décembre   


Festival

Positive Life Festival

Tout au long de l'année, Positive Life Festival s’est associé à divers acteurs des milieux associatifs, de la santé et de la culture et a proposé de nombreuses actions et événements pour faire parler du VIH. Son but? Informer, sensibiliser et déconstruire les préjugés et la stigmatisation à l’origine des discriminations encore trop fréquentes. Le vendredi 1er et le samedi 2 décembre, Positive Life Festival se tient au Cinéma CityClub: six séances spéciales sont proposées, avec, au programme, la projection de courts-métrages et de films, des rencontres, des tables rondes et un ciné-brunch.

Vendredi 1er DÉCEMBRE à 17h30: Séance d'ouverture
En 2023, le Positive Life Festival a lancé un appel à la réalisation de courts-métrages pour créer de nouvelles images de la vie avec le VIH. Le festival ouvre sa série d'événements au CityClub avec la projection des courts-métrages lauréats de leur concours: des films intimes et politiques, expérimentaux et engagés, qui montrent la diversité des parcours de vie. Séance en présence des équipes du film et suivie d’un apéritif dînatoire.
De 17h30 à 19h30 / Ouverture des portes à 17h / Achat de billets en ligne

Les films projetés

De vous à moi
de Raphaël Depallens (Doc., Suisse, 2023, 12', en français avec s-t anglais)
Témoignages croisés de l’entourage d’une personne vivant avec le VIH: dans un contexte de nature au cœur du Lavaux, les protagonistes se livrent lors d’une fête avec des récits délicats, pleins d’amour et d’une grande justesse autour des questions centrales de la vie avec le VIH.

J’irai danser quand même de Stéphane Gérard (Doc, France, 2023, 13', en français avec s-t anglais)
L'épidémie n'est pas terminée, et les nouvelles transmissions concernent fortement les personnes trans, gay ou afrodescendantes. Comment la Ballroom scene parisienne, dont les membres sont à l'intersection de ces catégories, s'empare-t-elle de cette réalité? Quels savoirs peuvent se transmettre à travers les océans et les décennies?

The Guest
de Janos Tedeschi (Fiction, Suisse, 2023, 15', en allemand avec s-t français)
Un cinéaste se bat contre le syndrome de la page blanche alors qu'il écrit sur sa lutte contre le VIH. Pour y remédier, il lance une expérience audacieuse. Dans un théâtre abandonné, des acteurs représentent différentes parties de sa psyché: autostigmatisation, honte et désir ardent d'amour de soi: les images les plus difficiles à déconstruire sont-elles celles qui se trouvent dans notre propre esprit?

Salvo
de Julio Lisboa et Séverine Roinssard Lisboa (Doc., France, 2023, 15', en français avec s-t anglais)
Un couple sérodifférent, une famille. Un documentaire réalisé avec la force de l’amour pour déconstruire les préjugés. Qu’est-ce que signifie aujourd’hui vivre avec le VIH depuis plus de trente-cinq ans?

Le Sang des autres
de Noa Roquet (Fiction, Suisse, 2023, 13', en français avec s-t anglais)
– Une nuit pluvieuse d’été, Elisabeth retrouve Rose, son amour de jeunesse, 40 ans après leur séparation. Les années sida sont passées par là, emportant à la fois leurs amis décédés et leurs espoirs d’une société plus inclusive.

Faire des vagues
de Hannah Klaas (Doc., Suisse, 2023, 16', en français avec s-t anglais)Faire ses propres vagues, ou subir celles du virus? Ce film, une réponse à l'invisibilité des femmes vivant avec le VIH, nous emmène dans l'univers aquatique de Corinne. En nageant, en dessinant, en filmant, en assistant à des acrobaties de sa fille, nous traversons avec elle la surface et la profondeur du lac Léman.



Vendredi 1er DÉCEMBRE à 21h30: Zéro patience
Projection du film Zéro patience de John Greyson: une comédie musicale culte qui tourne en dérision le mythe dangereux du "patient zéro". Séance précédée d'une mise en contexte.
De 21h30 à 23h / Ouverture des portes à 21h / Achat de billets en ligne


Samedi 2 DÉCEMBRE à 11h30: Ciné-brunch associatif
Des courts-métrages et un brunch dans le foyer du CityClub! Séance proposée en partenariat avec Vogay, PVA Genève et Groupe Santé Genève, en présence des équipes des films.
Ouverture des portes à 11h15 / Projection à 11h30 suivie d'un brunch jusqu'à 13h / Achat de billets en ligne

Les films projetés

Faire des vagues
de Hannah Klaas (Doc., Suisse, 2023, 16', en français avec s-t anglais)
– Faire ses propres vagues, ou subir celles du virus? Ce film, une réponse à l'invisibilité des femmes vivant avec le VIH, nous emmène dans l'univers aquatique de Corinne. En nageant, en dessinant, en filmant, en assistant à des acrobaties de sa fille, nous traversons avec elle la surface et la profondeur du lac Léman. Film issu du concours du festival.

Stitches in time
de Max Wuchner (Docu-fiction, Suisse, 2023, 7', en français)
Le point de départ de ce film est un patchwork cousu dans les années 1990 à Lausanne en mémoire d'une personne décédée du sida. Le film suit le regard d'un groupe de jeunes, en combinant des éléments documentaires avec une histoire fictionnelle fragmentée et des images d'archives des années 1990. Une coproduction entre Vogay et Positive Life Festival

Les Oiseaux du paradis
de Céline Carridroit et Aline Suter (Doc., Suisse, 2019, 15', en français)
– A travers ses photographies et ses films personnels, une femme nous raconte sa vie avec le VIH. Le film nous invite à un voyage initiatique entre maternité et résurrection. Film présenté par PVA-Genève



Samedi 2 DÉCEMBRE à 14h: Visual Aids
Chaque année, Visual AIDS commissionne des films qui sont diffusés, le même jour, dans le monde entier. La thématique de cette année questionne les façons dont la société exclut les personnes catégorisées comme malades ou handicapées. Projection au CityClub du programme de courts-métrages internationaux, Everyone I Know Is Sick (v.o. s-t français).
De 14h à 15h30 / Ouverture des portes à 13h45 / Achat de billets en ligne

Les films projetés

Viejito/Enfermito/Grito
de Dolissa Medina and Ananias P. Soria
Ananias, artiste et immigrant de la région de la baie de San Francisco, exécute la folklorique danse "Danza de los Viejitos" (la Danse des Vieux). Originaire de Michoacán, au Mexique, où la danse trouve ses origines, Ananias interprète ses mouvements à travers le prisme de sa spiritualité, de ses handicaps liés au VIH et de son envie de trouver une place dans le monde.

Heart Murmurs de Dorothy Cheung
– Heart Murmurs est un dialogue poétique entre le cinéaste et Dean, un jeune homme vivant à Hong Kong. Vivant avec un handicap et le VIH, Dean partage son expérience lors du COVID et son ressenti face aux défis médicaux.

This Bed I Made
de Beau Gomez
– This Bed I Made représente le lit comme un lieu de réconfort et d'action, au-delà d'un simple lieu de maladie ou d'isolement. À travers les histoires partagées de deux hommes philippins vivant avec le VIH, le film explore les méthodes de soin, au cœur de l'omniprésence de la pandémie.

Losing the Light
de Kurt Weston
Autoportrait expérimental, Losing the Light évoque la dissolution et la fragmentation du corps de l'artiste, représentant l'impact de la cécité, de l'infection au VIH à long terme et des effets cumulatifs de décennies de médication antirétrovirale.

Aquela criança com AID$ (That Child with AID$)
de Lili Nascimento et Hiura Fernandes
– That Child with AID$ raconte l'histoire de l'activiste et artiste brésilienne Lili Nascimento, née avec le VIH en 1990, et qui s'est employée à élargir les récits sur la vie avec le VIH, au-delà des images et idéologies cloisonnées qui imprègnent l'industrie du SIDA.


SAMEDI 2 DÉCEMBRE à 17h: Archives, nouvelles images et tables rondes
Comment les images du passé ont-elles façonné notre imaginaire? Comment les utiliser pour créer de nouvelles représentations? Cette séance propose un dialogue entre des archives et des nouvelles images. Au programme, la projection de courts-métrages et des tables rondes animées par Julie Kummer (RTS), avec la participation de personnes vivant avec le VIH et de spécialistes du monde académique, médiatique et artistique. Séance organisée en partenariat avec les Archives de la RTS et L’éprouvette – le Laboratoire Sciences et Société de l'UNIL.
De 17h à 19h / Ouverture des portes à 16h45 / Séance suivie d’un apéritif riche / Achat de billets en ligne

Les films projetés

Stitches in time de Max Wuchner (Docu-fiction, Suisse, 2023, 7', en français)Le point de départ de ce film est un patchwork cousu dans les années 1990 à Lausanne en mémoire d'une personne décédée du sida. Le film suit le regard d'un groupe de jeunes, en combinant des éléments documentaires avec une histoire fictionnelle fragmentée et des images d'archives des années 1990. Une coproduction entre Vogay et Positive Life Festival.

La Rumeur
de Marie-Eve Hildbrand (Doc., Suisse, 2023, 17', en français avec s-t anglais)
Réalisé dans le cadre d’un atelier cinéma avec des élèves du Collège de Grand-Champ à Gland, ce documentaire interroge, au travers d’une archive de la RTS sur des rumeurs sur le sida de l’époque, le regard qu’on porte sur l’autre. Un film coproduit par le Festival Cinéma Jeune Public et le Positive Life Festival.

J’irai danser quand même
de Stéphane Gérard (Doc, France, 2023, 13', , en français avec s-t anglais)
L'épidémie n'est pas terminée, et les nouvelles transmissions concernent fortement les personnes trans, gay ou afrodescendantes. Comment la Ballroom scene parisienne, dont les membres sont à l'intersection de ces catégories, s'empare-t-elle de cette réalité? Quels savoirs peuvent se transmettre à travers les océans et les décennies?

Le Sang des autres
de Noa Roquet (Fiction, Suisse, 2023, 13', en français avec s-t anglais)
Une nuit pluvieuse d’été, Elisabeth retrouve Rose, son amour de jeunesse, 40 ans après leur séparation. Les années sida sont passées par là, emportant à la fois leurs amis décédés et leurs espoirs d’une société plus inclusive.



SAMEDI 2 DÉCEMBRE à 20h15: Séance de Clôture
Nouvelle projection des six courts-métrages lauréats du concours de réalisation de films du Positive Life Festival. Séance précédée d’un apéritif.
De 20h15 à 21h45 / Ouverture des portes à 20h / Achat de billets en ligne

Les films projetés

De vous à moi
de Raphaël Depallens (Doc., Suisse, 2023, 12', en français avec s-t anglais)
Témoignages croisés de l’entourage d’une personne vivant avec le VIH: dans un contexte de nature au coeur du Lavaux, les protagonistes se livrent lors d’une fête avec des récits délicats, pleins d’amour et d’une grande justesse autour des questions centrales de la vie avec le VIH.

J’irai danser quand même
de Stéphane Gérard (Doc, France, 2023, 13', en français avec s-t anglais)
L'épidémie n'est pas terminée, et les nouvelles transmissions concernent fortement les personnes trans, gay ou afrodescendantes. Comment la Ballroom scene parisienne, dont les membres sont à l'intersection de ces catégories, s'empare-t-elle de cette réalité? Quels savoirs peuvent se transmettre à travers les océans et les décennies?

The Guest
de Janos Tedeschi (Fiction, Suisse, 2023, 15', v.o. s-t fr.)
Un cinéaste se bat contre le syndrome de la page blanche alors qu'il écrit sur sa lutte contre le VIH. Pour y remédier, il lance une expérience audacieuse. Dans un théâtre abandonné, des acteurs représentent différentes parties de sa psyché: autostigmatisation, honte et désir ardent d'amour de soi: les images les plus difficiles à déconstruire sont-elles celles qui se trouvent dans notre propre esprit?

Salvo
de Julio Lisboa et Séverine Roinssard Lisboa (Doc., France, 2023, 15', en français avec s-t anglais)
Un couple sérodifférent, une famille. Un documentaire réalisé avec la force de l’amour pour déconstruire les préjugés. Qu’est-ce que signifie aujourd’hui vivre avec le VIH depuis plus de trente-cinq ans?

Le Sang des autres
de Noa Roquet (Fiction, Suisse, 2023, 13', en français avec s-t anglais)
– Une nuit pluvieuse d’été, Elisabeth retrouve Rose, son amour de jeunesse, 40 ans après leur séparation. Les années sida sont passées par là, emportant à la fois leurs amis décédés et leurs espoirs d’une société plus inclusive.

Faire des vagues
de Hannah Klaas (Doc., Suisse, 2023, 16', en français avec s-t anglais)Faire ses propres vagues, ou subir celles du virus? Ce film, une réponse à l'invisibilité des femmes vivant avec le VIH, nous emmène dans l'univers aquatique de Corinne. En nageant, en dessinant, en filmant, en assistant à des acrobaties de sa fille, nous traversons avec elle la surface et la profondeur du lac Léman.


LE FESTIVAL
> Toutes les informations
INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes entre 15 et 30 minutes avant le début des séances.
Tarifs à choix pour chaque séance: 0.- / 5.- / 10.- / 15.- / 20.- / 25.- / 100.-
Les montants issus de la billetterie seront reversés à Positive Life Festival, afin de permettre de prolonger les diverses actions en 2024.


Le P'tit CityClub

Opération Père Noël

DÈS 4 ANS

De Marc Robinet
Animation, France, 2022, 26’, précédé d’un court-métrage (15’), en français, 0/6 ans

Enfant gâté vivant dans un grand manoir, William est habitué à tout obtenir de ses parents. C’est la manière pour eux, accaparés par leur travail, de compenser leur absence. Alors cette année, il demande comme cadeau… le Père Noël en personne! Pour le satisfaire, son père engage un chasseur de fauves renommé. Le souhait de William va-t-il mettre un terme à la magie de Noël, comme le redoute sa jeune voisine Alice? Les deux enfants vont s’unir pour vivre une aventure qui deviendra le plus beau cadeau de Noël du monde!
Sur un scénario d’Alain Gagnol (coréalisateur de Nina et le secret du hérisson, projeté en octobre et en novembre) et magnifiquement illustré, Opération Père Noël raconte avec force un récit initiatique: celui d’un petit garçon qui a toujours eu tout ce qu’il désirait, qui réclame l’impossible, et qui devra faire preuve de courage pour réparer une de ses erreurs. Un conte qui fera grandir les enfants en leur proposant de réfléchir à la portée de leurs actes et de leurs désirs.


En première partie, projection du court-métrage Au pays de l’aurore boréale de Caroline Attia, une jolie histoire qui traverse d’immenses paysages de glace, et où le héros, éloigné de ses proches, devra surmonter ses peurs et apprendre les secrets du Grand Nord!

SÉANCE RELAX
Mercredi 13 décembre à 15h
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.

LE P'TIT CITYCLUB
> Le programme de septembre à décembre 2023

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant


Le P'tit CityClub

Titina

DÈS 6 ANS

De Kajsa Næss
Animation, Norvège, Belgique, 2022, 1h30, en français, 6/10 ans

Umberto Nobile, ingénieur aéronautique italien et concepteur de dirigeables, mène une vie tranquille avec sa chienne bien-aimée Titina, qui l’a charmé au point qu’il l’a recueillie alors qu’elle vivait à la dure dans les rues de Rome. Un jour, le célèbre explorateur norvégien Roald Amundsen le contacte et lui commande un dirigeable pour aller conquérir le pôle Nord. Nobile saisit l’occasion d’entrer dans l’histoire. Il emmène Titina avec lui, et l’improbable trio part en expédition vers le dernier endroit à découvrir sur la Terre. Leur quête est couronnée de succès mais, par la suite, les deux hommes commencent à se disputer la gloire…
Titina retrace l’expédition polaire aujourd’hui presque oubliée qu’ont réalisée d’Umberto Nobile et Roald Amundsen en 1925. Une extraordinaire épopée racontée à travers les yeux d’une adorable petite Fox Terrier. Un film d’aventure drôle, touchant et enchanteur, entrecoupé d’images d’archives, qui fera découvrir les étendues glacées et sauvages du pôle Nord, tout en offrant un regard intelligent sur les ambitions et les prétentions humaines.

SÉANCE RELAX
Dimanche 17 décembre à 14h
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.

LE P'TIT CITYCLUB
> Le programme de septembre à décembre 2023

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant


films du mois

Notre Corps

De Claire Simon
Documentaire, France, 2023, 2h48, en français, 16/16

Dans un hôpital parisien, la cinéaste Claire Simon filme le service gynécologique où les destins de femmes se croisent: interruption de grossesse, endométriose, procréation médicalement assistée, maternité, transition de genre, cancer… Avec sa caméra, elle s’installe dans les cabinets de consultation ou dans les chambres, recueillant les histoires médicales et intimes de ces personnes et partageant leurs espoirs, leurs désirs et leurs peurs. Puis, le destin de Claire Simon croise le leur… Une œuvre essentielle de cinéma et d’humanité.

La cinéaste française livre avec Notre corps, présenté notamment à Berlin et à Visions du Réel, un documentaire ample et émouvant, offrant, au cœur de cette "valse folle des destinées", une réflexion passionnante et importante sur le rapport au corps, à l'intime et aux soins.
«Claire Simon parvient à filmer l’indicible, ces synapses au travail entre les patientes qui portent chacune leur histoire singulière, et le corps médical qui en porte des milliers. Elle signe l'un de ses films les plus essentiels, faisant apparaître la beauté de l’humanité autant dans les premiers que dans les derniers instants de nos vies.» (Visions du Réel)
«L’une après l’autre les patientes tournent autour de leurs désirs, de leurs douleurs ou de leurs peurs, et on les remercierait volontiers d’avoir témoigné ainsi à visage découvert. Car ce sont elles qui hissent le film au rang de service public, elles et le regard de Claire Simon, lequel donnera à toutes les femmes, des deux côtés de l’écran, ce sentiment d’avoir été vues et comprises.» (Libération)
«Dans Notre corps, la réalisatrice suit des patientes dont les parcours, très différents, dessinent pourtant une histoire collective. Et finit par se retrouver elle même devant la caméra. Une expérience forte et limpide» (Télérama).

CLAIRE SIMON À PROPOS DE SON FILM
Ce n'est pas facile de filmer le corps à l'hôpital, parce qu'il est largement caché lors des opérations, des accouchements. Je voulais donc y aller franchement en matière de représentation: des seins, des actes de palpation de chair, des ventres, des peaux. Il s'agissait presque de se mettre du côté de la sculpture.
Je n'ai pas l'impression de l'avoir fait brutalement, au contraire, avec le plus d'amour possible. Le corps féminin est habituellement montré dans sa beauté, comme objet de désir, mais sa réalité est toujours cachée. Or, là, c'est justement ce à quoi j'avais accès. Mon intention était aussi de filmer comment le langage se relie aux corps; j’étais fascinée de voir que nommer menait à désigner, puis palper son propre corps. Surtout chez les médecins joignant le geste à la parole, comme lorsque l’un d’entre eux pointe les ovaires en touchant le bas de son ventre d'homme. Le corps, la langue et la langue du corps, c'est ce qui m'intéressait.


films du mois

La Chimera

D'Alice Rohrwacher
Fiction, Italie, France, Suisse, 2023, 2h14, v.o. s-t FR., 16/16

Chacun poursuit sa chimère sans jamais parvenir à la saisir… Pour certains, c'est un rêve d’argent facile, pour d'autres la quête d’un amour passé. De retour dans sa petite ville du bord de la mer Tyrrhénienne, Arthur retrouve sa bande de Tombaroli, des pilleurs de tombes étrusques et de merveilles archéologiques. Arthur a un don qu’il met au service de ses amis brigands: il ressent le vide. Le vide de la terre dans laquelle se trouvent les vestiges d’un monde passé. Le même vide qu’a laissé en lui le souvenir de son amour perdu, Beniamina…

Après Corpo Celeste, Le Meraviglie et Lazzaro Felice, la cinéaste italienne propose avec La Chimera «un voyage à travers les âges, les saisons et les civilisations, pour restituer la fresque complexe, parfois dramatique et parfois joyeuse, que constitue notre passé». Présenté en compétition à Cannes, tourné en pellicule avec une grande liberté formelle, La Chimera est un conte féérique, burlesque et exubérant. Un coup de cœur.
«En sortant de la projection de ce film de bande et de contrebande, peuplé de pilleurs de tombes étrusques, on retient deux ou trois choses qui rendent l’expérience prodigieuse: tout d’abord l’image, le grain du 35 millimètres scrutant les fresques italiennes dans un clair-obscur, le super-16 et le 16 millimètres transportant le spectateur dans le conte. La narration ensuite, qui sonde au-delà des dialogues, expérimente un langage muet et puise dans les chansons, interprétées par les comédiens, quelques éclairages sur la vie d’Arthur.» (Le Monde)
Alice Rohrwacher à propose de son film: «Là où j'ai grandi, on entendait souvent des histoires de trésors cachés, de fouilles clandestines et d'aventures mystérieuses. Il suffisait de tendre une oreille dans un bar pour entendre parler de cet homme qui avait découvert une tombe villanovienne un jour avec son tracteur; de cet autre qui, en creusant la nuit, avait déterré un collier d'or si long qu'il pouvait encercler sa maison avec; et d'autres encore qui avaient fait fortune en vendant, en Suisse, un vase étrusque déniché dans leur cave. Cette proximité entre le sacré et le profane, entre la mort et la vie, qui m'a fascinée pendant toute mon enfance, a façonné mon regard de cinéaste. C’est pour cela que j'ai décidé de réaliser un film qui raconte cette intrigue aux multiples facettes. Cette relation entre deux mondes, probablement la dernière pièce d'un triptyque (après Les Merveilles et Heureux comme Lazzaro) qui s'interroge sur une question qui m’est chère: que faire du passé?»


Le P'tit CityClub

La Sorcière dans les airs

DÈS 4 ANS

De Jan Lachauer et Max Lang
Animation, Grande-Bretagne, 2012, 26’, précédé de trois courts-métrages (23’), en français, 0/6 ans

Une sorcière et son chat campent près d’un lac. Elle concocte de bonnes potions magiques mais son chaudron explose… ce qui réveille un dragon! Alors que le temps se gâte, le duo s’envole sur son balai. Le  dragon, qui les a repérés, se lance à leur poursuite… Et il est affamé!
Nommé aux Oscars, ce joli film des créateurs du Gruffalo met en scène une sorcière des plus sympathiques pour parler d’empathie et de tolérance.


Précédé de trois courts-métrages: Matilda (7’), une fille qui découvre les charmes de l’obscurité grâce à sa lampe de poche; Bellysaurus (8’), une dinosaure qui se rêve en monstre effrayant; et La Soupe de Franzy (8’), une extraterrestre qui découvre que sa soupe n’est pas seulement délicieuse mais aussi magique.
Partenariat
Dimanche 29 octobre à 10h30, séance proposée en collaboration avec l’ArchéoLab de Pully à l’occasion de l’exposition La malédiction d’Hécate. La magie à l’époque romaine à découvrir jusqu’au 17 décembre 2023. Au programme, projection du film, suivie d’un atelier pour tout savoir sur les sorcières. Les enfants sont invités à sortir leur meilleur déguisement!
Cette journée spéciale Halloween en partenariat avec l’ArchéoLab commence déjà le matin pour les plus grands avec la projection du film Hocus Pocus à 14h.

SÉANCE RELAX
Dimanche 19 novembre à 15h
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.

LE P'TIT CITYCLUB
> Le programme de septembre à décembre 2023

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant


films du mois

Tótem

De Lila Avilés
Fiction, Mexique, Danemark, France, 2023, 1h35, v.o. s-t fr., 16/16

La jeune Sol, sept ans, aide sa famille à organiser un anniversaire surprise pour son père, hélas gravement malade. Alors que les adultes s’agitent pour les préparatifs et n’abordent le sujet de la maladie qu’à demi-mot, Sol les observe, en tentant de percer le mystère de cette fête qui revêt une importance si particulière…

En adoptant le point de vue d’une enfant, la cinéaste mexicaine Lila Avilés nous plonge dans un huis clos d’une grande authenticité, où elle brosse un portrait de famille en mosaïque.
Largement primé en festival et notamment à la Berlinale, Tótem se distingue par la fluidité de sa mise en scène et décuple sa puissance par l’empreinte de la culture mexicaine et de son mysticisme, où la vie et la mort sont aussi fêtées que pleurées. Une œuvre réparatrice pour célébrer la vie.
«Lila Avilés tisse une dentelle délicate, pénétrante et ultra-sensible en s’immergeant au cœur de la nature humaine.» (Cineuropa)


Ciné-seniors

Bernadette

De Léa Doménach
Fiction, France, 2023, 1h32, en français, 10/16s

Quand elle arrive à l’Elysée, Bernadette Chirac s’attend à obtenir enfin la place qu’elle mérite, elle qui a toujours œuvré dans l’ombre de son mari pour qu’il devienne président. Mise de côté car jugée trop ringarde, Bernadette décide alors de prendre sa revanche en devenant une figure médiatique incontournable.
Une comédie dans les coulisses de l'Élysée, avec Catherine Deneuve dans le rôle de Bernadette Chirac.

Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.
INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.-
Séance ouverte à toutes et à tous


Film et lecture augmentée

Après l'averse

Un dimanche singulier, à s’émerveiller des aurores boréales captées dans l’envoûtant Picture of Light de Peter Mettler, et à se laisser bercer par la lecture augmentée d’un conte sur l’un des futurs possibles avec l’auteur Antoine Jaccoud, le peintre Nicolas Fournier et le musicien Gabriel Scotti.

17h: Lecture augmentée / Après l’averse
Récit d’anticipation, rapport scientifique, reportage de la presse à sensation? L’histoire d’Après l’averse. Tableau de la catastrophe nous parle de quelque chose qui adviendra peut-être un jour. Son origine est incertaine mais elle n’est pas si éloignée d’autres récits ancestraux de l’humanité. L’artiste Nicolas Fournier, qui est à la base de ce projet, a réalisé et cumulé pendant des années un vaste et incroyable matériel d’images, comme une encyclopédie visuelle autour de ses centres d’intérêt: découvertes scientifiques, grandes catastrophes ou explorations infra- et extraterrestres. L’écrivain et scénariste Antoine Jaccoud, fin scrutateur du monde et de la société, s’est emparé de ce corpus et a imaginé une histoire narrée par des témoins d’une pluie de pierres venue du ciel et à qui il semblerait que l’on cache des choses… À l’heure où les images peuvent être modifiées et transformées, cette œuvre met en scène un sentiment commun d’un monde qui semble s’effacer à mesure que nous le dupliquons. Et nous plonge aussi avec délice dans un grand frisson… Une lecture audiovisuelle puissante, qui entrera en résonance avec Picture of Light de Peter Mettler, projeté en première partie.

précédé à 15h du film Picture of Light de Peter Mettler
(Doc., Canada, 1994, 1h24, v.o. s-t fr., 16/16) – Picture of Light raconte le voyage d’un cinéaste dans l’Arctique canadien à la recherche de l’une des plus grandes merveilles naturelles de la Terre : l’aurore boréale. En combinant des fragments du quotidien des habitants avec les tentatives comiques et absurdes de l’équipe du film pour faire face au froid extrême et réussir à capturer « les fantômes du ciel » sur pellicule, Picture of Light devient le récit d’une exploration fascinante, témoignant des tensions entre la nature et la technologie et révélant la façon dont notre monde de plus en plus connecté risque de rendre obsolète l’authenticité des expériences vécues…
«Au cœur du blizzard et des jours sans lumière, les corps s’arc-boutent en quête d’images saisissantes, qui habitent les esprits et hantent les rêves.» (Visions du Réel).


Le Livre
Après l’averse. Tableau de la catastrophe, récit graphique à retrouver sur le site de l'éditeur art&fiction
> Toutes les informations

INFOS PRATIQUES
Portes: 14h30, Film: 15h, Lecture: 17h
Tarifs: 25.- (plein) / 20.- (membres, étudiant·e·s, avs, ac, ai, ri, carteculture)
Petite restauration sur place.


films du mois

Le Temps d'aimer

De Katell Quillévéré
Fiction, France, Belgique, 2023, 2h05, en français, 16/16

Année 1947. Sur une plage, Madeleine, serveuse dans un hôtel restaurant et mère d’un petit garçon, fait la connaissance de François, un étudiant riche et cultivé. La force d’attraction qui les pousse l’un vers l’autre est à la mesure du secret dont chacun est porteur. Si l’on sait ce que Madeleine veut laisser derrière elle en suivant ce jeune homme, on découvre avec le temps ce que François tente désespérément de fuir en mêlant leur destin...

Inspiré d’une histoire vraie, Le Temps d’aimer est une fresque historique et sentimentale sur le devenir d’une femme tondue à la Libération. Ce quatrième long-métrage de la cinéaste Katell Quillévéré (réalisatrice notamment de Réparer les vivants) a remporté le Grand Prix à Angoulême, ainsi que le Prix d’interprétation pour Vincent Lacoste, qui porte admirablement le film avec Anaïs Demoustier et Morgan Bailey.

Ciné-seniors

Un métier sérieux

De Thomas Lilti
Fiction, France, 2023, 1h42, en français, 8/12

C’est la rentrée. Une nouvelle année scolaire au collège qui voit se retrouver Pierre, Meriem, Fouad, Sophie, Sandrine, Alix et Sofiane, un groupe d’enseignants engagés et soudés. Ils sont rejoints par Benjamin, jeune professeur remplaçant sans expérience et rapidement confronté aux affres du métier. A leur contact, il va découvrir combien la passion de l’enseignement demeure vivante au sein d’une institution pourtant fragilisée.
Après Hippocrate ou Médecin de Campagne, Thomas Lilti se penche dans son nouveau film sur l'univers de l'enseignement. Il réalise un film touchant et plein d'humanité, avec entre autres, Vincent Lacoste, François Cluzet, Adèle Exarchopoulos.


Ciné-seniors
Un à deux vendredis après-midi par mois, une séance spéciale, ouverte à toutes et à tous, organisée pour les seniors avec Pro Senectute Vaud.
INFOS PRATIQUES
Portes: 14h, Projection: 14h30
Tarif des séances Ciné-seniors: 10.-
Séance ouverte à toutes et à tous


Le P'tit CityClub

Chonchon, le plus mignon des cochons!

DÈS 4 ANS

De Mascha Halberstad
Animation, Pays-Bas, 2022, 1h10, en français, 0/6 ans

Lorsque Babs, 9 ans, reçoit comme cadeau de son grand-père un cochon nommé Chonchon, elle convainc ses parents de le garder à condition que Chonchon suive une formation pour chiots. Mais ses parents ne sont pas la plus grande menace pour Chonchon, car en réalité son grand-père participe secrètement au concours de charcuterie, qu’il compte enfin gagner…
Une comédie d’aventure avec une galerie de personnages attachants et un facétieux petit cochon que seuls les biscuits parviennent à faire bien se tenir. La cinéaste Mascha Halberstad, qui se réclame de Roald Dahl, réalise un film drôle et fantaisiste, qui parvient aussi à aborder des sujets graves et à interroger le rapport à la famille.
Dossiers

SÉANCE RELAX
Dimanche 28 janvier à 14h30
Les séances «Relax» offrent un cadre bienveillant et rassurant aux familles avec un enfant en situation de handicap: ouvertes à toutes et à tous, encadrées par des personnes compétentes, elles donnent la possibilité aux enfants de s'exprimer, d’entrer et de sortir de la salle à tout moment, de se manifester, avec un respect pour chacun et chacune.

LE P'TIT CITYCLUB
> Le programme de janvier à mai 2024

INFOS PRATIQUES
Portes: 30 minutes avant le début des projections
Tarifs: CHF 10.- par entrée / 5.- par enfant dès le deuxième enfant

juillet 2024      
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
À lʼaffiche Films du mois Événements Le P'tit CityClub Ciné-seniors Billetterie Le bar LʼAssociation Location Soutiens Presse Lʼéquipe Infos pratiques Archives Home


Sʼinscrire aux newsletters





calendrier