raconte leurs histoires: celle de ces femmes qui luttent pour garder leur amour bien vivant, celle de ces hommes qui se battent pour la France, celle de ces couples qui se construisent en territoire hostile.
Cinq ans après Baden Baden, projeté au CityClub en sa présence, la cinéaste française Rachel Lang, militaire de formation, réalise un drame intimiste, très documenté et parfois proche du documentaire, sur le quotidien de soldats en opération, et, à travers cette chronique, sur le poids de l'engagement dans la vie privée.
«Loin de verser dans l’antimilitarisme primaire, Mon Légionnaire montre au contraire comment, même à distance, compagnons et compagnes font front commun, bâtissent chacun de leur côté un "esprit de corps", en dépit des frictions qui naissent au sein des couples, comme du spectre de l’échec. Le film doit sa réussite au fait qu’il ne s’en tient pas aux seules coulisses domestiques, mais accompagne les hommes dans leurs opérations militaires, se coltine aussi l’aventure et ses dangers, le lointain et ses horizons» (Le Monde).

RENCONTRE
En présence de la cinéaste le vendredi 8 octobre à 20h.

Bio cinéaste
Après avoir étudié la philosophie et l’art dramatique, Rachel Lang entre à l’IAD en Belgique.
Ses deux premiers courts-métrages parcourent les festivals avec près de 10 prix et plus d’une centaine de sélections. Baden Baden, son premier long-métrage, débute sa carrière à la Berlinale (Forum 2016) et termine la trilogie sur le passage à l’âge adulte. Engagée de longue date dans la réserve opérationnelle de l’Armée de Terre, Rachel a été projetée au Sahel en 2017. Mon Légionnaire est son deuxième long métrage.


films du mois

Bonne mère

De Hafsia Herzi
AVEC Halima Benhamed, Sabrina Benhamed, Mourad Tahar Boussatha
Fiction, France, 2021, 1h39, en français, 16/16

Nora, la cinquantaine, femme de ménage, veille sur sa famille dans une cité des quartiers nord de Marseille. Elle est préoccupée par le sort de son grand fils Ellyes, qui, incarcéré depuis plusieurs mois pour des faits de braquage, attend son procès avec un mélange d'espoir et d'inquiétude. Nora fait tout pour lui rendre cette attente la moins insupportable possible...
Second long-métrage de l’actrice et réalisatrice Hafsia Herzi, après Tu mérites un amour projeté au CityClub en 2019, Bonne Mère est une exploration sensible et digne du personnage de mère-courage dont elle interroge les ressorts sacrificiels. En 2021, Bonne mère a reçu le Prix d’ensemble de la section Un Certain Regard du Festival de Cannes.
«En un mot comme en cent, Bonne Mère est un film magnifique d’élégance, formelle et morale» (Positif).
«Débutant comme la chronique humble d'un quotidien dédié aux autres, le récit de vie de cette Bonne Mère prend une folle ampleur à mesure que Hafsia Herzi déploie toute l'étendue d'un cinéma du regard et de la lumière» (Écran large).
«Une fiction qui raconte le quotidien dans les "quartiers difficiles" avec plus de pertinence que la plupart des longs discours sociologiques et politiques» (Les Echos).

Bio Cinéaste
Révélée en 2007 par La Graine et le mulet d'Abdellatif Kechiche, Hafsia Herzi fait ses premiers pas au cinéma en tant qu'actrice.
Elle obtient pour ce rôle le prix Marcello Mastroianni à la Mostra de Venise, le César du meilleure espoir féminin en 2008 ainsi que de nombreux prix d'interprétation dans le monde entier. En 2010, elle réalise Le Rodba son premier court-métrage. Tu mérites un amour, son premier long-métrage totalement auto-produit, est sélectionné à la 58e Semaine de la Critique à Cannes et au Festival du film francophone d’Angoulême où il obtient le Valois de la meilleure mise en scène. Toujours à Cannes, c’est cette fois-ci la section Un Certain Regard qui l’a sélectionnée et lui a attribué le Prix d’ensemble avec son deuxième long-métrage, Bonne Mère, qui se déroule dans les quartiers nord de Marseille dans lesquels Hafsia Herzi a grandi.


SÉANCE RELAX
Dimanche 24 octobre à 16h30
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux personnes en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité à toutes et tous de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.


Le P'tit CityClub

Zibilla et petits contes sur la différence

DÉS 3 ANS

Courts-métrages DE Isabelle Favez, 1h01, en français, 0/0 ans

Zibilla, jeune zèbre adoptée par des parents chevaux, subit des moqueries dans sa nouvelle école. Elle en vient à détester ses rayures qui la rendent différente! Quand elle se fait voler son jouet préféré, son doudou, ni une ni deux, elle part à sa recherche et l’aventure commence… En compagnie d’un pauvre cheval déguisé malgré lui en fauve, Zibilla va commencer à prendre confiance en elle et à accepter sa vraie nature.
En avant-programme, des courts-métrages avec un tigre sans rayure, un têtard un peu particulier et d’autres personnages uniques. De jolis films sur les différences, la confiance en soi et la solidarité.

RENCONTRE CINéMA
En présence de la cinéaste Isabelle Favez le dimanche 31 octobre à 15h.
Concours: les enfants déguisés ou maquillés en leur animal préféré recevront une surprise!

DOSSIER Pédagogique
> Télécharger le dossier pédagogique

LE P'tit CityClub
> Télécharger le programme de septembre à décembre 2021

SÉANCE RELAX
Dimanche 24 octobre à 15h
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.

Le P'tit CityClub

Ma mère est un gorille

Dès 6 ans

De Linda Hambäck
Animation, Suède, 2020, 1h12, en français, 0/6 ans

Ce que souhaite Jonna par-dessus tout, c’est trouver une famille adoptive... Elle accepterait n’importe quel parent qui puisse lui donner de l’amour. La surprise est de taille lorsqu’une femelle gorille se présente un jour à l’orphelinat pour être sa nouvelle maman!
Ma mère est un gorille (et alors?), basé sur le roman jeunesse du même nom de Frida Nilsson, raconte une rencontre inattendue entre une mère et sa fille: une histoire d’adoption, d'épanouissement et de construction de soi, teintée d’humour et de tolérance. Par la réalisatrice de Paddy, la petite souris.

DOSSIER PÉDAGOGIQUE
> Télécharger le dossier pédagogique

LE P'tit CityClub
> Télécharger le programme de septembre à décembre 2021

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.

films du mois

Nemesis

DE THOMAS IMBACH
Doc., Suisse, 2020, 2h12, v.o. s-t fr., 16/16

Nemesis explore la destruction d’une gare unique à Zurich et la construction d’une nouvelle prison et d’un centre de police à sa place. Vu de la fenêtre du cinéaste, et avec le témoignage de réfugiés en attente d’expulsion en commentaire, le film scrute la façon dont nous faisons face à l’extinction de l’histoire et aux bouleversements sociétaux.
Une chronique personnelle sur le temps qui passe et les témoins de l'histoire, primée au festival de film documentaire d'Amsterdam et sélectionnée en compétition internationale à Visions du Réel en 2020.
«En slow motion, en accéléré ou en marche arrière, les images 35mm enregistrées au fil des saisons rendent compte du temps qui passe. La voix off qui les accompagne égrène des récits personnels ou empruntés à des réfugiés prisonniers en attente d’expulsion, témoin d’une histoire construite déjà avec la peur de l’étranger. À l’image de la capsule temporelle enterrée au début du chantier sous des airs de cor des Alpes, Nemesis garde la trace de ce que l’on voudrait camoufler» (Visions du Réel).

BIO CINÉASTE
Né en 1962, Thomas Imbach est un cinéaste indépendant installé à Zurich.
De 1987 à 2007, il produit avec sa société Bachim Film, puis fonde en 2007 la société Okofilm Productions avec Andrea Štaka. Dès ses premiers films, Well done (1994) et Ghetto (1997), il développe un style très particulier, empruntant au «cinéma vérité» et jouant avec la succession frénétique des plans et en explorant les limites entre documentaire et fiction. Thomas Imbach a réalisé de nombreux documentaires et films de fiction, primés dans les festivals internationaux. Nemesis est son second film réalisé depuis sa fenêtre après Day Is Done en 2011 dont le tournage a duré 15 ans.


Projection spéciale

Événement: Volevo nascondermi

À l'occasion de la Semaine de la langue italienne et de l'exposition "Losanna, Svizzera. 150 ans d’immigration italienne à Lausanne" du Musée Historique Lausanne, le Cinéma CityClub projette le film Volevo nascondermi (Je voulais me cacher) de Giorgio Diritti. Avec Elio Germano dans le rôle titre, Volevo nascondermi – lauréat d'un Ours d'argent à Berlin et de sept Davide di Donatello – retrace le destin hors norme d'Antonio Ligabue, l'un des maîtres de la peinture naïve.
Un événement organisé avec l'association Amitalia, en collaboration le Consulat Général d'Italie à Genève et le Musée Historique Lausanne.


VOLEVO nascondermi De Giorgio Diriti
(Je voulais me cacher, Fiction, Italie, 2020, 2h, v.o. s-t fr., 16/16) – Expulsé par l'institution suisse qui s'occupait de lui à la fin de la Première Guerre mondiale, Antonio se retrouve en Italie contre sa volonté. Sans attache, vivant dans un grand dénuement, il s'accroche à sa raison de vivre, la peinture qu'il pratique en autodidacte. Peu à peu, du public à la critique, son "art" va bousculer l'académisme. Le destin hors norme de l'énigmatique Antonio Ligabue, l'un des maîtres de la peinture naïve, aux côtés de Rousseau et Séraphine de Senlis, qui a bouleversé l'histoire de l'art.

introduction
Projection précédée d'une conférence de Christophe Flubacher, historien de l'art.

LIENS
> Exposition "Losanna, Svizzera. 150 ans d’immigration italienne à Lausanne" au Musée Historique Lausanne
> Le site d'Amitalia

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Introduction et projection à 20h.
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres CityClub).

Ciné-seniors

Un Triomphe

DE EMMANUEL COURCOL
Avec Kad Merad, Marina Hands, Laurent Stocker
Fiction, France, 2020, 1h47, en français, 8/12

Étienne, un comédien passionné, n’arrive pas à joindre les deux bouts. Comme les propositions de rôles ne se bousculent pas au portillon, il accepte d’animer un atelier de théâtre en prison. Surpris par le talent de cette troupe improbable, il envisage de mettre en scène «En attendant Godot» hors des murs de la prison. La sortie des détenus comédiens est bel et bien approuvée, commence alors une tournée triomphale. À chaque répétition et à chaque représentation, les liens d’amitié entre le metteur en scène et les prisonniers se resserrent. Mais tandis qu’Étienne a enfin l’opportunité de connaître le succès sur les planches, ses acteurs, eux, doivent retrouver leur cellule chaque soir...
Prix de la Meilleure comédie européenne aux European Film Awards 2020. Une comédie émouvante, inspirée de faits réels et portée par un Kad Merad impressionnant.


Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.

INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.-

Rencontre cinéma

Mon légionnaire de Rachel Lang, en sa présence

Sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, Mon légionnaire de Rachel Lang raconte le quotidien de soldats en opération et le poids de l'engagement dans la vie privée. Un drame sensible et intimiste, avec Louis Garrel et Camille Cottin, à découvrir en présence de la cinéaste française, de retour au CityClub cinq ans après être venue pour son premier film, Baden Baden.

Mon Légionnaire De Rachel Lang
(Fiction, France, Belgique, 2021, 1h46, en français, russe et anglais s-t fr., 16/16) – Ils viennent de partout, ils ont désormais une chose en commun: la Légion Étrangère, leur nouvelle famille. Mon Légionnaire raconte leurs histoires: celle de ces femmes qui luttent pour garder leur amour bien vivant, celle de ces hommes qui se battent pour la France, celle de ces couples qui se construisent en territoire hostile.

BIO CINéASTE
Née à Strasbourg en 1984, Rachel Lang étudie la philosophie et l’art dramatique avant d'entrer à l’IAD en Belgique. Ses deux premiers courts-métrages parcourent les festivals avec près de 10 prix et plus d’une centaine de sélections. Baden Baden, son premier long-métrage, débute sa carrière à la Berlinale (Forum 2016) et termine sa trilogie sur le passage à l’âge adulte. Engagée de longue date dans la réserve opérationnelle de l’Armée de Terre, Rachel Lang a été projetée au Sahel en 2017. Mon Légionnaire est son deuxième long métrage.

À L'AFFICHE En OCTOBRE
> Toutes les projections
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)


Le P'tit CityClub

Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois

CONCERT TOUT PUBLIC

Pour son deuxième concert jeune public, le Cinéma CityClub reçoit Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois. Le trio festif et à l'énergie communicative présentera son spectacle "De pied en cap", pour tous les âges et les publics.

CONCERT "DE PIED EN CAP"
Avec le corps comme fil rouge, De Pied en Cap propose une petite visite guidée dans quelques-uns des nombreux méandres de l’être humain dans toute sa complexité: commencer par des pieds prêts à sautiller, poursuivre avec le ventre rempli d’émotions, le cœur débordant parfois de lave comme un volcan ou de larmes comme une pluie d’automne et, enfin, remonter jusqu’à la tête pleine de rêves et de cauchemars... Sur un ton un brin provocateur, humoristique et sans poudre aux yeux, les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois enchantent quelque peu la langue française et offrent au jeune public, en plus d’un bon moment, un peu de réflexion et un début d’éducation textuelle.

LES PETITS CHANTEURS À LA GUEULE DE BOIS
Juste quelques mots posés les uns à côté des autres et déjà toute une histoire. Un brin d’humour grinçant, une douce irrévérence, mais aussi une solide dose de tendresse et de bonne humeur.
Derrière ce nom se cachent trois musiciens passionnés, trois personnages fort différents, qui, une fois réunis, mettent leur énergie en commun pour donner vie à des chansons pleines d’humour, de fraîcheur et de franchise. Les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois chantent en chœur en s’accompagnant d’une contrebasse, d’une guitare, d’une batterie et tour à tour, d’un banjo, d’un accordéon ou d’un harmonium. Ils distillent une musique festive, insolente et teintée de franche camaraderie. Le répertoire est original, les paroles en français, les prestations généreuses et le plaisir au rendez-vous.


LE P'tit CityClub
> Télécharger le programme de septembre à décembre 2021

INFOS PRATIQUES
Portes: 10h15, Concert: 11h (durée 1h)
Tarif unique: 15.- par entrée. Concert tout public
Certificat covid obligatoire dès 16 ans.

Impro, humour

Avracavabrac

L'équipe d'impro d'Avracavabrac propose un spectacle qui s'assimile à une vraie recréation, où les seules contraintes consistent à s'inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d'un peu d'esprit. Pour s'aérer la tête, rire, rêver et s'évader du quotidien l'espace de deux heures.

LA TROUPE
Elle se forme en automne 1999. Quelques habitués des soirées crochet du Caveau de l’Hôtel de Ville à Lausanne décident de monter sur scène pour faire les intéressants. Ça marche. Ils mettent au point un concept de soirée d’improvisation qui trouve vite sa place dans la programmation des cafés-théâtres de la région lausannoise. Les effectifs se renforcent, les quatre du début se reproduisent; ils sont aujourd’hui une douzaine d’avracomédiens.
> Le site d'Avrac
INFOS PRATIQUES
Portes: 20h15, Spectacle: 21h (avec entracte)
Tarifs: 22.- (plein) / 18.- (réduit)
Bar ouvert (consommation assise). Présentation obligatoire du pass sanitaire dès 16 ans.


Le P'tit CityClub

Ma folle semaine avec Tess

Dès 8 ans

De Steven Wouterlood
Fiction, Pays-Bas, 2019, 1h23, en français, 8/8 ans

Sam, 11 ans, est en vacances d’été avec sa famille sur une ravissante île néerlandaise. Il décide de s’isoler quelques heures chaque jour pour s’habituer à vivre seul, mais sa rencontre avec l’intrépide Tess va bousculer son projet. La jeune fille a un secret et entraîne Sam dans sa mystérieuse mission. Cet été va changer leur vie...
Adapté du livre d’Anna Woltz, Grand Prix du Public au Festival du Film pour enfants de New York, un film juste et subtil sur les relations familiales et le passage de l’enfance à l’adolescence.

DOSSIER PÉDAGOGIQUE
> Télécharger le dossier pédagogique

LE P'tit CityClub
> Télécharger le programme de septembre à décembre 2021

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant.


Projection spéciale

Le Meilleur de Fantoche

Depuis sa création en 1995, Fantoche à Baden met à l'honneur le monde des courts-métrages animés. À travers différentes sections et compétitions, le festival présente ainsi chaque année un concentré du cinéma d’animation du moment et démontre la diversité et l'originalité de cette forme d’expression. Le temps d'une soirée, le Cinéma CityClub accueille le festival et projette les meilleurs courts-métrages de l'édition 2021, qui s'est tenu en septembre dernier, avec notamment les films lauréats du Prix du Public de la compétition suisse et internationale.

Programme
Best of Fantoche propose de découvrir les courts-métrages suisses et internationaux primés lors la dernière édition du festival. Dans ce programme d'environ 1h10, sont notamment à découvrir: Affairs of the Art, film britannique de Joanna Quinn (2021, 16') – lauréat du Prix du Public de la compétition internationale, qui raconte l'histoire d'une ouvrière d'usine de 59 ans complètement obsédée par le dessin – ainsi que le court-métrage suisse Écorce de Samuel Patthey et Silvain Monney (2020, 15'), Prix du Meilleur film et Prix du Public de la compétition suisse, qui narre le quotidien répétitif d'une maison de retraite bousculé par une étrange détonation.
Le Festival
> Toutes les informations
INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection: 20h
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)


Ciné-seniors

Les Guérisseurs

DE MARIE-EVE HILDBRAND
Documentaire, Suisse, 1h20, en français

Auscultant les corps, sondant les recoins de la psyché humaine Les Guérisseurs esquisse au présent les contours de la médecine de demain. Au travers de personnages universels, à la croisée des générations et des pratiques, le film dresse le portrait d’un système de santé en pleine mutation. Et pose une question essentielle: sommes-nous prêts à devenir immortels?

RENCONTRE
Projection en présence de la cinéaste et suivie d'une discussion

Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.

INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.-

Rencontre cinéma

Ghosts de Azra D. Okyay, en sa présence

Lauréat du Grand Prix de la Semaine de la critique au Festival de Venise, sélectionné au Festival Premiers Plans d'Angers et au FIFDH à Genève, Ghosts, premier long-métrage de la cinéaste et photographe turque Azra Deniz Okyay entremêlent quatre histoires individuelles pour brosser un portrait saisissant de la Turquie contemporaine. À découvrir en présence de la cinéaste lors d'une projection spéciale organisée avec htagcine Lausanne, organisation promouvant le cinéma auprès des jeunes.

Ghosts De Azra Deniz Okyay
(Fiction, Turquie, Qatar, France, 2020, 1h30, v.o. s-t fr., 16/16) – Istanbul, dans une Turquie survoltée en proie à des troubles politiques. Alors que la ville est plongée dans le noir à cause d'une panne d'électricité géante, quatre personnages vont se croiser au sein d’un quartier populaire en plein embourgeoisement: une mère dont le fils est en prison, une jeune danseuse, une artiste féministe et un entremetteur rusé...
Porté par un rythme très dynamique, le film brosse le portrait puissant de la Turquie contemporaine, en examinant ses rapports socio-politiques complexes, et offre une ode à ses fantômes.

Bio cinéaste
Née à Istanbul, Azra Deniz Okyay a commencé la photographie à l'âge de 12 ans, et est devenue l'assistante à 14 ans de la photographe Dora Gunel.
tAprès avoir terminé ses études secondaires au lycée français Pierre Loti d'Istanbul, elle s'est installée à Paris pour étudier le cinéma à la Sorbonne où elle a obtenu une licence et une maîtrise. Elle a ensuite travaillé aux côtés de Michel Gondry dans la Société de production Partizan. Elle est retournée en Turquie en 2010 pour devenir la première femme réalisatrice à la Depo, une société de production publicitaire à Istanbul. Elle a réalisé divers courts-métrages et clips musicaux. Ses travaux de vidéo-arts ont été sélectionnés dans des expositions et des galeries internationales.

htagcine
Le cinéma par et pour les jeunes
> Toutes les informations

INFOS PRATIQUES
Portes: 19h30, Projection suivie d'une discussion: 20h
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)


Rencontre

Une femme sous influence, en prés. de Nina Negri

Dans "Sous influence", à voir au Théâtre de Vidy du 3 au 13 novembre, Nina Negri met en scène les barrières invisibles que forment les normes sociales, en particulier pour une femme, en s’inspirant du film Une femme sous influence de John Cassavetes. En partenariat avec le Théâtre de Vidy, et à une semaine du début des représentations, le Cinéma CityClub projette le film du grand cinéaste américain, qui ausculte la descente dans la folie d’une femme manipulée, en présence de la metteuse et scène et chorégraphe.

Une femme sous influence de John Cassavetes
(Fiction, États-Unis, 1974, 2h35, v.o. s-t fr., 16/16) – Contremaître sur les chantiers, Nick est submergé de travail. À la suite d'une rupture de canalisation, il téléphone à sa femme, Mabel, pour lui annoncer qu'il ne pourra pas passer la soirée avec elle comme prévu. Après avoir laissé ses enfants à sa mère, Mabel se retrouve seule et désemparée. Écrasée par le poids de sa famille et les conventions de la société, elle glisse doucement vers la folie...
«Une femme sous influence n'est constitué que d'un nombre minime de séquences montées "cut", chacune se donnant à voir comme un bloc de vie bouillonnante où les affects des personnages, leur douleur, leur détresse, explosent comme des jets de lave en fusion. Pas de place pour le discours: tout passe par les gestes, les émotions, les réactions circonstanciées de ces personnages inoubliables» (Le Monde).

Spectacle "Sous influence" de Nina Negri
Du 3 au 13 novembre au Théâtre de Vidy
> Toutes les informations
BIO NINA NEGRI
Nina Negri est metteuse en scène et chorégraphe.
Après des études de philosophie, elle se forme à la Biennale de Théâtre de Venise, aux Rencontres internationales de danse contemporaine de Paris et à La Manufacture de Lausanne; son parcours passe par le Butoh, le cinéma et le théâtre. En 2016, elle fonde la compagnie AlmaVenus, avec laquelle elle questionne le rapport entre violence et puissance des images, notamment lorsque ces dernières percutent le corps des minorités. Parallèlement, elle dirige des laboratoires de théâtre-danse pour enfants dans le cadre de plusieurs festivals et institutions. Après plusieurs formes courtes, elle crée GirlisaGun avec Isadora Pei ou encore Adèle H. Depuis 2019, elle mène un projet de recherche avec Clémentine Colpin sur les potentialités scéniques du montage audiovisuel. À Vidy elle a présenté en 2019 M. la Multiple, son spectacle de sortie de La Manufacture et a participé en 2021 au séminaire "Théâtre des futurs possibles" en lien avec le cycle d’enquêtes-conférences "Enquêter avec d’autres êtres" de la philosophe Vinciane Despret.


INFOS PRATIQUES
Portes: 19h, Introduction de Nina Negri suivie de la projection du film: 19h30
Tarifs: 15.- (plein), 12.- (réduit), 10.- (membres)
Tarif réduit à la projection pour les détenteurs et détentrices d'un billet pour l'une des représentations à Vidy.
Tarif préférentiel pour les détenteurs et détentrices de l’abonnement général du Théâtre de Vidy.

septembre 2021      
LMMJVSD
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier